:: Other Words :: Archives des RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Détente et Rencontre [PV Masaki Yamasaki]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 161
Sucettes : 469
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 29
Amoureux:
Présent/Absent: Présent
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Elias Kaneki
[✘SEKE✘]
Dim 29 Mar - 18:30
Ce jour-là était un dimanche après-midi d'hiver sans neige. Au lieu de passer son temps à rester chez lui, sans bouger, en s'abrutissant devant un programme de télévision, Elias profita de son jour de repos pour aller dépenser son énergie au parc avec Yaju, son akita inu. Vêtu d'un survêtement gris et d'une bonne paire de baskets blanches et noires, il courrait tranquillement, à une vitesse normale, sur les chemins de terre, au rythme de son chien pour ne pas fatiguer sa respiration et dont il n'avait pas besoin de tenir en laisse car ce dernier était obéissant, enfin...presque. L'endroit était calme, très calme. Il n'y avait pas beaucoup de monde, juste une petite fille accompagnée de ses parents, une mère et son bébé qui dormait dans sa poussette et une petite bande d'adolescents. Il aimait cette tranquillité, car personne ne viendrait le déranger dans son activité sportive partagée avec son animal de compagnie en liberté. C'était l'une des raisons pour laquelle il sortait le dernier jour de la semaine car sinon, il ne pourrait pas faire cela.
Mais ce jogging ne fut pas tranquille pour longtemps car, soudainement, son chien partit aussi vite qu'une fusée dans une direction en aboyant. Elias, aussitôt, le poursuivit en courant rapidement.

- Yaju! Reviens ici!ordonna-t-il d'un ton autoritaire.

Et comme le canidé ne fit pas demi-tour, il le sifflait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Dim 29 Mar - 18:38
Masaki songer de plus en plus de quitter la ville et son travail. Il n'arriver pas à faire sa place ici. Son travail était tout à fait passionnant mais, cela il pouvait le faire n'importe où. Mais, il avait du mal à s’intégrait dans la socialisation. Cependant, il ne voulait pas faire quelques choses sans réfléchir avant. Car, même si il partait de cette ville, le problème restera le même. Peut-importe ou il ira, le problème venait de lui et il le savait. Alors, partir n'était peut-être pas la solution. Masaki, avait passé toute la nuit à l'hôpital il était de garde. Il du gérais les urgences, et les patients qu'il avait en charge. Vers les 6h du matin, Masaki termina sa garde. Il rentra chez lui, et alla dormir quelques heures. Il se réveilla vers les 12h, il alla se faire quelques sushis. Il les mangea avec les baguettes et sur le canapé les jambes croisé. Il regarda les informations du midi alors, que son chien était près de lui en train de le réclamer. Masaki ignorais au moment du repas son chien, pour éviter de craquer et de trop lui en donner. Quand il termina de manger, il alla faire la vaisselle. Étant un homme qui vit seul, il fallait bien qu'il la face. Personne ne lui fera à sa place.

Avant d'aller prendre une douche, il décida d'aller dans la pièce qui était une petite salle de sport. Il fit quelques pompes, musculation, il alla frapper quelques coups dans le sac à frappe. Une fois bien défouler, il alla prendre une douche. Il se mit son kimono bleu de nuit. Il coiffa ces longs cheveux bleu foncé, se les attacha en queue de cheval. Ces cheveux tomber jusqu'au bas du dos, laissant quelques petites mèches tomber sur le visage. Il se parfuma un peu sur les poignets et un peu au cou. Puis, sortie de la salle de bain il alla chercher son chien qui se trouver dans son salon dans son grand panier.

"Naru? Tu viens ? Ont va se promener."

Sans laisse ni collier comme à son habitude, Masaki sortie de chez lui. Fermant la porte de sa maison à clé. Il s'approcha de sa superbe voiture de sport blanche, c'était son petit bijoux. Il fit monté son chien à la place passager puis partie au parc, il pourrait y aller à pied. Mais, il avait envie de sortir un peu sa voiture. Une fois arriver dans le parc, il marcha à pas lent. Attacher à la ceinture de kimono, il avait son katana. Soudain, il entendit le son d'une voix qui semblait appeler un chien. Masaki tourna sa tête mais, il ne fit qu'un chien courir à tout allure vers son propre chien. Naru resta au pied de son maître très obéissant il regarda l'autre chien venir à sa rencontre. Masaki regarda les deux chiens:

"Tu t'es fait un copain Naru?"


Il leva sa tête pour regarder le propriétaire du chien qui ne semblait pas écouter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 161
Sucettes : 469
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 29
Amoureux:
Présent/Absent: Présent
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Elias Kaneki
[✘SEKE✘]
Lun 30 Mar - 18:05
Elias, en voyant son chien s'arrêter devant un être de la même espèce que lui, finit par le rattraper au bout de quelques mètres, essoufflé. L'Akita inu reniflait le husky et remuait vivement la queue en tirant légèrement la langue, heureux de rencontrer l'un de ses congénères. Mais voyant que cet autre canidé était accompagné de son maître, le jeune homme fut assez gêné de déranger ce dernier qui devait être lui aussi en promenade en s'attendant à être tranquille ce dimanche-là.

- Yaju, au pied!ordonna-t-il d'un voix haute et ferme en indiquant du doigt qu'il devait rester à ses côtés.

Ensuite, celui obéit, traînant tout de même un peu. Elias regarda l'homme vêtu en kimono et armé d'un katana à sa taille. Il trouvait cela étonnant que quelqu'un sorte habillé de cette façon. C'était une tenue vestimentaire traditionnelle mais qui était moins utilisé depuis la seconde moitié du siècle dernier, avec l'occidentalisation. Mais il ne l'observait pas pour le juger mais pour l'admirer. Il le trouvait élégant et plutôt magnifique. Le brun aimait bien aussi la blancheur de sa peau, comme le teint d'une poupée de porcelaine sa longue chevelure noire comme l'encre et le bleu de ses yeux semblable à celui de l'océan.

- Excusez-le. Quand il voit un animal, il ne peut pas s'empêcher de venir vers lui.dit-il en souriant légèrement, d'une manière plutôt timide comme il se sentait un peu honteux.

Fatigué par cette poursuite, il haletait encore un peu. Cela le gêna encore plus, pour cette première rencontre. L'homme à la petite barbe espérait que ce japonais ne le juge pas sur son autorité envers son chien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Lun 30 Mar - 19:19
Naru remuer doucement la queue, bougeant sa truffe pour le sentir. Il leva la tête vers son maître attendant si il peut aller jouer avec lui. Masaki fit un mouvement de tête, et Haru s'éloigna un peu posant ses pattes devant au sol levant son postérieur pour invité son congénère à s'amuser avec lui. Mais, aussi tôt le chien fut appeler et comme un bon chien il alla à son pied. Naru se redressa remuant un peu la queue, regardant l'humain qui vient à la rencontre de son maître. Masaki regarda l'homme en question d'un regard glaciale comme il fait toujours. Ce regard qui as le chic pour faire fuir les gens, et pourtant c'est juste son regard qui est comme ça. Difficile de donner autre chose que ce qu'ont lui appris.

Il entendit s'excuser lui disant que son chien ne pouvait pas s'empêcher de s'approcher d'un autre chien quand il en voyait un. Masaki baissa sa tête et regarda Naru, son chien n'était pas ainsi. Il ne fallait pas qu'il ose, Masaki détester courir après son chien. Il aimer que son animal soit bien obéissant. Même parfois il l'es trop.

"Ce n'est rien." Commença par dire d'une voix neutre. "Naru était près à jouer avec votre chien. Yaju? C'est un nom masculin? C'est un mâle ?"

Demanda t-il alors en regardant l'homme essoufflé. Il pris de sa main droite son kimono pour le tirais dévoilant un peu son torse. Il sortie de sa poche une petite bouteille d'eau. Il tendit à l'homme:

"Tenez." Il regarda Naru qui semblait avoir très envie de jouer avec lui. Masaki reposa son regard bleu glace sur l'inconnu: "Si vous êtes d'accord Naru aimerai s'amuser avec Yaju. L'autorisez vous?" Au parole de son maître, Naru remua plus fort la queue faisant des tour sur lui-même. Montrant qu'il voulait jouer en effet..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 161
Sucettes : 469
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 29
Amoureux:
Présent/Absent: Présent
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Elias Kaneki
[✘SEKE✘]
Mar 31 Mar - 14:11
Yaju essayait de se retenir de revenir vers son nouvel ami, voyant le regard autoritaire de son maître. Il remuait la queue et couinait, le suppliant de le laisser jouer avec Naru. Elias, pendant ce temps, lui demanda de se taire pour discuter avec le propriétaire du husky. Il ressentit un petit malaise en voyant son regard froid. Il se demandait s'il le jugeait car il n'avait pas apprécié que son chien s'était presque jeté sur le sien, s'il faisait exprès de regarder les gens ainsi pour peut-être les impressionner ou si c'était dans sa nature. Malgré cela, le brun garda son air sympathique avec son petit sourire.
Il fut rassuré que cet homme n'était pas gêné par son compagnon à quatre pattes et répondit à sa question tout en essayant de reprendre en douceur une respiration calme.

- Oui, effectivement. Tout comme le vôtre n'est-ce pas?

Même s'il semblait avoir déjà la réponse, il avait posé tout de même la question.
Elias fut légèrement surpris que le japonais lui propose sa bouteille d'eau. Etant déshydraté, il n'hésita pas à la prendre.

- Merci...

Il l'ouvrit et but deux ou trois gorgées avant de la refermer et de la rendre à l'homme en le remerciant une nouvelle fois.
Ce fut alors que ce dernier lui demanda si Naru pouvait jouer avec Yaju. Et, voyant les deux en train de se regarder tout en remuant la queue en attendant impatiemment, Elias eut un petit rire d'amusement.

- Oui, bien sûr.répondit-il en souriant. Yaju, vas-y.

Le chien alla donc s'amuser avec son congénère sur la pelouse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Mar 31 Mar - 15:03
Masaki regarda l'inconnu prendre la bouteille d'eau pour boire quelques gorgée. Il regarda son chien qui avait vraiment envie de jouer avec son congénère, au moins il n'était pas comme son maître. Et il n'avait pas de mal à se faire de nouveau ami. Haaa les chiens était vraiment des créatures magnifiques qui réservait tellement de mystère. Mais ces créatures donner tellement d'amour, parfois plus que certain humain. Quand le Japonais demander si c'était bien un nom masculin et si son chien était bien un mâle. L'inconnu lui affirma que oui, et lui demanda à son tour si c'était de même pour son chien. Masaki hocha simplement la tête pour lui répondre positivement.

Quand l'inconnu voulu lui rendre la bouteille. Masaki tendit sa main faisant non légèrement avec sa main. "Vous pouvez la garder." Loin l'idée qu'il ne voulait pas boire après lui. Masaki était loin de regarder ce genre de détail, c'est juste qu'il voulait lui montré un geste gentil. Pour l'encourager à essayer de penser que malgré son regard froid il n'est pas si méchant que cela. Peut-être maladroitement, car cela peut faire penser autre chose? Mais, que voulez vous cela reste Masaki avec ces défauts.

Quand l'inconnu autorisa les chiens à s'amuser, Naru aboya fort remuant la queue. Il alla suivre son congénère quand soudain il entendit la voix de son maître: "Naru!" Le chien se tourna et regarda le Japonais qui se mit à genoux. Naru s'approcha rapidement de lui. Masaki posa sa main sur le haut de sa tête pour lui caresser. Il posa son front contre sa tête bougeant légèrement la tête cachant un sourire qui s'étira face à cette tendresse entre son chien et son maître: "T'éloigne pas trop..." Il aimer son chien, énormément. Après une petite léchouille du chien pour son maître. Naru courra dans la pelouse pour s'amuser avec son nouveau ami. Masaki se redressa repris son allure froid et distant, il regarda son chien s'amuser. Il regarda du coin de l’œil l'inconnu, devait-il parler? Mais dire quoi? Masaki ne savait pas quoi dire, et avait peur d'être ridicule, il préféra regarder son chien sans rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 161
Sucettes : 469
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 29
Amoureux:
Présent/Absent: Présent
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Elias Kaneki
[✘SEKE✘]
Mar 31 Mar - 16:29
Elias était amusé de voir les deux chiens vouloir s'amuser ensemble. Il trouvait que les animaux avaient le contact facile avec leurs semblables. Ce qui n'était pas du tout le cas des humains, qui étaient beaucoup plus timides, beaucoup plus méfiants à l'égard des autres, comme s'il y avait un danger, un ennemi potentiel. Les bêtes, grandes ou petites, à plumes ou à poils, étaient bien insouciantes, elles ne s'inquiétaient pas de ce que pouvaient penser leurs camarades, contrairement aux hommes. Ah! Si la communication était plus simple, il y aurait certainement moins de soucis!

Le jeune homme sortit de ses pensées. Il fut quelque peu étonné que l'inconnu lui offre sa bouteille d'eau. Il crut alors qu'il pensait que ses lèvres avaient laissé plein de microbes infectieux sur le bord et que c'était pour cela qu'il refusait de la reprendre. Puis il se dit qu'il devrait cesser de supposer des choses qui étaient certainement fausses. Peut-être que l'asiatique ne faisait ça que par gentillesse et qu'il ne fallait pas se fier à son apparence froide.

- Oh, merci.répondit-il en souriant doucement.

Il la garda finalement dans la main.
Après avoir accepté que Yaju joue avec Naru. Il les vit se courir l'un après l'autre sur un coin de verdure. Mais comme ils commençaient à partir assez loin, le japonais appela son chien qui fut suivi par son nouvel ami. Elias le regardait et l'écoutait parler avec le husky. Il fut attendri de voir comment ils exprimaient leur affection. Ah! Les chiens! Comment ne pas les aimer? Ils étaient si câlins, plein d'amour et de tendresse que nul être humain ne pouvait égaler. Leurs sentiments et leur fidélité étaient infinis!
Le brun crut un instant voir ce maître sourire. Finalement, il n'était pas si renfermé qu'il ne voulait le paraître. Mais pourquoi faisait-il en sorte d'avoir une attitude qui ferait fuir les gens? Cela rendit Elias curieux. Il mourrait d'envie de faire sa connaissance, de découvrir ce qu'il y avait derrière cette apparence de beauté froide.

Une fois que les deux chiens retournèrent sur la pelouse pour jouer, il eut un long silence. Elias les regarder s'amuser en souriant, les trouvant assez drôle. Puis, de temps à autre, il jeta un coup d'œil sur l'homme qui était près de lui. Il se disait qu'il n'allait tout de même pas laisser passer cette occasion pour faire connaissance en restant les bras croisés en train d'observer les deux boules de poils. Alors, au bout d'un moment, il se lança.

- Vous avez un très joli kimono...

*Pff! Imbécile! T'aurais pu trouver mieux comme sujet!*
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Mar 31 Mar - 16:34
Au fond de Masaki il avait eu peur d'avoir vexer ou blesser l'homme en face de lui. Il savait qu'il n'était pas diplomate parfois, qu'il ne disait pas les choses comme il devrait. Il était maladroit et disait un peu les choses d'une façons rude. Mais, il fut rassuré de voir que l'inconnu ne pris pas mal les paroles de Japonais. Il eu un moment de tendresse avec son chien, et un sourire avait était cacher dans cet échange de douceur. Masaki penser l'avoir bien cacher mais, peut-être que l'inconnu l'avais vu. Quoi qu'il en soit, le chirurgien se redresse et regarda son chien partir s'amuser. Il regarder de temps en temps l'inconnu, il ne savait pas quoi lui faire pour faire la conversation. Parler de quoi surtout? Masaki n'était pas bavard et ne parler presque jamais de lui.

Le silence était lourd, Masaki rester droit comme un piquet à regarder son chien. Quand soudain, il entendit la voix de l'inconnu. Ce dernier lui complimenta sur son kimono bleu marine presque ciel nuit. Il baissa sa tête pour regarder le kimono, est-ce une tentative maladroite pour entamé la conversation? Cela amuser intérieurement Masaki, cela voulait dire qu'il n'était pas le seul dans cette situation. A ne pas savoir quoi dire... Il posa son regard sur le sien pour répondre à son compliment:

"Merci. Je sais que ce n'est pas courant de nos jours de voir un Japonais habiller ainsi. Mais, c'est le vêtement ou je suis le plus à l'aise."

Même si parfois, Masaki pouvait se mettre vraiment canon avec tous les fringues qu'il as. Ce n'est pas cela qui manque, cependant comme il avait avouer à cet inconnu il était plus à l'aise dans ces kimonos. Et il était habiller depuis tout petit à porter ça, quand ont l'enlève de ces habitudes il se sent un peu perdu. D'ailleurs, en parlant de l'inconnu il ne sais pas présenter. Leur animaux de compagnie oui mais, pas les maîtres. Et Masaki aurait pu aussi se présenter, il pouvait commencer ainsi. Quel idiot ! A quoi penser t-il?! Il se mit en face de l'inconnu, pour incliner son buste enfin de faire une mini révérence.

"Pardonnez mon manque de politesse. Je me présente, Masaki Yamasaki. Je suis chirurgien en cardiologie." D'ailleurs il était l'un des meilleurs ! Il était vrais que dans une présentation ont est pas oublier de dire tout de suite ou ont travailler et ce qu'ont fait. Mais, c'était une grande fierté pour Masaki. De dire qu'il faisait sa passion, et qu'il était devenu celui qu'il avait toujours rêver. Du moins au niveau de sa carrière professionnel, sa vie social ou sentimental était vraiment en chute libre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 161
Sucettes : 469
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 29
Amoureux:
Présent/Absent: Présent
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Elias Kaneki
[✘SEKE✘]
Mar 31 Mar - 16:48
Elias aurait peut-être dû se présenter au lieu de donner son avis sur l'habit de son interlocuteur. Mais il ne l'avait pas fait, trouvant cela plutôt trop direct pour commencer à faire connaissance. Mais le japonais semblait apprécier son compliment et le remercia. Même qu'il lui raconta une de ses habitudes.

- Effectivement. Mais vous êtes bien habillé tout de même.

Le brun se disait que cet homme n'avait pas perdu quelques coutumes traditionnelles vu la manière dont il était vêtu qui était aujourd'hui si rare en dehors des grands événements. Lui, qui était à moitié japonais, n'avait jamais porté cette tenue. Il avait reçu une éducation plutôt occidentale.
Il ne quitta pas le jeune homme des yeux, ne pouvant s'en empêcher, même si cela risquerait de gêner ce dernier. En l'imaginant en train de porter un costard, il se disait qu'il était vraiment d'une grande beauté.
Mais il fallait redescendre sur Terre. L'asiatique se présenta d'une manière originale en se penchant légèrement en avant. Mais Elias en avait l'habitude de voir d'autres personnes faire pareil. Alors, il fit de même. Ce qui l'étonna surtout, c'était que Masaki dise au même moment ce qu'il faisait comme métier alors que couramment les gens ne le faisaient pas lorsqu'ils venaient juste de rencontrer quelqu'un. Alors le métis supposa deux hypothèses : soit il voulait se vanter de son métier ou soit il était vraiment passionné qu'il avait besoin de le dire. Il préféra ne pas savoir la réponse car cela lui était égal.

- Oh! Ne vous excusez pas. C'était à moi de le faire.répondit-il.Enchanté, Masaki. Je m'appelle Elias. Elias Kaneki. Je suis barman.

Un chirurgien expert en cardiologie et un barman, c'était un peu une drôle de rencontre pour deux êtres qui semblaient être si différents!

- Maintenant, je crois savoir vers qui me tourner si j'ai des maux de cœur.plaisanta-t-il en souriant.

Bien sûr, son intention d'amuser le docteur en jouant sur tous les sens de cette phrase pour le mettre à l'aise était plutôt un échec. Enfin, c'était ce que Elias pensait comme finalement, il ne trouvait cela pas très drôle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Mar 31 Mar - 17:03
Masaki n'avait pas l'habitude d'être complimentée. Il en était presque gêné, c'était presque pour lui pas normal qu'on le complimente. Trop habitué à être rabaissés tout le temps. Et puis, il fallait dire avec son comportement si froid et distant on ne voulait pas tellement le complimenter. Trop de gens ce fiait à ce qu'il montrait, sans essayer d'apprendre à le connaître vraiment. Mais au fond, derrière ces yeux bleus pouvaient cacher un homme profondément blessés. Par ses blessures du passé, alors pour se montrer fort qu'il préfère se cacher derrière ce mur de glace.

Masaki vit ensuite l'inconnu s'incliné légèrement. En s'excusant lui infirmant que c'était à lui de le faire. Il se présenta alors à son tour, lui annonça qu'il se nommé Elias. Et qu'il était barman. Barman ? Pourquoi pas, cela pouvait être aussi un beau métier. Et puis il pouvait boire à volonté. Non ? Puis le jeune homme essaya de faire un peu d'humour. Un humour qui tourne vite du mauvais sens pour Masaki. Prenant cela très au sérieux, il fit un pas de lui et lui dit d'une voix professionnels:

« Si vous avez des mots de cœur, il ne faut pas attendre et voir tout de suite un médecin. Ou vous avait mal exactement? Vous avez mal quand vous respirer? Vous fumer? Et la douleur elle est comment? Est-ce que c'est comme si on vous compressé? Ou c'est plutôt une pointe? Je ne travaille pas aujourd'hui, mais si vous voulez nous pouvons passer aux urgences. Pour voir ce que vous avez.»

Masaki prenait sa plaisanterie très au sérieux. Étant un médecin ne prit pas cette alerte À la légère. Et aussi passionné qu'il l'es il mis tout son cœur et sa passion pour aider du mieux qu'il peut se jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 161
Sucettes : 469
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 29
Amoureux:
Présent/Absent: Présent
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Elias Kaneki
[✘SEKE✘]
Mar 31 Mar - 17:05
Malgré l'air froid de ce dernier, Elias n'était pas gêné pour l'avoir complimenté deux fois de suite. Il se disait que son apparence n'était en fait qu'une carapace pour se protéger de tout le monde, bons ou mauvais. Mais pourquoi? Telle était la question. Peut-être était-ce par habitude depuis l'enfance, peut-être à cause d'un traumatisme, le brun ne pouvait bien sûr pas le deviner comme il venait à peine de le rencontrer. Il était tout de même bien curieux de savoir ce qu'il y avait en dessous.

De temps à autre, le jeune homme jetait un coup d'œil sur son chien mais ainsi sur celui du japonais, pour voir si tout se passait bien, car il arrivait bien parfois qu'une partie de jeu dérape parce que l'un cherchait toujours à dominer l'autre.

Mais ce n'était pas ce qui était le plus important. Il fallait s'intéresser à ce qui se passait entre les deux maîtres.
Ils avaient tous les deux des métiers différents : l'un était de sauver des vies tandis que l'autre était là pour distribuer des substances légales que l'on buvait mais qui risqueraient de dégrader la santé en cas d'abus. Mais ce dernier avait le devoir de veiller à ce que cela ne se produise pas et il le suivait bien. Et heureusement! Sinon son établissement aurait vite fermé et il ne serait peut-être pas là dans le parc avec son compagnon aujourd'hui.

Elias, qui n'avait pas trouvé sa propre blague très drôle à propos du métier de son interlocuteur, le fut encore moins quand Masaki se mit à lui répondre d'un air très sérieux voire professionnel. Cela le surpris et le fit doucement rire.

- Oh! Rien de tout ça, Masaki!répondit-il en souriant d'amusement. C'était une blague...

Il se sentit alors mal à l'aise comme ce dernier avait prit sa phrase au sens propre. Il espérait alors qu'il ne se fâche pas à cause de son humour qui avait touché un sujet quelque peu sensible en disant quelque chose du style : "On ne rigole pas sur les maladies du cœur, c'est grave!".
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Mar 31 Mar - 17:40
Masaki n'avait pas du tout compris la plaisanterie de Elias. Il avait pris tout cela très au sérieux. Et était près à amener le jeune homme au urgences enfin de faire un billant complet. Enfin, de découvrir ce qu'il avait et de faire tout ce qu'il en était dans son pouvoir pour le sauver. Pour Masaki, le cœur était un muscle tellement magnifique, mais aussi très compliqué. Qu'il ne fallait surtout pas négliger des douleurs sur le cœur. C'est pour cela qu'il sauta très vite à sa phrase qui était en réalité une plaisanterie. Quand Elias lui affirma donc qu'il n'avait rien de tout cela et que c'était une blague. Masaki fronça les sourcils, fermant sa bouche, il fit un pas en arrière. Une blague? Le japonais, leva ses yeux bleu glace pour regarder le ciel. Ont pouvait voir sur son visage qu'il chercher à comprendre ou est la plaisanterie. Cependant, il ne trouva pas ce qu'il avait de drôle. Masaki pensa alors que c'était lui qui ne savait pas ou était la plaisanterie. Peut habité à qu'ont le taquine ou qu'ont lui face des blagues. Il n'avait peut-être simplement pas l'humour dans le sang.

Il faut dire que Masaki prenait son travail très au sérieux, il rêver de faire ce métier depuis enfant. Et il prenait un grand plaisir de soigner chaque patient, même si il savait que c'était pas rose tout les jours. Qu'il avait des cas, qu'il ne pourrait malheureusement pas sauver. Ou tout simplement car, il as des patients difficiles à gérais. Masaki hocha simplement la tête, puis détourna le visage pour regarder son chien. Il ne préféra donc rien dire sur sa plaisanterie car, il ne l'avait pas compris. Et même si il aurait compris une note d'humour, il se serais débrouiller pour ne pas montré qu'il aura trouver cela drôle.

Le silence avait repris place dans la conversation, et le jeune Japonais ne savais pas quoi dire. Enfin, de relancer la conversation... Après quelques longues minutes il dit:

"Veillez m'excuser de m'être emballé. Je prend ces choses là très au sérieux, je suis désolé de ne pas avoir compris votre plaisanterie." Lui dit-il d'une voix neutre s'inclinant un peu le buste pour lui montré qu'il était désoler. Il se redressa pour observé son chien. Cherchant en vin de lancé la conversation, il était armé d'effort et essayer du mieux qu'il peut. A être le plus agréable possible... Alors, que soudain pendant que Naru et Yaju jouer tranquillement à quelques mètre de leur maître. Un imposant grand Pitbull berge s'approcha des deux chiens. Il commença à chercher à dominer Yaju et d'un coup de mâchoire le fit coucher à ces pattes. Naru se mit devant Yaju plaquant ses oreilles sur son crâne. Il se couchant légèrement sur son compagnons, grognant montrant ces dents au Pitbull. Lui aboyant dessus comme si il lui dirais: "Va t'en ! Laisse-nous !"

Masaki fronça les sourcils en regardant au loin: "Naru? Naru !" Il se mit à courir vers les chiens. Alors que Naru n'hésita pas à attaquer le grand Pitbull pour défendre son ami. Tel chien tel maître comme ont dit non? Quand Masaki fut proche des chiens, il attrapa son chien par la nuque et essaya de repousser le Pitbull. Mais le chien dominant lui attrapa l'avant-bras et lui planta d'un coup les crocs. Masaki sursauta étouffant un gémissement de douleur. Il posa son pied sur le torse du Pitbull et le poussa d'un coup tombant en arrière en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 161
Sucettes : 469
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 29
Amoureux:
Présent/Absent: Présent
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Elias Kaneki
[✘SEKE✘]
Mar 31 Mar - 17:51
Elias regrettait d'avoir fait cette blague qui n'avait pas été comprise par Masaki. Il craignait que ce dernier l'ait vraiment pris de travers comme il était très sérieux à propos des maladies cardiaques et qu'il avait été prêt à l'emmener aux urgences. Heureusement que le brun avait dit rapidement le vrai sens de sa phrase et que ce dernier l'ait cru. Il pouvait alors remarquer que cet homme était vraiment passionné par son métier qui était certainement né par l'envie profonde de sauver des vies. Cela grandissait sa honte, surtout en le voyant reculer d'un pas et froncer les sourcils. Ce bide lui donnait l'envie de partir ou plutôt de se cacher. Il en était tellement gêné qu'il en rougissait.

Mais tout cela était parti d'une bonne intention, celle de détendre l'atmosphère. Mais cela avait produit l'effet inverse. Elias s'était aussi demandé si le japonais avait le sens de l'humour, sur d'autres sujets. Car pour lui, les gens sérieux en permanence, qui pensaient sans cesse au travail, étaient les plus ennuyeux. Mais il espérait que pour lui ce n'était pas le cas.

Et, contrairement à ce qu'il s'attendait, à sa plus grande surprise, il entendit Masaki s'excuser pour ne pas l'avoir compris, rompant un long silence qui installait un malaise.

-C-C'est pas grave. C'est de la mienne aussi. Je n'aurais pas dû.lui répondit-il avec un sourire gêné.

Elias se rappelait donc qu'il ne pouvait pas rire de tout avec tout le monde, sous le risque d'éveiller la colère ou le mépris de ceux qui étaient très sensibles à certaines plaisanteries.
Le calme fut de retour. Le jeune homme, en attendant un sujet de conversation lui vienne en tête, regarda les deux chiens s'amuser ensemble. Ils se coursaient et jouaient gentiment à la bagarre tout en respectant les rapports de force qu'il y avait entre eux. Le husky était plus dominant que l'akita inu qui était plutôt dominé.
Mais soudainement, un pitbull errant fit son apparition et effraya Yaju pour avoir le pouvoir sur lui. Aussitôt le métis s'inquiéta pour lui, ayant peur qu'il soit agressé. Mais il n'eut pas le temps de l'appeler pour qu'il revienne vers lui : Naru, rapidement, fit barrière entre son ami et la menace, se mettant dans une position d'attaque avec les crocs sortis, voulant dissuader le chien d'en face. Et, avant que la situation dérape, Masaki se précipiter pour éloigner son chien. Hélas, le nouveau dominant le mordit au bras.
En le voyant touché et dans une mauvaise posture après avoir tenté de l'éloigner, Elias prit une longue et épaisse branche morte qu'il trouva par terre et se hâta pour le sauver, ainsi que les deux autres chiens. Il voulait éloigner le danger avant de secourir le blessé. En s'approchant doucement de l'animal imposant, il tenta de dissimuler sa peur. Si ce dernier remarquait qu'il était effrayé, cela pouvait mal se terminer. L'homme, sans le regarder dans les yeux pour ne pas le provoquer, lui donna un coup de bâton sur la truffe quand ce dernier s'apprêta à une nouvelle attaque. Le molosse, sensible à cette partie du corps, couina de douleur et recula. Elias, pour plus de sécurité, fit en douceur quelques pas en arrière mais garda les deux poings serrés avec l'arme levée et pointée vers le chien pour le dissuader de recommencer. Finalement, il s'en alla.

Le brun, rapidement, alla voir l'homme blessé.

- Masaki, ça va? Votre blessure, montrez-la moi! dit-il d'un air inquiet.

Sans attendre de réponse, il sortit son téléphone portable pour appeler les secours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Mar 31 Mar - 17:59
Alors, que Masaki savait excuser pour ne pas avoir compris sa plaisanterie. Le jeune homme, lui affirma que c'était lui et qu'il n'avait pas dû faire une plaisanterie à ce sujet. Masaki était pas d'accord accord avec lui, il pensa que la plaisanterie aurait pu tourner dans une conversation humoristique. Si seulement Masaki avait compris le sens de la blague, ou si il était du genre à plaisantait facilement. Hors, à ce que montré Masaki, il montrait un homme très sérieux qui ne plaisante pas dans sa vie. Mais, encore une fois c'est juste une facette qui montre. Masaki peut se montré très surprenant quand il sais qu'il est avec quelqu'un qui ne lui fera pas de mal. Trop méfiant? Trop distant? Pour uniquement ce protéger. Il voit le mal partout? Avec cette attitude il ne risque pas de se faire d'ami? Oui oui Masaki le sais tout ça, mais difficile de changer sa personnalité quand il se sent seul et désemparait. Même si il ne le montre pas. Et jusqu'à aujourd'hui, il n'a pas trouver la force de changer. Car, tout ce qu'il rencontre jusqu'à présent lui faire du mal. Où les personnes avec qui il essaye de changer s'en va tôt ou tard loin de lui.

Alors, que Masaki était intervenu pour essayer d'éviter une bagarre entre les chiens. Masaki se fit mordre l'avant-bras, sous la douleur malgré qu'il n'exprima rien tomba en arrière. Après avoir poussé le chien avec ces pieds. Mais le Pitbull avait décider à en faire qu'à sa tête. Ce dernier revient à la charge mais Elias arriva à intervenir et à faire fuir le chien. A l'aide d'une longue épaisse branche morte vient lui taper sur la truffe. Endroit très sensible pour le chien qui s'enfuit sans demander son reste.

Masaki se redressa lentement, alors, que Elias lui demanda si ça aller et de lui montré la blessure. Masaki fit non de la tête, il leva le regard pour voir le jeune homme appeler les secours. Masaki s'approcha et lui fit décrocher le téléphone.

"Tout va bien. Je ne crois pas avoir besoin de point. Et même si c'est le cas, je me le ferais. Pas besoin d'appeler les secours."

Masaki fut soudain, attiré par un couinement qu'il reconnaissait bien. C'était son chien, il se tourna et s'approcha de lui. Il se mit à genoux posant une main sur son dos.

"Naru? Tu va bien?" Il remarqua alors, que pendant la bagarre il fut légèrement blesser à la patte lui aussi. Masaki poussa un soupire étirant un léger sourire: "Tel maître tel chien hein? Tu pouvait pas faire attention toi aussi?" Masaki prit la patte de son chien et l'examina. Son chien se laissa faire sans aucun mal. "Bon ça va tu t'es fouler un peu la pattoune. Rien de méchant, tu pourra poser ta patte dans quelques heures. Ta était courageux Naru c'est gentil d'avoir défendu ton ami." Il lui caressa la tête tendrement. Puis leva le regard vers Elias, il se sentit alors gêner. Il avait fais une conversation avec son chien comme si c'était un humain, de quoi à le prendre pour un fou. Masaki se redressa doucement: "Votre chien n'a rien?" Demanda t-il alors, en toussant un peu pour cacher son malaise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 161
Sucettes : 469
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 29
Amoureux:
Présent/Absent: Présent
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Elias Kaneki
[✘SEKE✘]
Mer 1 Avr - 14:58
La faute qui avait causé ce malaise était partagé. Elias, pour une première rencontre, aurait dû, selon lui, plaisanter sur un sujet moins sensible et Masaki aurait dû être plus ouvert à l'humour et à la rigolade. On disait souvent dans l'entourage du jeune homme que la première impression était souvent la bonne mais il était persuadé du contraire. Il supposait que l'attitude froide et sérieuse de l'asiatique était dû à sa (grande) timidité, à sa volonté de se protéger de n'importe qui et qu'il était le genre de gars à s'ouvrir une fois qu'il connaîtrait plus les personnes rencontrées. Cela poussait le brun à vouloir apprendre à le découvrir. Alors que la plupart des gens fuyaient les hommes et les femmes qui paraissaient inaccessibles, pas même en amitié, il éprouvait une attirance à leur égard. C'était pour lui plus qu'un jeu : un défi.

Après avoir éloigné le monstre canin d'eux, Elias allait voir en premier Masaki, dans un sentiment d'inquiétude. Il pensait que ce dernier avait une profonde blessure au bras et était prêt à téléphoner aux urgences. Mais l'homme en kimono l'en empêcha, lui disant que ce n'était pas la peine. Tout d'abord, le métis fut étonné que la morsure n'était pas trop grave puis il fut rassuré. De toute façon, si c'était le cas, en tant que chirurgien, Masaki aurait su se soigner par lui-même sans trop perdre de temps pour éviter une infection.

- Ah hum...D'accord.répondit-il timidement, gêné de s'être trop inquiété. Je suis rassuré que vous n'ayez rien!

Il lui fit un petit et rapide sourire avant de ranger dans sa poche son portable. Ensuite, pendant que sa connaissance alla voir si son husky n'avait rien et parler un peu avec lui, il réconforter Yaju et vérifier s'il n'était pas blessé. Ce dernier, après avoir poussé un petit couinement, lui sauta dessus pour lui lécher le visage.

- C'est fini Yaju, c'est fini. dit-il en riant doucement et esquivant les coups de langue pour éviter d'être lavé par sa bave.

Il le caressa et le câlina chaleureusement. Ce fut alors que le maître de Naru lui demanda si tout allait bien pour son chien d'un ton gêné. Elias lâcha son akita et lui répondit en souriant légèrement :

- Il a eu plus de peur que de mal. Et le votre?

Occupé avec son chien, il n'avait pas entendu les détails de sa petite discussion avec le chien bicolore. Il n'avait pas été surpris par cela car lui aussi parlait au sien sans aucune gêne, quitte à se faire passer pour un fou. Mais ce qui était sûr, tous les deux semblaient être gaga de leurs boules de poils et comme beaucoup de maîtres de toutous, leur parlaient sans s'attendre à ce qu'ils comprennent et à avoir une réponse de leur part.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Mer 1 Avr - 15:47
Il avait plus de peur que de mal. Mais, qu'est-ce que ce chien qui semblait agressif en liberté est sans muselière ! Masaki en était furieux et il était près à le signal, d'un coter c'était triste pour ce chien. Mais, il fallait qu'il pense à la population. Et si ça aurait était à un enfant qu'il aurait attaqué ? Déjà que pour un animal c'est grave et pourtant pas assez sévèrement puni pour lui. Que serais-t-il pour un enfant ? Alors, que Masaki avait eu cette conversation quelques peut gênante avec son chien. Il remarqua une relation très forte également entre Elias et son chien. Masaki le fixa longuement, il aimer ce qu'il voyait et même si n'était pas douer à le montré. Le japonais détourna le regard et se redressa doucement en s'assurant que son chien arrivera à marché. Il le voyait boité un peu, mais, il savait que cela ira après quelques heures. Et puis si cela ne passe pas, Masaki fera le nécessaire pour soulager son chien. Il prendra la décision de l'amener voir un vétérinaire si il en jugé l'utilité, pour le moment il était sûr que cela passera au bout de quelques heures. Il demanda alors, si Yaju n'avait rien le propriétaire lui affirma que non. Qu'il avait eu plus de peur que de mal. Masaki hocha la tête doucement il s'approcha de Yaju et se mit à genoux face à l'animal.

« Tout va bien alors Yaju ? Je peux quand-même regarder ? Loin l'idée que je ne crois pas à la parole de ton maître. Mais... » Masaki se pencha vers lui tendit ses mains il lui toucha doucement le pelage puis laissa ses yeux se promener sur la silhouette du chien. Ses mains glissèrent lentement sur le corps de l'animal, il hocha la tête. « Tu n'a rien. » Il posa son front sur le haut du crâne du chien, Yaju se mit à lui faire une léchouille sur le bout du nez. Masaki ne pu s'empêcher de sourire, il baissa rapidement la tête en murmurant : « Non non Yaju si tu fais ça je vais pas être crédible par la suite. » Il se redressa doucement regardant le propriétaire de son air neutre, même qu'il avait un peu de mal car il avait garder un très léger sourire au coin des lèvres.

« Bien, puis-je... Euh... » Comment dire cela ? C'était tellement pas normal pour lui. C'était la première fois qu'il allait demander une tel chose. Comment devait-il s'y prendre ? Pour ne pas passé pour un gros boulet. « Euh... Mmh... » Il leva ses yeux vers le ciel cherchant ses mots, Naru se mit à aboyer en regardant Elias. Masaki se tourna : « Naru ça suffit tu m'aide pas là. » Naru s'assit et frotta sa tête sur la main de son maître. Masaki reposa son regard sur le jeune homme : « Euh... Vous offrir une glace ? Je crois qu'il as un marchant de glace pas très loin dans le parc. » Demanda t-il en le regardant dans les yeux, même si il n'était pas douer et qu'il savait pris comme un idiot. Il n'avait pas fuit le regard, il assumé totalement ce qu'il avait dit et de la façon qu'il avait dit. Même si c'était complètement raté. En tout cas, après cette mauvaise aventure, Masaki voulu passé à autre chose en offrant une glace à ce jeune homme. Un verre aurait était plus approprier ? Mais, avec les chiens qui n'aurait pas pu rentré ça aurait était compliquer. Qu'avec une glace sera plus simple, et puis ainsi les chiens seront avec qu'eux et il pourra lui donner une petite friandise en récompense. Masaki s'approcha d'une fontaine, il remonta jusqu'en haut sa manche du kimono. Il passa sa blessure sous l'eau, il attendit que cela arrête de saigner. Il retira son bras et le regarda, il n'aura même pas besoin de point. Il avait eu de la chance, il baissa son kimono il même si Masaki avait des poches à l'intérieur de son kimono. Il ne pouvait pas tout mettre, il n'avait pas de désinfectant, même pas en compresse pour au moins en passé un peu sur sa blessure. Pas grave, il attendra d'être entré pour se désinfecté.

Il s'éloigna un peu et sortie de sa poche une friandises pour chien. Naru fit le bout en aboyant, Masaki présenta sa main devant le museau de son chien pour lui donner tendrement. Il tourna sa tête vers Elias : « Puis-je en donner une à Yaju ? Lui aussi à était courageux. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 161
Sucettes : 469
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 29
Amoureux:
Présent/Absent: Présent
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Elias Kaneki
[✘SEKE✘]
Mer 1 Avr - 16:32
Elias se demandait lui aussi d'où sortait ce molosse. Après l'inquiétude et la peur, il ressentit un sentiment de colère. Quel maître pouvait bien laisser cette bête dangereuse en liberté et sans surveillance?! Cela aurait pu être plus grave, avec un enfant! S'il découvrait un jour qui était cette personne, il ne se gênerait pas pour venir lui donner un coup de poing au visage et l'insulter d'inconscient et d'irresponsable avant de dénoncer lui et son chien aux autorités. Ce serait bien fait pour le type mais malheureux pour l'animal qui se ferait certainement euthanasié parce qu'il n'avait pas été éduqué correctement.

Après avoir demandé à Masaki si Naru allait bien, il vit le chien boiter légèrement. Mais malgré cela, le japonais répondit que tout allait bien d'un hochement de tête. Le brun fut quelque peu étonné mais préféra ne pas lui donner de conseils, après tout, ce dernier était assez grand pour savoir quand il fallait absolument emmener son animal de compagnie chez le vétérinaire. Mais il y avait une chose qu'il n'appréciait pas trop : que celui-ci, malgré qu'il lui ait répondu que Yaju n'avait rien, alla vérifier si c'était le cas. Elias le laissa tout de même faire, surtout en voyant qu'il s'entendait bien avec son chien. Il était amusé de voir son compagnon faire des léchouilles au visage du jeune homme. Cela le faisait sourire. Il voyait alors que Masaki était vraiment un amoureux des chiens et se disait donc qu'il devait sûrement être quelqu'un de bien vu son comportement envers eux. Il remarquait aussi ce joli petit sourire dessiné sur ses fines lèvres.

Ensuite, il écouta l'asiatique qui essayait difficilement de lui dire quelque chose. Voyant qu'il galérait et que son husky ne faisait rien pour arranger la situation, il eut un sourire d'amusement au coin des lèvres, malgré qu'il commençait un peu à s'impatienter. Ce fut alors que ce dernier lui proposa de manger une glace avec lui sans détourner le regard. Elias fut légèrement surpris par cette idée car en général les gens proposaient plutôt de boire un verre et que déguster quelque chose de froid n'était pas vraiment approprié en dehors de la saison estivale. Mais finalement, ces choses lui étaient égales : il était ravi que Masaki eut cette intention, car il n'aurait pas aimé qu'ils se séparent dès maintenant, sans avoir fait plus connaissance. Il doutait bien aussi que celui-ci voulait le remercier pour l'avoir défendu contre une nouvelle attaque du pitbull.

- Eh bien... Pourquoi pas?accepta-t-il en souriant doucement.

L'homme le suivit ensuite. Il le vit enlever le sang de sa plaie en la passant sous l'eau de la fontaine : celle-ci n'était en fait que des marques de dents peu profondes. Mais malgré que c'était une blessure superficielle, cette vue là-dessus le fit un peu frissonner. Il éprouva un léger sentiment de compassion à son égard.

Puis, Masaki donna un biscuit à son chien et voulut récompenser aussi Yaju pour avoir été courageux lors de l'agression. En voyant son animal remuer la queue en voyant la friandise, Elias rit doucement.

- Bien sûr.autorisa-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Mer 1 Avr - 17:59
Masaki ne savait ce qu'il lui avait pris d'invité Elias mangé une glace. Avec cette saison un café aurait était mieux mais, il refuser de laisser son chien dehors. Peut-être qu'il aurait trouver un bar ou ils aurait accepter les chiens ? Peut-être boire le café sur la terrasse ? Oui maintenant qu'il y pense peut-être que ça aurait était plus judicieux. Ont voyait bien que Masaki n'était pas douer pour invité des connaissances à passé un moment avec lui. Il se sentait tellement ridicule et idiot d'avoir fait cette demande aussi maladroitement. Il aurait pu tout simplement dire qu'il souhaité passé un peu de temps avec lui. Mais cela aurait était trop montré ces émotions et il y refuser pour le moment. Masaki, n'avait pas assez confiance en lui pour se dévoiler. Contre toute attente, Elias accepta l'invitation de Masaki. Le japonais écarquilla les yeux le regardant la bouche légèrement ouverte. Il avait un visage étonner, il poussa un petit soupire rassuré, fermant les yeux fermant sa bouche.

Puis viens le moment ou il donna une friandise à Naru son chien, puis demanda si il pouvait en donner une à Yaju. Après avoir l'autorisation de son maître, Masaki se pencha vers lui pour lui donner. Naru donna un coup de tête à son maître. Masaki le regarda il posa sa main sur son crâne il murmura : « Fait pas ton jaloux Naru... Tu sais que c'est toi que ... »Masaki regarda du coin de l’œil Elias, il n'osa pas dire ces mots qui exprimer son affection à Naru. Il préféra couper et embrasser le haut de la tête de son chien.

« Bien si vous voulez bien me suivre. » Lui dit-il s'approchant du marchant de glace. Il attendit à la file d'attente sans rien dire. Masaki n'était pas très bavard, et même si il voulait passé du temps avec Elias le problème rester le même. Il ne savait pas quoi faire pour animer la conversation ou le moment passé avec lui. Il resta alors, silencieux jusqu'à qu'il arrive devant le marchant de glace. Il tourna sa tête vers Elias : «Choisissez ce qui vous ferait envie. » Lui dit-il alors, qu'il reposa son regard sur le marchant.

« Pour ma part, cela une glace vanille chocolat s'il vous plaît. » Il tira légèrement son kimono du coté droit, pour sortir d'une de ces poches un billet. Lui tendit au marchant, enfin de payer les deux glaces. Puis attrapa dans sa main sa glace, il s'éloigna pour aller s'assoir sur un banc non loin de là. Naru se mit devant son maître puis s'assit pour le regarder. Masaki fronça les sourcils :

« Naru, tu sais que j'aime pas quand tu me demande comme ça. Va jouer ! Tu sais bien que le sucre c'est mortel pour toi. J'ai pas envie de te perdre ! Aller ! Pas la peine de te torturé à me regarder ! File ! » Dit-il d'une voix autoritaire, le chien obéie aussi tôt. Et partie patrouiller dans les alentours toujours sous la surveillance de son maître. Masaki regarda sa glace murmurant presque à haute voix pour lui-même.

« Pour moi non plus c'est pas très bon. Je vais prendre des hanches ou du ventre, heureusement que je fais du sports ou que je pratique l’art-mariaux. Je vais pouvoir perdre ce que je mange là. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 161
Sucettes : 469
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 29
Amoureux:
Présent/Absent: Présent
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Elias Kaneki
[✘SEKE✘]
Jeu 2 Avr - 16:35
Elias avait un peu froid, même avec sa veste de jogging. Il aurait bien aimé se réchauffer en buvant un chocolat chaud ou un café. Mais le choix de Masaki était compréhensible : les animaux de compagnie étaient interdits dans les lieux publics fermés. Donc il était hors de question de laisser leurs chiens dehors sans surveillance. Mais le brun était tout de même content de faire connaissance avec ce japonais en mangeant une glace. Il était curieux de découvrir des choses sur lui.
En acceptant l'invitation, il fut étonné que ce dernier écarquille les yeux. Avait-il craint de se prendre un refus? Cela le fit sourire d'amusement.

Lorsque Masaki alla donner le goûter aux chiens, Naru montra sa jalousie en s'interposant entre lui et Yaju. Ce fut alors que le maître le rassura, s'apprêtant à dire qu'il l'aimait. Mais il n'osa pas devant Elias et ne termina pas sa phrase, embrassant le front du husky.
Le métis devinait très bien la fin de sa phrase, c'était tellement évident! Il fut aussi amusé de voir que sa nouvelle connaissance n'osait pas exprimer son affection et qu'il tentait tant bien que mal de jouer l'homme dur. Il supposa alors que ce dernier craignait de paraître faible en montrant sa sensibilité. Cela le fit craquer!

Mais cela fut moins le cas quand ils attendirent dans la file du marchand de glace. L'asiatique ne sortait pas un mot! Et Elias ne savait pas comment débuter la discussion. La timidité de cet homme le rendit mal à l'aise.
Cela ne dura pas trop longtemps. Une fois arrivés devant le vendeur, Masaki lui demanda ce qu'il voulait. Mais il y avait une infinité de choix et il ne savait pas se décider. Pour ne pas faire trop attendre, il répondit rapidement :

- La même chose que vous.

Ils furent alors servis. Elias regarda l'homme à la longue chevelure sortir de l'argent d'une poche intérieure de son kimono. Il vit en même temps une petite partie de son torse. Cela le rendit curieux. Il se demandait s'il n'avait pas froid vêtu aussi légèrement et ce qu'il y avait dessous. Il redescendit rapidement sur Terre quand Masaki lui donna sa glace. Il se rendit compte de ce qu'il avait pensé et en rougit légèrement, se sentant un peu honteux.

- Merci.répondit-il en souriant doucement, malgré que ses joues soient roses.

Il le suivit ensuite et s'assit à côté de lui, sur un banc qui n'était pas trop loin. Yaju mendiait un morceau de glace en posant sa tête sur sa cuisse gauche. Mais le brun le repoussa en bougeant sa jambe. Le chien n'insista pas. En revanche, celui de Masaki fut têtu et ne cessait de le regarder déguster. Ce fut alors que ce dernier lui dit fermement "non", en lui expliquant pourquoi. Mais au passage, Elias put remarquer qu'il avait inconsciemment montré qu'il tenait à cette boule de poils en disant qu'il ne voulait pas qu'il meurt, empoisonné par le sucre.

Les deux chiens allèrent ensuite se balader, sous la surveillance de leurs maîtres. Ce fut alors que le japonais sembla confier au brun qu'il ne devrait pas non plus manger cette glace pour ne pas grossir mais qu'il pouvait se le permettre comme il faisait des activités physiques. Cela le fit sourire et rire d'amusement.

- Il n'y a pas de mal à se faire plaisir de temps en temps. Sinon on ne vit plus. Vous êtes sportif? Intéressant! Moi aussi! Que faites-vous exactement?
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Jeu 2 Avr - 20:35
Les deux jeunes hommes était bien installer sur le banc, ils vont pouvoir manger leur glace tranquillement. Masaki avait juste un peu peur, de comment cela aller tourner. Le problème restera le même, il ne sera pas quoi dire pour animé la conversation. Il n'est pas quelqu'un qu'il se confit facilement, et il ne veut pas poser trop de question car, il sais déjà que lui risque de ne pas tout répondre si ont lui pose. La demande de Yaju n'échappa pas au regard du Samouraï qui l'observa du coin de l’œil. Il ne pouvait pas en vouloir à ces bêtes de vouloir gouter ce que leur maître mange. Mais, le sucre était un sujet très ferme pour Masaki. Etant des grands chien, leur vie sont déjà assez courte il refuser de donner du sucre. Même si peut-être un petit morceau ne ferais pas de mal, mais, il ne voulait même pas prendre le risque. Naru était le seul qu'il aimer et qui le comprenait, il ne voulait pas perdre un tel ami. Pendant quelques secondes, il pensa au jour ou Naru le quittera, comment faire pour supporter ce grand vide qu'il laissera chez lui ? Déjà que sa maison est bien silencieuse. Sans lui pour l'animer, elle sera bien vide. Ces réveilles matinal lui manquera.. Il n'avait pas photo, pour Masaki personne jusqu'à ce jour pouvait mieux comprendre Masaki que son chien. Il chassa bien vite ces pensé douloureuse avant qu'il s'en ferme un peu plus sur lui-même. Déjà qu'il ne bavarde pas beaucoup, sera pire si il as des pensé négative.

Sans vraiment sens rendre compte, il avait dévoiler ouvertement qu'il tenait à Naru. Mais, il parler ainsi à son chien et peut-être que face à cette vague d'amour pour son chien. Il ne fit pas attention qu'il n'était pas seul... Mais, au moins cela montra à Elias que le mur de glace ou le quel Masaki essayer de se cacher. N'est rien d'autre qu'un bouclier... un masque pour cacher sa vrais nature. Puis, viens au moment ou Masaki se parla pour lui, mais presque à haute voix. Ce qui fait que le jeune homme à coter de lui pu entendre. Il l'entendit alors rire, il tourna sa tête pour le regarder. Avait-il quelques choses sur le visage ? Savait-il mit du chocolat sur le front pour rire ainsi ? C'était lui qui le faisait rire de cette façon ? Lui qui se croyais si ennuyeux... Il l'écouta alors, lui dire qu'il n'avait pas de mal de se faire plaisir de temps en temps. C'était vrais mais, Masaki n'avait pas l'habitude de se faire autant plaisir. Toujours restreins à tout, et tellement habituer à vivre ainsi qu'il ne se fait pas souvent des petits plaisirs.

Elias lui demanda alors, si il était sportif. Masaki le regarda avec intensité, voilà bien un sujet qu'il l'intéresse. Il hocha doucement la tête, pour répondre positivement le laissant terminé sa phrase. Apprenant alors, que lui aussi faisait du sport, Masaki ne pu alors s'empêcher d’étirés légèrement ses lèvres pour sourire très légèrement. Cela l'intéresser, et bien voilà ce qu'il pouvait faire pour passé un autre moment avec le jeune homme. Il pourrait lui proposer de faire du sport ensemble. Même si Masaki peut être un peu sadique quand il fait du sport avec quelqu'un, il aime bien torturé un peu... enfin, c'est de la torturé pour le poussé à bout cela ne par pas dans un bute méchant bien le contraire. Et puis il as était élevais ainsi, toujours à être poussé à ces limites. Forcément il garde des traces de son passé...

« Je pratique les Art-Martiaux, je manipule deux katanas et puis après du sport basique pour garder la forme. Et vous ? » Demanda t-il en gardant son très léger sourire aux lèvres. Il baissa la tête pour regarder sa glace, il tira sa langue presque timide pour aller léchouiller son coté chocolat. Le vent savait rafraîchi, les quelques mèches de cheveux sur le visage du Japonais dansé légèrement. Le vent glacé d'hivers pénétra entre son kimono pour refroidir le torse de Masaki, mais, il fit comme rien n'était. Il avait l'habitude... d'avoir froid... d'avoir mal... il se rappeler quand il était un peu plus jeune, il devait marcher sur la neige froide pied nu pendant des heures. A l'époque Masaki souffrait beaucoup physiquement que psychologiquement. Masaki ne voulait plus pensé à tout ça, il préféra se concentré sur sa glace, ou il se mit à léchouiller plusieurs fois pour la manger. Malgré que le Samouraï ne voulait rien paraître son corps commencer à le trahir à tremblais un peu. Il faut dire que Masaki n'a rien du tout sous son kimono légèrement ouvert, les oreilles de Masaki bien qu'il était légèrement cacher par ces cheveux devenait rouge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 161
Sucettes : 469
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 29
Amoureux:
Présent/Absent: Présent
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Elias Kaneki
[✘SEKE✘]
Sam 4 Avr - 9:23
Elias avait refusé de donner un bout de glace chocolat-vanille car il savait que le sucre était un poison pour les chiens et qu'il tenait au sien. Pour lui aussi, Yaju était le seul être qui partageait sa vie. Ils étaient inséparables, que ce soit chez lui, au bar ou ailleurs, du moment où il pouvait l'emmener. De plus ce grand chien à courte espérance de vie était encore jeune : il allait avoir cinq ans. Mais, étant conscient du temps qui passait, le brun voulait profiter de lui à fond. Il avait lui aussi du mal à imaginer sa vie sans lui. Il redoutait de se retrouver tout seul, le calme et le vide dans son appartement. Ceci était bien déprimant. Mais il ne voulait pas trop y penser, préférant déguster sa glace et discuter avec Masaki.

Puis, en l'entendant faire un monologue, il était intervenu après avoir avalé un morceau. Elias vit le japonais donner une réponse affirmative d'un hochement de tête et les yeux et les lèvres s'agrandir, illuminant son beau visage, quand il découvrit qu'ils avaient un autre point commun à part l'amour des chiens. Le barbu fut aussi ravi que lui. Cette rencontre était vraiment pour lui la bonne occasion de se créer un lien et de partager ses goûts.
Pourtant, il avait cru un court instant que c'était mal parti à cause de leurs caractères plutôt contraires : l'un était introverti tandis que l'autre était extraverti!
Elias ne put donc que sourire de plus belle face à cette nouvelle. Et il fut encore plus admiratif à son égard quand il apprit qu'en plus du sport basique, il pratiquait les arts martiaux et le combat au katana. Ceci était un peu cliché, vu que ce dernier était japonais. Mais il ne se moqua pas de lui.

- Génial! Moi aussi je fais comme vous, répondit-il. Enfin, presque. C'est plutôt de la lutte, de la boxe, des techniques d'auto-défense et rarement de l'escrime. Mais sinon, je fais du jogging, de la natation et du frisbee avec Yaju. Bien sûr, je ne fais pas tout ça en une semaine, surtout que j'ai généralement que le dimanche en jour de repos. Je varie.

Après cette tirade, Elias se réhydrata en continuant de manger sa glace qui lui faisait un peu mal aux dents quand il croquait, à cause de la température. Il regarda aussi son interlocuteur qui savourait la sienne tout en tremblant de froid, ce qui n'était pas étonnant vu ce qu'il portait. Le brun se demanda donc pourquoi il s'était habillé avec un vêtement aussi léger en cette saison froide. Selon lui, on pouvait être habillé de manière originale mais sans prendre le risque d'attraper un rhume. Mais il ne lui dit rien pour ne pas le froisser, au cas où.
Et, ne supportant de voir le Samouraï souffrir du froid, il enleva sa veste à capuche en coton en veillant à ne pas la tâcher avec sa glace qu'il tenait d'une main à l'autre pour la poser sur les épaules de ce dernier.

- Je sais que ça fait un peu décalé avec votre belle tenue mais je ne voudrais pas que vous preniez froid... dit-il en lui souriant doucement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Jeu 9 Avr - 11:28
Masaki se demander si un jour, il va pouvoir être une personne social. Certes, il voulait passé un moment avec ce barman en mangeant une glace. Savoir un peu plus sur lui, apprendre à le connaître mais, il ne savait pas comment s'y prendre. Il ne savait pas quel question devait-il posé ou ne pas passé. Il se sent tellement maladroit et idiot avec quelqu'un. Qu'il préfère être seul avec son chien et son travail, il soupira en continuant de manger sa glace. Et pourrais faire un effort. Il pourrait essayer de parler ou d'animer un peu ce moment non ? Mais dire quoi ? Elias avait parler de sports. Peut-être que c'était une importunité pour parler de quelques choses à ce sujet? Lui aussi était sportif, cela était forcément un sujet qui pourrait être intéressant pour les deux hommes. Mais, alors qu'il continuer de manger sa glace il sentit une veste chaude sur lui. Il écarquilla les yeux la bouche entre ouverte, il tourna légèrement sa tête pour le regarder étonner. Voilà un geste curieux et touchant pour lui qui n'a pu l'habitude d'une tel attention à son égard. Peut-être qu'il en fut tellement touché, qu'il se confia naturellement :

« Je vous remercie de ce geste. Mais, je ne peux pas accepter... » Dit-il en retirant doucement sa veste si chaude toucher au fond de lui. Il tena la veste dans sa main, posant ses pupilles bleu sur le tissus. Mais, il voulu continuer dans ce élan pour se confier : « Je vais vous dire pourquoi. Pas parce que je n'apprécie pas, bien le contraire. Pardonnez-moi si mon attitude est froide. Mais croyez-moi, je suis très toucher par votre geste. C'est juste nouveau et bizarre pour moi. D'avoir une tel attention à mon égard. Voyez vous, je viens d'une famille de Samouraï très respecter de génération en génération. Du coup j'ai était élevais de certaine tradition que mon père jugé utile pour que je soie digne de porter son nom. Alors, voyez vous... Avoir froid après avoir passé plus de 6 heure pied nu dans la neige avec un simple kimono. Sans boire ni manger, juste à avoir l'endurance de tenir sous le froid. Ce n'est rien pour moi d'avoir juste un peu froid. » Il se redressa doucement faisant un très léger sourire en plongeant son regard dans le sien : « Mais, si vous vouliez vraiment m'aider à me réchauffé. Je vous proposer de finir la glace et peut se faire un combat d'auto-défense. Je pourrais vous apprendre quelques prises même si vous le souhaiter. Si bien entendu vous êtes intéresser d'apprendre un peu mon savoir. Moi, j'en serais très heureux d'apprendre ce que je sais, et puis faire du sport réchauffe... »

Masaki avait le ventre nouais par l'angoisse de la première fois de savoir confier de la sorte. Son père lui avait toujours dit de se taire du traitement qu'il lui faisait. Qu'il fallait pas s’apitoyer sur son sort, ou que c'est pas parce qu'il allait en parler qu'il sera compris. Que bien le contraire, que personne ne pouvait comprendre ce qu'il essayer de lui enseigner et donc que c'était pas la peine de le répéter. C'est peut-être au fond pour cela que Masaki avait tellement de mal à se confier. Mais, peut-être que son père lui disais cela pour justement que Masaki ne dise à personne ce que son père lui faisait. Ainsi il ne perdit pas la garde son enfant... Masaki termina sa glace rapidement, puis se mit dans l'herbe ainsi si il as une chute personne ne se fera pas trop mal. Le Samouraï posa sa main sur le manche de son katana regarda Elias :

« Mais, si vous ne voulez pas pour pouvez me le dire franchement. N'essayez pas peur de me parler franc avec moi, je comprend mieux. Ont m'as toujours parler de cette façon, qu'ont essaye de me dire les choses délicatement j'ai du mal à comprendre. » Dit-il en rigolant un peu gêner, encore une fois sans le vouloir. Masaki savait confier, montrant qu'ont sais toujours adresser à lui durement et jamais avec douceur ou délicatesse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 161
Sucettes : 469
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 29
Amoureux:
Présent/Absent: Présent
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Elias Kaneki
[✘SEKE✘]
Jeu 9 Avr - 12:54
Elias, quant à lui, semblait être l'opposé de ce dernier. Il était sociable et pouvait donc entretenir une conversation normalement. Et heureusement! Car cela serait plutôt gênant pour un barman! Sa bonne humeur fidélisait ses clients et en attirait d'autres. Ainsi, il gagnait bien sa vie, sans pour autant devenir riche quand même! En revanche, c'était la première fois qu'il avait du mal à trouver des sujets de conversations avec un homme. Il fallait avouer que le brun était plutôt impressionné par le japonais : il était très beau, élégant, avait un regard perçant et était très calme. Pour lui, Masaki ressemblait presque à un mannequin. Et si leurs chiens ne s'étaient pas rencontrés, il ne lui aurait certainement jamais adressé la parole!

Après lui avoir couvert ses épaules avec sa veste, Elias vit ses yeux s'agrandir par l'étonnement et se poser sur lui. Il adressa un sourire au jeune homme. Hélas, cela s'effaça rapidement quand ce dernier refusa le vêtement. Il crut alors l'avoir gêné. Après tout, un homme proposait en général son blouson à une femme qu'il convoitait, pas à une personne du même sexe! Alors qu'il allait s'excuser pour cela, il l'entendit expliquer les raisons de ce refus, tout en lui confiant une partie de son passé.
Elias fut rassuré qu'il avait apprécié son geste et ne fut pas étonné qu'il soit le descendant de samouraïs, vu qu'il semblait suivre les coutumes traditionnelles en s'habillant en kimono et en s'inclinant pour saluer et s'excuser. Mais il fut surpris d'apprendre qu'il avait reçu de son père une éducation extrêmement rude en s'exposant au froid pendant des heures, à jeun, sans rien pour se protéger. Il trouva alors que son ascendant était complètement fou de le mettre en danger en exerçant ce qui était pour lui de la maltraitance. Selon lui, ne pas être protégé des basses températures pouvait provoquer des maladies, la perte de connaissance, l'amputation de membres rongés, l'hypothermie ou encore la mort! De plus, il trouva ce genre de pratique complètement inutile car les familles de samouraïs avaient perdus leurs fonctions et il n'y avait plus de guerre au pays depuis fort longtemps. Il jugea stupide, qu'une fois arrivé à l'âge adulte, Masaki n'ait pas remis en question les savoirs qu'il avait reçu et étonnant qu'il ne s'en soit pas plaint. Mais toutes ses pensées, il les gardait pour lui car il ne voulait pas offenser ce jeune homme qui donnait une grande importance aux traditions.
Elias, tout en terminant sa glace, le regarda se lever et écouta sa proposition très intéressante. Il était curieux de savoir à quel point il était doué dans son domaine. C'était le moyen idéal pour se réchauffer mais surtout pour connaître plus de chose sur lui. Alors il le regarda en esquissant un doux sourire, amusé et attendri par sa timidité et sa crainte de se prendre un refus agressif.

- Eh bien, ce sera avec grand plaisir!répondit-il en se levant Et ne vous inquiétez pas. Vous ne m'effrayez pas du tout! Si je ne voulais pas, je vous l'aurais dit directement mais gentiment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Ven 10 Avr - 11:21
Plus les minutes passé avec ce jeune homme, plus Masaki se sentait à l'aise à sa présence. Il lui avait gentiment proposer de faire un combat de l'auto-défense pour se réchauffé mais également pour essayer d'animé un peu cette conversation. Qui était rester trop silencieuse à son goût, il eu certes peur d'avoir un refus. Après tout Masaki n'avais jamais vraiment aller vers les autres. Et il avait toujours ce sentiment d'être inutile et remplaçable alors, il se disais que ça servait à rien de proposer à le connaître. Car, les gens autour de lui n'aurai rien n'a faire de lui. C'est pour cela, qu'il se noie beaucoup dans son travail. Cela le permet de ne pas tomber dans une dépression car, au moins dans son travail il se sens utile. Il se sens irremplaçable. Il sauve des vies, et il sais qu'il est un des plus douer en chirurgien cardiaque. Le barman accepta avec plaisir la proposition du samouraï à son plus grand plaisir, il ne pu s'empêcher de faire un grand sourire montrant toute ces dents blanche et aligner. Il s'approcha lentement de lui en lui disant :

« Encore heureux. Il manquerai plus que ça, que je face peur... Bien venez dans l'herbe si vous tombez vous vous ferez pas trop mal. » Dit-il en le prenant par les poignets le trainant avec lui vers l'herbe. Il plongea son regard dans le sien, il avait le visage moins enfermer et moins dur. Il le lâcha puis recula de quelques pas, il défait ses katanas et les jeta un peu plus loin. Il se rapprocha de lui en disant.

« Bien, je vais vous apprendre quelques chose de très simple. Frappez-moi, aller-ci mettez toute votre force dans votre coup de poing. Soyez sans crainte vous me blesserais pas. » Dit-il en s'arrêtant à une bonne distance de lui. Il attendit qu'il donne son coup pour attraper avec une rapidité son poignet enfin d'arrêter son coup. « Pour arrêtez un homme qui cherche à vous taper dessus. Vous lui prenez le poignet ainsi... Vous le tirez d'un coup sec vers vous. » Dit-il en le tirant d'un coup sec vers lui plongeant son regard dans le sien. « Vous le retourner qu'il soit dos à vous et vous le plaquer contre votre torse. En mette tant vous passez le bras de votre adversaire autour de son cou. » Dit-il en illustrant ce qu'il expliquer. « Vous attraper son autre poignet pour le tenir dans son dos fermement. » Dit-il en lui attrapant l'autre poignet le tenant fermement mais sans trop forcé. Masaki avait la tête sur le coter le regard du coin de l’œil. « Si votre adversaire essaye de bouger ou se dégager. Vous tirais sur le poignet ou vous avez enrouler son bras autour de sa gorge. Et vous le penchez un peu en arrière cela l'immobilisera... Pour vous en défaire sans qu'il s'attaque à vous. Vous donnez un fort coup juste ici... » Dit-il en posant son poings en bas du dos à un point bien précis. « Cela lui procurera une forte douleur ou il lui sera impossible de se redresse pour plusieurs minutes. Vous avez largement le temps de fuir. » Il le lâcha doucement et recula de quelques pas, le laissant respirais un peu. Il sourit légèrement, avant de revenir vers lui l'attrapant par les épaules. « Où sinon, vous le plaquer au sol de cette façon. » Dit-il en passant son pied sur les jambes de Elias pour lui faire perdre l'équilibre enfin qu'il tombe en arrière. Masaki suivit le mouvement tombant sur lui. De sa jambe il attrapa les deux jambes d'Elias et les coinça entre les siennes. « Coincé les jambes de votre adversaire ainsi, pour pas qu'il vous donne de coup. Et laissez tout votre poids sur celui-ci. Frappez ici... » Dit-il en posant son poings sur son ventre sans donner de coup. « A plusieurs reprise lui coupant la respiration. Mais c'est plus sadique car, vous le faite d'avantage souffrir que la première façon... » Dit-il en le regardant dans les yeux. Ses longs cheveux bleu marine, tomba par dessus son épaule, lui qui n'avait pas parler était devenu une vrais pipelette. Son souffle chaud s'écraser sur le visage du jeune homme, Masaki se contenta de l'observer silencieusement à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 161
Sucettes : 469
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 29
Amoureux:
Présent/Absent: Présent
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Elias Kaneki
[✘SEKE✘]
Ven 10 Avr - 16:38
Elias, en passant plus de temps avec Masaki, comprenait qu'il était un homme timide, qui voulait toujours bien faire pour donner une bonne image de lui aux autres, qu'il n'était pas très sûr de lui comme il redoutait sa réponse à son invitation à s'entraîner aux arts martiaux. Mais lorsque le brun accepta, il vit sur son visage apparaître un grand sourire blanc qui accentuait sa beauté. Il fut surpris aussi par son assurance si soudaine quand il l'entraîna dans un grand coin d'herbe en le tenant par la main, l'air très heureux de pouvoir partager son savoir. Il ne s'attendait pas à ce que cela se passe en ce moment-même, dans cet endroit, il avait plutôt pensé à un rendez-vous dans un lieu prévu à cette activité, comme un dojo par exemple. Tant pis, sa tenue aura quelques taches vertes mais ce ne serait pas grave comme elle serait lavée de toute façon.

Rapidement, le cours de combat commença quand Masaki demanda à Elias de lui donner un coup de poing. Mais même s'il disait qu'il n'y avait aucun risque de blessure, ce dernier hésita un court instant. *Bon, s'il le dit c'est qu'il est sûr de lui...* Il alla alors le frapper au ventre mais le japonais attrapa son poignet d'une rapidité impressionnante qui lui fit faire de grands yeux. Le barman écouta attentivement ses autres instructions en se laissant faire, acquiesçant par des "hm", des "oui" ou encore des "ok" en étant quelque peu gêné qu'il colla son corps contre lui. Mais en même temps, cela n'avait rien de particulier puisqu'il y avait souvent des contacts dans les arts martiaux. En ayant le bras qui serrait sa gorge, il commençait à manquer d'air mais heureusement que le chirurgien finit par le lâcher après lui avoir montré un des endroits sensibles aux coups qui était situé au dos.

-D'accord,répondit-il en récupérant de l'oxygène.

Après avoir fait une très courte pause, Elias fut surpris que Masaki le plaque brusquement au sol en lui faisant un croche-pied.

- Wouah! s'exclama-t-il en tombant en arrière.

L'herbe amortit sa chute. Il se rendit compte que son mentor était au-dessus de lui, bloquant ses jambes avec les siennes, lui conseillant ensuite de frapper au haut du ventre pour se libérer. Mais l'homme n'allait bien sûr pas faire cela, comme ce n'était qu'un exercice. Il regarda ses longs cheveux noirs à reflet bleu tomber en cascade à côté de ses épaules et ses yeux foncés qui étaient en train de le fixer. Cette promiscuité, ce souffle chaud qui caressa son visage finirent par rendre ses joues rouges. La situation devenait encore plus embarrassante; il refoula alors une tentation qui le fit sentir honteux.

Il chercha un moyen pour se débattre mais en vain. Elias reconnaît alors que c'était l'une des meilleurs techniques pour immobiliser l'adversaire.

- Oh! Je vois...répondit-il timidement, ne sachant pas quoi dire d'autre, impressionné par le talent du samouraï.
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Détente et Rencontre [PV Masaki Yamasaki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [Flashback] Une petite journée de détente ! [PV Loyckh]
» Une bonne détente .....Ooh mais c'est Draka!
» Comme quoi, la peinture a aussi du bon [PV Masaki]
» Et vous ? Ca vous tente d'écrire un livre ? [sondage]
» Qui ne tente rien n'a rien! [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Yaoi RPG V3 :: Other Words :: Archives des RPs-
Sauter vers: