:: Other Words :: Archives des RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une journée presque idéal [ PV feat Akarui Hikage ]

avatar




Invité
Invité
Jeu 26 Mar - 12:55
Entre quelques nuages grisâtres, le soleil pointait le bout de son nez, réchauffant le coeur des passants assez courageux pour braver le froid de l'automne. Seuls les travailleurs, les étudiants en tous genres et les petites mamies qui sortaient pour faire leurs courses se trouvaient dehors. Bien sur, il y avait aussi quelques jeunes qui n'avaient rien à faire et se baladaient pour la plupart en ville. Mais ce n'était pas le délire d'Hitori. Non, lui il préférait largement le calme de la nature, les grands espaces verts. En gros, les endroits parfaits pour pouvoir dessiner de merveilleux paysages. Oui car, dès que le jeune garçon à du temps libre, il le passe sans hésiter à peindre ou à dessiner toutes sortes de choses. On peut largement dire que c'est une belle passion qui a une place immense dans sa vie. C'est le meilleur moyen qu'il a trouvé pour s'évader du monde actuel, ne penser à rien, profiter juste du silence apaisant que lui procure la nature. Hitori attendait toujours avec impatience ce genre de moments et s'était donc joyeux qu'il se préparât à partir. Son début d'après-midi commença donc par une bonne douche chaude afin de se réveiller au mieux. Le pauvre était victime d'insomnies, obligé de se réveiller plus tard que la plupart des gens. Alors le seul moyen de ne pas s'endormir sur sa feuille une fois prêt pour dessiner, il valait mieux prendre une douche. L'adolescent se lava donc tranquillement, se laissant détendre par l'eau presque bouillante qui coulait le long de son corps.

Une demi-heure plus tard, l'étudiant sortit de la salle de bain, la taille entourée d'une serviette d'un blanc immaculé, glissant sa main droite dans ses cheveux encore humide. Ses yeux d'un vert profond se posèrent sur les vêtements qu'il avait jetés sur le lit juste avant de partir se laver, pensif. Presque comme une fille, il mettait toujours du temps à trouver la tenue idéale mais là, le moral lui manquait un peu. Un soupire s'échappa d'entre ses lèvres rosées, détachant la serviette de sa taille pour pouvoir sécher son corps tout entier. Puis, Hitori attrapa en premiers lieux un boxer noir qu'il enfila, un débardeur noir, un pantalon du genre latex bordeaux qu'il met également. Par la suite, il prit la serviette et se sécha les cheveux vite fait bien faits pour ne pas chopper froid. D'un coup de main, le jeune se coiffa et pus faire son sac. Dedans, Hitori mit son calepin de feuilles de dessins, une trousse de crayon en tous genres, un casse-croûte qu'il choppa dans le frigo une fois s'être rendu dans la cuisine, une bouteille d'eau aussi et voilà. Il était enfin prêt. Posant son sac dans l'entrée, il put mettre des bottes à semelles légèrement compensée de cuir noir, très gothique et pour finir une veste de matière identique mais bordeaux. Prêt pour partir à l'aventure comme ont dit, le lycéen reprit son sac dans sa main droite, le passant à son épaule, attrapant les clés de l'autre avant de sortir de son appartement, refermant la porte verrouillée derrière lui. C'est ainsi que Hitori partit en route pour la réserve naturelle.

Au bout d'une dizaine de minutes, le jeune garçon fut enfin arrivé dans son lieu de prédilection: la cascade. Quoi de mieux qu'une eau cristalline qui se jette dans un petit lac, entouré d'arbres immenses, le tout baigné dans les rayons chauds du soleil, pour faire un dessin extraordinaire. Pour Hitori, s'était plus que parfait et pour couronner le tout, s'était désertique. Personne à l'horizon. L'endroit rêvé. Il n'attendit pas des lustres pour s'installer pas très loin de la cascade, posant son postérieur sur un gros rocher avant de se mettre en tailleurs. L'ado préférait dessiner dans cette position, allez savoir pourquoi. Enfin bref, il sortit son calepin, un crayon à papier et enfin une gomme avant de commencer son œuvre. Les traits se posaient progressivement sur la feuille vierge, ne laissant voir qu'un croquis à peine ressemble au paysage que Hitori avait devant ses yeux mais bientôt, ce sera bien plus ressemblant. Son regard faisait d'incessant aller-retour entre la cascade et son point de travail. Parfois même, il ne regardait que son paysage, laissant son poignet aller comme bon lui semble sur le papier. C'est ça, le talent naturel. La plus grande fierté de l'étudiant qui espérait de tout coeur être célèbre un beau jour. En fin de compte, le jeune y pensait à chaque fois qu'il dessinait, se demandant si sa défunte mère serait fière de son travail accompli. Perdu dans ses pensées donc, Hitori créa une bulle autour de lui psychologiquement afin que rien ne puisse le perturber. En tout cas, pas tant que son dessin ne soit fini.


Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Ven 27 Mar - 6:56
Akarui se regarda à travers la glace de la salle de bains. Les murs de la pièce étaient peints dans des tons marrons et blanc, elle ressemblait un peu à une pièce en chocolat. Le jeune adolescent adorait se retrouver dans cette pièce de la maison, elle l’apaisait et égayait ses journées, cela était peut-être du aux couleurs, ou bien au fait que ce soit l’une des seules pièces qui avaient une porte qui non seulement fermaient à clefs, mais également qui résistait aux assauts de son oncle. D’ailleurs ses assauts, il venait de les subir, une fois de plus, son oncle était complètement bourré après avoir enfilé des verres et des verres de Saké. Cet homme avait l’alcool mauvais et presque chaque soir il rentrait soul, cependant dès qu’il était dans cet état, il s’énervait et se défoulait sur le brun. Hier soir, il n’y avait pas échappé, encore une fois il s’était fait rouer de coups et s’était endormi le corps flagellé et la peau à vif. Même ses draps lui brulaient la peau et il avait eu du mal à s’endormir à cause de la douleur. Finalement, il y était parvenu après deux longues heures à gémir et se tourner dans tous les sens. Il n’avait pas osé se soigner car il devait allumer la lumière et descendre au rez de chaussée, mais il avait eu bien trop peur de réveiller ou pire de croiser le propriétaire de la maison.

Voilà pourquoi il se trouvait devant le miroir et regardait d’un air dégoûté les bleus et les différentes marques sur son corps. Il attrapa le tube de pommade placé dans l’armoire à glace et s’en versa un peu sur les doigts avant de l’étaler sur sa peau. Il se mordît la lèvre en retenant un cri de douleur lorsque le gel froid toucha sa peau. La douleur était horrible, mais le soulagement provoqué par la froid sur sa peau brûlante était beaucoup plus fort. Après avoir passé dix minutes à s’étaler le médicament sur la totalité de ses blessures, il alla dans sa chambre, seulement vêtu de sa robe de chambre et d’un boxer blanc, mais il s’en fichait, son oncle ne se lèverait pas avant midi il ne risquait donc pas de la croiser de si tôt.
Une fois arrivé dans sa chambre, le jeune brun attrapa un pantalon slim noir et un polo blanc, puis il enfila une paire de bottines noires et finit par se couvrir de son long manteau noir qui lui arrivait jusqu’au niveau des genoux. Il adorait cette couleur depuis quelques temps, bon adorer n’était pas le mot exacte, disons qu’il avait découvert que c’était la seule couleur par laquelle on ne pouvait voir ses coups et blessures à travers le tissu. Akarui avait honte de se faire battre ainsi et c’est pourquoi il s’en cachait. Il soupira en replaçant une mèche brune rebelle et attacha ses deux sabres dans son dos, un en diagonale droite et l’autre en diagonale gauche. Puis il attrapa un sac et fourra ses écouteurs, son iPod et ses fiches de révisions dedans et se dirigea vers la cuisine. Toujours le sac en main il ouvrît le frigo et sortît le reste du plat de hier soir. Akarui était un très bon cuisinier et avait préparé un rôti de bœuf avec des pommes de terre et des haricots. Se moquant complètement de son oncle, il se servit dans le plat et en vida une partie dans un Tupperware. Puis il rangea le reste au frigo et fourra son repas dans un sac, accompagné d’une bouteille d’eau et d’un paquet de gâteau. Il avait envie de sortir aujourd’hui et avait une idée précise du lieu où aller. Il sortît de la maison et ferma à clefs puis se dirigea vers la cascade, il en avait entendu vaguement parler et on vantait la beauté de ce paysage, il avait donc décidé de s’y rendre pour juger par lui-même.

Après avoir marché pendant une bonne dizaine de minutes, il atteignit enfin sa destination et resta figé sur le coup. Le paysage était d’une beauté à couper le souffle, il y avait tellement de détails et de couleurs, qu’il en perdait la tête et ne parvenait pas à se focaliser sur un seul élément. Ravi il s’approcha de l’eau et leva la tête. Il vit un jeune brun concentré sur un calepin. Il devait surement dessiner, curieux de nature, il s’approcha sans faire de bruit et regarda par-dessus ses épaules. Il vît le dessin du jeune homme et malgré sa timidité naturelle, il ne put retenir son exclamation.

« Oh c’est beau ! »

Il se mordît la lèvre, encore un de ses défauts qui lui jouait un mauvais tour, un jour où l’autre il allait devoir apprendre à la fermer, ça devenait vraiment gênant.



Revenir en haut Aller en bas
Une journée presque idéal [ PV feat Akarui Hikage ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Une journée presque ordinaire (PV Stefano)
» Première journée, impression & opinion ღ feat JS
» Une journée presque tropicale mais une recontre qui rafraîchit le coeur ! (solo)
» Journée habituelle..ou presque || TOPIC TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Yaoi RPG V3 :: Other Words :: Archives des RPs-
Sauter vers: