:: Other Words :: Archives des RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A partir de ce soir, c'est toi et moi. [PV Kanejiro Sumisu] [! Yaoi !] Abandonné

avatar




Invité
Invité
Jeu 26 Mar - 8:20
Pour le début ^^


Les mains de Kanejiro étaient à nouveau sur son corps, et Aram se sentait de plus en plus mal à l'aise. Ce sentiment de gêne était accentué par la douleur que son pantalon lui provoquait. Kana comme à son habitude essayait de comprendre la situation, de l'aider. Mais tout ce que voulait Aram, c'était qu'il arrête de le toucher, au plus vite. Le moindre contact avec lui ne faisait qu'empirer les choses. Aram commencé à paniquer légèrement, et toussa encore.

"Kanejiro ... Lâche-moi s'il te ... plait ..."

Aram avait détourné son regard, se demandant comment il pouvait ce sortir de cette situation. Il se laissa tomber assis sur le sol et se recroquevilla sur lui-même. Il avait envie d'ouvrir son pantalon pour soulager la pression, mais il était dehors et Kana aussi. Cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas eu à gérer ça, qu'il ne savait vraiment pas quoi faire.

Son cerveau se mit à patiner dans ses souvenirs. Il se souvenait des coups qu'il avait reçus pour avoir eu les pensées et les réactions physiques qui avaient provoqué cet état. Il se souvenait de la douleur qui lui avait irradié le dos. Il se souvenait de chaque coup, de chaque parole.

Toujours plié en deux, il se mit à pleurer doucement.

"Je suis désolé ... J'arrive pas ... à me contrôler ... Me frappe pas ..."

Il se redressa un peu, ses mains cachant au mieux son entre-jambe. Les larmes coulaient doucement sur ces joues. Il n'osait pas regarder Kana dans les yeux, ni se relever. Il avait tellement honte de son comportement. Même si Kanejiro l'aimait, il avait toujours au fond de son esprit une petite phrase qui le hantait : " C'est contre-nature ... Arrête de t'exciter pour des garçons ... Petit pédé ...".
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Jeu 2 Avr - 8:19
Ce revirement de situation plongeait Kana dans une grande perplexité. Il penchait la tête sur le côté. Se faire rejeter ainsi en pleine tentative de réconfort était légèrement vexant, mais le roux était du genre patient et compréhensif et il n'en prit pas cas. En fait, il voulait vraiment comprendre ce qu'il arrivait à son compagnon. Etait-ce un trop plein d'émotions ? Le jardin ? Est-ce qu'il lui en demandait trop ? Tous les scénarios possibles et imaginables tournaient dans sa tête. Et lorsqu'Aram se recroquevilla sur lui-même, à terre, il suivit même le mouvement, j'accroupissant à côté de lui. Ses paroles ne renforçaient que son interrogation. Qu'est-ce qu'il n'arrivait pas à contrôler ? Sa respiration ? Son angoisse ? Ses... Pulsions ?

La réponse arriva finalement bien vite, lorsqu'Aram se releva, les main sur son léger détail - qui n'était finalement plus si léger que ça maintenant qu'on y regardait bien. Le visage de Kanejiro s'illuminait presque, son regard brun était partagé entre l'envie et l'amusement, avec ceci dit une point de curiosité. Alors ce n'était que ça ? Enfin... Que ça... Disons qu'au moins, il pouvait se rendre utile dans ce cas présent. Et puis, le voir dans un tel état lui faisait tout de même plaisir. Enfin, il était donc partagé entre plusieurs sentiments. Il s'approcha de nouveau du brun, se mordillant la lèvre inférieure. Est-ce qu'il pouvait proposer de l'aider à régler ce problème ? Il n'y connaissait rien, mais il en avait très envie en tout cas. Tellement envie que son propre pantalon gonflait au niveau de sa virilité, rien que pour avoir ces pensées salaces.

Aram, chéri... Dit-il d'une voix douce et chaude. Je ne vais pas te taper. Il n'y a aucune raison que je te frappe. Puis il détourna le regard, les joues rouges, se grattant la nuque d'un air gêné. Au contraire, cela me fait plaisir, que tu... Enfin. Si tu veux, je peux te soulager. J'en serais même vraiment ravis. Ajouta-t-il avec un petit sourire aux lèvres.

Il se racla doucement la gorge puis reprit rapidement contenance. Il avait beau être une guimauve, une espèce de créature emplie de niaiserie, il n'en était pas moins quelqu'un de sûr de lui et de déterminé. Quelqu'un ce qui on pouvait se reposer. Et pour le coup, il prit directement les devants sans même attendre une réponse. Il prit son menton dans une de ses grandes mains et il lui releva la tête avant de poser sur sa bouche un chaste baiser. Ses yeux cherchaient à se planter dans ceux d'Aram, et du bout des dents, il tentait de capturer sa lèvre inférieure pour la mordiller sensuellement. Il ne savait pas trop comment s'y prendre, comment lui montrer que son envie était partagée et qu'il pouvait l'aider. C'était instinctif plus qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Dim 5 Avr - 8:32
Aram écarquilla les yeux quand Kanejiro lui proposa de le soulager. Le soulager ... Pour ça ? Mais comment pouvait-il faire ça ? Il ne pourrait pas le soulager étant donné que c'est sa compagnie qui provoquait cet état. Aram était toujours extrêmement gêné, il gardait ses mains sur son entre-jambe, les joues rougi par son désir et les larmes humidifiant ses joues. Mais Kanejiro l'embrassa, comme ça, sans prévenir. Ce qui coupa court à ces réflexions. À chaque fois que ces lèvres se posaient sur les siennes, Aram oubliait tout. Absolument tout. Il entrait dans une dimension parallèle ou il n'y avait que son amoureux et lui. Ce baiser ne faisait que renforcer son désir et Aram ne put s'empêcher de le prendre dans ses bras. Mais dès que leurs deux corps se touchèrent plus étroitement, il sursauta, retenant un gémissement et repoussa une fois de plus Kanejiro.

« Arrête ... pitié ... Je ... j'ai trop mal ... c'est désagréable ... Tu ... tu ne peux pas m'aider ... c'est ... c'est »


Aram le regarda encore plus rouge qu'auparavant, la gêne était encore plus présente.

« C'est ta présence ... qui ... qui me ... enfin ... voilà ... Je suis désolé ... »

Aram se dirigea vers la porte d'entrée, réfléchissant toujours à son problème. Il se dit que même si Kana paraissait heureux de cette situation, il allait aller se planquer le temps que sa passe dans sa chambre. Il n'allait pas imposer ce comportement incommodant à l'homme qu'il aimait.

Mais soudain, il se figea et se retourna vers son amoureux. Il était extrêmement perturbé.

*Non ... il parlait pas de ça ? Non ... enfin ... peut-être ? Non c'est pas possible.*

Aram ouvrit la bouche, puis la ferma plusieurs fois d'affiler, il devait ressembler à une carpe hors de l'eau. Mais il ne voyait pas comment aborder le sujet. Puis il réussit à demander.

« Kanejiro ... par me soulager ... tu ... voulais dire ... euh ... me faire l'amour ? »


Aram revira instantanément au rouge, voir au bleu. Sa respiration redevint encore sifflante. Il se cacha son visage de ses mains et tourna le dos à Kanejiro. Il essayait de se calmer et sentait la panique l'envahir. Il n'avait jamais rien fait de quoi que se soit de sexuelle avec quiconque. Et là, il se demandait comment il ferait pour gérer ça. Est-ce qu'il devait accepter ? Comment ça allait se passer ? C'était deux hommes, ce n'était pas normal ... Aram vint enfin à l'évidence, si Kanejiro lui proposer de coucher avec lui, il n'aurait pas ni la force ni l'envie de refuser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Mar 14 Avr - 7:32
Deuxième fois qu'Aram le repoussait. C'était comme sil une enclume venait de lui atterrir sur la tête, à l'instar de tous les mangas qu'il avait pu voir. Intérieurement, il se voyait à genoux, un air de violon derrière lui, toutes les lumières éteintes et... Puis il y eut les mots d'Aram. Kana releva la tête vers lui, surpris et intéressé. Le visage de son copain était plus rouge que jamais. Il était si adorable, si mignon, si... Il voulu alors s'approcher de lui mais Aram prit direction vers la baie vitrée, regagnant d'un pas assuré l'intérieur de la maison. Le roux le regardait faire, avançant petit à petit, marquant un arrêt quand finalement le brun se tourna à nouveau vers lui. A son air décontenancé, Kanejiro comprit qu'Aram venait juste de comprendre ce qu'il venait de lui dire.

D'un pas léger, d'un saut presque félin, il regagnait rapidement la porte vitrée où le jardinier, le visage une nouvelle fois caché entre ses mains, lui tournait le dos. Bien entendu qu'il avait voulu dire lui faire l'amour. Comment aurait-il pu le soulager autrement? Enfin... En tout cas, si c'était lui qui était dans un tel état, il aurait aimé qu'on l'aide à se soulager. Surtout venant de la personne qu'il aime. Cette innocence venant de son compagnon adoré le rendait d'autant plus mignon, et donnait presque à Kana l'envie d'en profiter un peu. Cependant, même s'il aimait embêter les gens, il n'avait pas envie de faire fuir son fragile petit copain. Après tout, il lui avait tant couru après jusque là, ce n'était pas pour lui faire peur et le faire fuir à peine eut-il emménagé avec lui...

Doucement, à pas de loup, il réduisit l'espace entre eux et se glissa dans son dos. Ses mains se posèrent sur les hanches fines du brun, et il se pencha légèrement en arrondissant le dos pour glisser son visage dans son cou. Délicatement, comme s'il manipulait un petit animal effrayé, il le fit se tourner sur lui-même afin qu'il lui fasse face. Kana lui retira ensuite les mains du visage et il enlaça leurs doigts afin qu'il ne puisse pas s'échapper. Son regard, bien que brillant d'une étincelle d'envie, était protecteur et se voulait rassurant. Autant que le sourire qui étirait ses lèvres.

Je... Ses joues se mirent à rosir comme celle d'Aram alors qu'il soutenait son regard. Je n'ai jamais fais ça... Alors... Je risque être maladroit... Mais je mettrai tout mon coeur, tout mon amour, pour te satisfaire. Donc si tu acceptes de me laisser te faire l'amour... Je serai vraiment ravis. Un large sourire légèrement embarrassé étirait d'autant plus ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Mer 15 Avr - 6:23
Le jardinier sentit la présence de son amoureux dans son dos, ce qui le rassura un peu avant de refaire monter son désir en flèche. Puis tout s'enchaîna, ses mains sur ses hanches, son visage près du sien, leurs doigts enlacés. Aram n'en pouvait déjà plus, son coeur allait surement exploser et il se demandait s'il n'allait pas faire une crise cardiaque avant d'en arriver au moment en question.

Kanejiro le regardait, tendrement, lui souriant il se voulait rassurant et Aram réussit à soutenir un court instant son regard avant de le détourner pendant qu'il parlait. Ces paroles étaient honnêtes et en quelques sortes rassurante, mais Aram aurait souhaitait au fond de lui qu'il est plus d'expérience. Il essayait de garder sa respiration calme, mais le stress de l'inconnu le martyrisait intérieurement. Il tremblait de tout son corps, se forçant à maintenir cette respiration mécanique pour ne pas faire une crise d'asthme.

Puis ce stress se changeant en angoisse. Il devint blanc comme un linge et s'accrocha aux mains de Kanejiro. Il planta son regard dans le sien, avala sa salive et se lécha les lèvres, avant d'arriver à lui dire.

"Je ... Je ... Je suis mort de peur ... mais ... J'ai envie de faire ça avec toi"


Ces joues reprirent de la couleur et il détourna encore une fois son regard, il se rapprocha de Kana et vint l'embrasser en tremblant, il ne put s'empêcher de gémir quand leur deux corps se touchèrent. Malgré ses efforts, sa respiration s'accélérait, comme s'il venait de courir. Il espérait juste qu'une crise n'allait pas gâcher un moment si intense. Il se sépara de Kanejiro, relevant son regard inquiet vers lui.

"C'est ma première fois ... Je suis perdu ... Désolé ..."


Aram se tortillait toujours, son érection lui étant de plus en plus inconfortable. Il avait envie de se toucher, mais cela le gênait beaucoup trop de faire ça, surtout devant Kanejiro. Il souffla longuement pour se calmer et se recolla contre Kanejiro, pour lui murmurer dans un souffle saccadé par des gémissements qu'il retenait.

"On va dans ta chambre ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Dim 19 Avr - 15:35
Une phrase. Cinq mots. Ce fut ce qu'il suffisait à Kana pour embrasser Aram. Ce n'était pas un chaste baiser comme ceux qu'ils avaient alors échangés jusque là. C'était un baiser rempli d'envie et de désir. Lâchant les mains de son compagnon, il vint prendre son visage dans les siennes. Le souffle court du brun, ses gémissements étouffés. Leur corps collé l'un contre l'autre. Il avait envie de le toucher, de le serrer dans ses bras. S'il avait eu plus d'expérience, très certainement qu'il aurait su par où commencer. Sa bouche s'entrouvrait, ses dents vinrent doucement frôler la lèvre inférieure du jardinier, avant que ce ne soit sa langue qui vienne la caresser. Un soupire, un autre. Son coeur de sportif battait si fort qu'il était possible de l'entendre sans soucis, et de le sentir en posant simplement la main sur son torse.

Dans la chambre. Oui, c'est vrai. Pensa-t-il alors qu'il se perdait dans le baiser langoureux. Sans rompre le contacte entre leur bouche, il souleva Aram en poids et en volume afin de le porter jusqu'à une des chambres. Et le choix fut vite fait. S'il n'avait installé que des plantes dans la chambre du brun, dans la sienne étaient rangé quelques affaires qu'il avait acheté au sex-shop qu'il gérait. Tout ce qu'il savait sur le sexe, il l'avait apprit sur le tas, au travers de "manuels" et de vidéos. Il fallait bien qu'il sache à quoi serve tel ou tel jouer et / ou objets après tout. C'est ainsi qu'en quelques secondes, ils se retrouvèrent tous deux sur le lit de Kanejiro. Une odeur fraîche y régnait, douce et subtile, provenant d'un système d'aromathérapie. Il rompit finalement le baiser, à contre coeur. Le jeune homme aurait souhaité que jamais leur peau ne soit séparée.

Mais finalement, c'était pour mieux la coller par la suite. Il s'était écarté de lui afin de retirer son t-shirt, dévoilant ainsi son torse imberbe aux muscles fins mais marqués par ses activités physiques. Lorsqu'il bougea pour se pencher de nouveau par dessus Aram, on pouvait voir ses formes rouler de partout sur ses épaules, sur son torse, ses abdominaux. Kana prit une grande inspiration, enfouissant son nez dans le cou de son amour pour y sentir l'odeur de sa peau, l'y mordiller délicatement soupirant. Ses mains quant à elles commençaient à glisser sous son haut, le lui remontant avec une infinie douceur. Il aimait cet homme. Dieu qu'il aimait cet homme. Son corps, son odeur, le toucher, le sentir. Il n'avait qu'une envie, ne faire qu'un avec lui.

Aram... Je t'aime tellement. Lui murmura-t-il au creux de l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Mer 22 Avr - 8:49
Les lèvres de Kanejiro étaient quelques choses qu’Aram aimait.  Il aimait leur douceur, il aimait leur goût, mais il aimait par-dessus tous les sentir collé aux siennes. Ses baisers l’excitaient plus encore que d’habitude. Et là, aucune n’envie de le repousser.  Il avait peur … et alors ? Pour une fois sa conscience l’encourageait à continuer, à aller plus loin.

Son amoureux le  souleva avec une facilité déconcertante. Aram passa par reflexe ses bras autour de son cou et se laissa porter. Kana le déposa dans la chambre, sur son lit. C’était la première fois qu’il y entrait. Il trouvait que l’atmosphère était accueillante, mais, pour être franc, il ne s’intéressa pas le moins du monde à la décoration de la pièce. La seule chose qui l’intéressait était Kanejiro.
Le baiser fut rompu, Aram afficha un petit air surprit. Pourquoi se séparer maintenant ? Mais il comprit rapidement en le voyant retirer son haut. Le jardinier resta bloqué quelques instants sur la vision qu’il avait devant lui. Kanejiro avait un corps parfait, cela lui rappelait la perfection des corolles de pétales des fleurs qu’il aimait tant. Il admirait se corps, laissant courir son regard sur sa peau, sur ses muscles. Il tendit une main vers lui, mais l’arrêta en chemin. Le rouge lui monta encore une fois aux joues.

Aram observait ses mouvements jusqu’à ce qu’il vienne lui mordiller son cou. Il inclina la tête sur le côté, lui laissant le champ libre pour ses baisers. Quand il sentit les mains de son amant sur sa peau, Aram sursauta. Mais le « Je t’aime tellement » l’apaisa un peu et il le laissa faire.
Mais en sentant que son t-shirt remontait un peu trop, Il en attrapa le bas et le fit redescendre de force.

« Non … désolé … je suis … je suis trop moche… Ne regarde pas. »

Il avait la tête basse. Sa conscience, qui jusqu’à maintenant le poussait vers l’avant, le ramena sur terre. Il se sentait perdu. Son désir était toujours  au summum mais la peur le rongeait à nouveau. Il se doutait bien que s’il voulait faire l’amour avec Kanejiro, il devrait se déshabillé. Mais il venait seulement de faire le lien maintenant. Il avait peur, peur de ce qu’ils allaient faire, peur de dégoutter Kana, peur de se faire rejeter.

« Je peux pas faire ça … Je vais te dégouter »

Il ramena un peu ses jambes vers lui, sans pouvoir se recroqueviller, toujours à cause de son érection.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Jeu 23 Avr - 8:22
Kanejiro sursauta lorsque Aram descendit avec force son tshirt. D'un mouvements lents, il s'écarta de lui. Le jeune jardinier se referma alors sur lui même, et Kana mit un moment avant de comprendre ce qu'il se passait. Une minute pour réfléchir, une autre pour agir. Un sourire d'une grand douceur dont il avait tant l'habitude étirait sa bouche dans un rictus attendrit. Puis, d'une poigne forte et protectrice, il releva son visage pour venir embrasser ses lèvres de nouveau. Ce baiser en disait long sur ce qu'il pensait en cet instant. Compréhension, amour, joie, toute sorte de sentiments et de réactions différentes se traduisaient dans cet échange. Ses lèvres finent exerçaient une forte pression sur les siennes, à la hauteur de la force de ses sentiments pour le brun.seule une minute passa ainsi. Il avait voulu le rassurer, tenter de le calmer ne serait ce qu'un tout petit peu, avant de lui repondre, cette fois ci à haute voix.

Aram, mon amour, détend toi. Lui murmurait-il à quelques centimètres de ses levres. Il retira alors ses mains, à contre coeur, qui étaient jusque là rester sous son t-shirt le gratifiant d'une longue et douce caresse. Rien ne nous oblige à être nus. Continua-t-il avant de reposer, cette fois aussi délicatement que possible, ses lèvres sur les siennes.

A vrai dire, il ne comprenait pas vraiment pourquoi une telle réaction, mais il respectait son choix et ses besoins. L'homme aux cheveux rouges était de nature très calme et patiente, il attendrait le temps qu'il faudrait pour coller leur peau, sentir la chaleur de son corps entremêlé au sien. Et puis, de toute façon, par amour il pouvait lui concéder toute requête, c'était la l'immense gentillesse du sportif au coeur de guimauve. Fermement, afin de ne pas lui laisser le choix, mais guettant la moindre reticence de son aimé, il lui déplia les jambes et s'y glissa sensuellement. Par la suite, Kana entoura le corps frêle qui lui faisait tant envie et il le serra contre son torse. Le coeur battant, la respiration saccadée et le regard amoureux, il attendait le feu vert de son amant pour reprendre là où il en était, sans qu'il ne le deshabille. Ou au moins qu'il accepte de se laisser caresser jusqu'à delivrance, Kana etant près à aller se soulager après s'il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Lun 27 Avr - 11:54
Aram se sentit soulagé lorsque Kanejiro retira ses mains de sur son corps. Il ne put tout de même pas retenir le frison qui le parcouru à la caresse sensuel de son amant. Mais avant que ces mains ne le quittent totalement, il les rattrapa et entrelaça ses doigts à ceux de Kana.

Il lui rendit et participa à ses baisers avec envie et fébrilité. Quand Kanejiro se glissa entre ses jambes, il n'opposa aucune résistance, les écartant même pour que son partenaire soit plus à l'aise. Kana le prit contre lui et l'enlaça. Aram ne put retenir un gémissement. La présence de son amant contre son corps, lui rappela la présence, bien trop encombrante de son pantalon. Ce dernier lui infligeait une sorte de torture qui commençait à devenir insoutenable.

Profitant de leur proximité, il lui murmura :

"Il faut que j'enlève mon pantalon ... S'il te plaît ..."


Aram n'en pouvait plus, son regard était enfiévrait par le désir, sa respiration haletante. Par pur réflexe, il colla et frotta son bassin contre celui de Kana. Le jardinier ne put retenir un soupir de contentement à la décharge de plaisir qu'il venait de se procurer par ce simple contact.

Il avait la respiration de plus en plus courte, mais il résistait pour ne pas se laisser envahir par une crise d'asthme.
Aram pensait beaucoup trop au lieu de profiter purement de cet instant. Il pensait à sa respiration, à ce qui allait se passer, à sa cicatrice qui lui lançait dans son dos, aux paroles malveillantes qu'on lui avait prononcé quand il était plus jeune.

Avait-il raison de s'offrir à Kanejiro ? Avait-il tout simplement le droit de faire ce qu'il faisait ?

Ce tourbillon de pensée, mêlé aux sensations inédites qu'il éprouvait le déboussolaient. La peur lui tenait aux tripes, mais son amour profond et indéfectible lui permettait de la surpasser et de continuer toujours plus loin avec Kanejiro.

"J'ai envie de toi ... mon amour ..."
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
A partir de ce soir, c'est toi et moi. [PV Kanejiro Sumisu] [! Yaoi !] Abandonné
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» il y a un qui est censé de partir ce soir mais les autres ??
» Préval finira par partir avec ces scènes de pillage des magasins par des affamés
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Un soir de pleine lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Yaoi RPG V3 :: Other Words :: Archives des RPs-
Sauter vers: