:: Other Words :: Archives des RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

C'est toujours mieux à deux [PV Hayate Egawa]

avatar




Invité
Invité
Jeu 9 Avr - 11:30


Profitant de l'absence de son exhibitionniste de colocataire pour terminer le repas, il pensa à la manière de faire comprendre à celui-ci qu'il n'était pas « une paire de fesses à se mettre sous la dent ». Il baissa le feu pour touiller encore un peu le plat et l'éteignit. Est-ce que son colocataire pourrait comprendre ? Non, ce n'était pas la bonne question ! Est-ce que son colocataire voudrait comprendre ?! Après tout, il n'était pas au courant de ses orientations sexuelles ! Il pourrait lui expliquer que les hommes ne l'intéressaient pas le moins du monde !

* Oui ! Excellente idée ! Mais est-ce que ça va suffire ? Hm... à méditer !*

Quand Hayate entra à nouveau dans la cuisine, il était toujours en train de touiller, l'air pensif. La phrase que le jeune brun prononça détourna Akihiro de ses pensées et sa réaction ne se fit pas attendre. La cuillère en bois suspendit sa route alors qu'il penchait la tête sur le côté en haussant un sourcil. Venait-il vraiment de dire ça ? Son colocataire passait-il à la vitesse supérieure ? Le frottement qu'il ressentit contre son corps l'alerta que oui, effectivement son colocataire venait de passer au second stade de la drague agressive. Une image passa dans sa tête, image peu flatteuse pour Hayate, mais qui convenait parfaitement à la situation. Hayate ressemblait à un chien se frottant sur la jambe de quelqu'un. Et la jambe en question, Akihiro, était consterné par ce comportement.

* Un 'si tu continues je mets cette cuillère là où tu sembles en avoir besoin' le ferait sans doute réfléchir ! Mais enfin réagit ! Tu n'es pas un putain de poteau !*

« Arrête de m'appeler 'mon mignon', je ne suis le mignon de personne ! Et franchement, tu penses que ça pourrait m'intéresser de te regarder te trémousser contre une barre ?»

Il prit un air peu convaincu en espérant que ça suffirait à repousser les avances de son colocataire sans lui faire de peine. Dans le même ordre d'idées, il ne se décala pas, une fuite pourrait être mal interprétée, voir contre-productif ! Il ne montra pas son soulagement quand Hayate le laissa tranquille pour mettre la table, ça non plus il ne pouvait pas se le permettre. Il attrapa le plat et avança vers la table pour le poser au centre, posant la cuillère sur le couvercle. Akihiro n'en revenait pas de devoir se méfier des faits et gestes de Hayate, mais aussi des siens. Comment avaient-ils pu en arriver là ? Observant son colocataire à la dérobée, il remarqua que son comportement avait changé. Ne pouvait-il pas rester comme ça tout le temps plutôt que d'essayer de l'allumer continuellement ?
Pendant un instant, un sentiment de culpabilité le traversa, mais il se rappela bien vite les frasques du petit brun. Il posa son regard sur la table pour voir si quelque chose manquait, mais tout y était !

« Non, on peut se mettre à table. Je vais chercher une bouteille d'eau.»

La dernière partie de la phrase le surprit, ce mec était sûrement bipolaire ! Une fois excité comme un animal en rut et l'instant d'après aussi calme qu'un agneau. Akihiro se fit la remarque qu'il n'avait pas fini d'apprendre à danser la gigue... Repartant pour la dernière fois vers la cuisine, il lança « Je crois que c'est normal de faire ce genre de choses entre colocataires... Et toi, tu as tout ce qu'il faut ?»

Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Lun 13 Avr - 9:55
Hayate posa la tasse remplie de saké à la place d'Akihiro et s'installa à la sienne. Il perdit son regard dans les reflets du liquide, avant de se décider de le boire cul sec et de s'en resservir une autre tasse pour attendre Akihiro.

"Si j'ai tout ce qu'il faut ...?"

Hayate réfléchit quelques instants juste pour la forme et ricana un peu, avant de lui lancer légèrement :

"Ton corps ! Il me manque seulement ça !"

Il rigola tout seul un moment puis mit ces coudes sur la table, croisa ces doigts et posa sa tête sur ces mains. Dans cette position, l'ecchymose que lui avait provoquée l'empoignade d'Akihiro était plus que visible.

Il avait un petit air d'enfant dans cette position. Si on oubliait son comportement et ça manière de parler, il aurait l'air d'un ange. Il attendait son colocataire en silence. On aurait pu croire qu'il réfléchissait à un autre moyen de le provoquer. Mais, il ne pensait à rien, absolument à rien, il se forçait à vider sa tête pour éviter ressasser ces idées noires.

Quand Akihiro revint avec la bouteille d'eau. Hayate lui adressa un sourire nonchalant, sans quitter sa position initiale.

"L'homme parfait ... Cuisinier, serviable et diablement sexy ..."


Il se lécha discrètement ses lèvres. S'imaginant déjà ce qu'il pourrait lui fait pour le faire jouir. Qu'il aime les filles ou les garçons, cela ne faisait aucune différence pour l'infirmier, mais l'information avait de l'importance par rapport à ça technique d'approche. Il leva son verre et attendit son compagnon, avant de lancer un "Kampaï" et de vider son verre. Il reposa sa tasse en soupirant puis reprenant un position plus décontracté, fini par demander à Akihiro.

"Alors plutôt fille ou garçon ? Je parle de cul évidemment ... les sentiments ne m'intéresse pas."


Hayate le fixait pour déceler moindre indice dans son comportement. Il essayait de déchiffrer chaque expression, chaque mot qui franchissait ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Lun 20 Avr - 10:13

Akihiro attrapa rapidement ce qui manquait sur la table et renifla au commentaire de son colocataire. Quel gamin ! C’était la technique de drague la plus pitoyable qu'il avait vue de sa vie ! À peu prés autant enthousiasmante que le fameux 'hé Mademoiselle ! T'es belle comme une hirondelle !'. Il secoua la tête en levant les yeux au ciel, profitant que Hayate ne pouvait pas le voir et s'arma de courage. Il devait tenir à distance cet énergumène et lui faire comprendre qu'il n'y avait aucun moyen pour qu'ils finissent tout deux dans un lit !

* On respire calmement ! Ce n'est pas comme si je ne savais pas me défendre ! Il faut juste qu'il me laisse tranquille ce loustic ! Il s'imagine quoi ? Que je vais tomber à ses pieds en un claquement de doigts ? *

Il s'avança dans la salle à manger, un air égal au visage et faisant comme si rien ne c’était passé. Il prit place à la table, ne pipant pas un mot et releva les yeux pour observer son démon personnel. Il avait l'air fier de lui le petit salaud ! Pendant un instant, Akihiro pensa que son masque allé s'effriter, mais non, il tint bon. Il laissa son regard glisser de l'expression de Hayate à sa posture et il remarqua une marque sur le bras de celui-ci. Était-ce une forme de jubilation qu'il sentait monter en lui ? Peut-être, en effet, mais il s'en foutait ! Il n’était pas d'un naturel vraiment violent, mais l'ecchymose était sans doute une juste réponse au comportement invasif et douteux du jeune homme avec qui il partageait l'appartement.

« Parfait, parfait... il faut le dire vite ! Et tu conviendras sûrement que c'est un compliment que je ne peux te retourner ! »

Un vrai sourire se dessina sur ses lèvres et fit briller ses yeux, il avait l'occasion de jouer. Il récupéra sa tasse de saké et la leva devant ses yeux, comme pour porter un toast. Il avait le pressentiment que la soirée était loin d’être finie et que Hayate ne s’arrêterait pas là. Il aurait pu en soupirer de dépit si à cet instant son envie de jouer ne s’était pas manifesté, prenant le pas sur son besoin de tranquillité. Il s'amusa à penser que, pour une fois, il pourrait inverser les rôles et faire danser le jeune homme sur sa propre musique. Son plan commençait à se dessiner dans sa tête et la question qu'on lui posa le fit presque rire intérieurement, il but encore du contenu de son verre et se força à prendre un air plus sévère.

« Je ne vois pas en quoi cette question te regarde Hayate, car, que ça soit l'un ou l'autre, tu n'es, en aucun cas, prévu au programme ! »

Ça serait amusant ! Il sentait déjà qu'il allait s'amuser comme un petit fou ! Il allait le faire tourner en bourrique et ce, pour toutes les fois où c’était Hayate qui menait la danse ! L'air de rien, il avala les dernières gorgées de son verre, passant sa langue sur ses lèvres d'un air détaché et le posa pour se resservir. Il attrapa ses baguettes et commença le plat qui était sous son nez, mastiquant en regardant Hayate.

« Pour toi, je ne me pose même pas la question... »

Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Mar 21 Avr - 12:47
Hayate s'offusqua faussement. Il posa ses mains à plat sur la table et mima une expression fâchée sur son visage. Il n'était pas vraiment un bon acteur, mais il s'en sortait pas mal pour jouer à peu près correctement la comédie.

"Moi ! ? Pas au programme ? Mais comment peux-tu résister à un corps pareil ?"

Il se leva et se mit debout sur sa chaise, écartant ses bras en croix, puisse mit à tourner sur lui-même.

"Comment peux-tu ne pas avoir envie de te soulager avec un gars aussi appétissant que moi ?"

Il éclata de rire et se rassit maladroitement sur sa chaise. Son oeil l'handicapait toujours au niveau équilibre, il ne s'y était pas encore fait. Dans un sens, avoir toujours vécu avec deux yeux puis en perdre un du jour au lendemain, c'était plutôt dur de s'habituer à autre chose. Il se mit à triturer sa nourriture comme si rien ne s'était passé.. Il jouait avec ses baguettes et les petits morceaux de nourriture qui se trouvait dans son bol.

"Et puis après tout, un cul c'est un cul non ? Qu'il soit féminin ou masculin ?"

Hayate continuait de jouer avec son assiette quand la phrase d'Akihiro le fit rigoler. Il posa ses baguettes et le regarda dans les yeux, tout son visage souriait :

"Je suis à 200% Gay et je l'assume tout autant !"

L'infirmier commença (enfin) à manger doucement. Il ferma les yeux quelques secondes. La cuisine de son colocataire était vraiment excellente. Ça lui rappelait celle que son frère faisait. Il mangea seulement quelques bouchées, puis posa ses baguettes et repoussa son bol. Avec tout le soin qu'il avait fait pour ne pas penser à Rentaro, tout lui revenait d'un coup dans les dents. Une ombre passa sur son visage avec qu'il ne se reprenne et affiche à nouveau son sourire lubrique.
Il se gratta son cache-oeil, reprit sa position nonchalante et observa Akihiro. Son colocataire mangeait avec appétit et Hayate en profita pour regarder son visage de plus près. Il était beau. Ce qu'il préférait, c'était ses cheveux. Il ne se cachait nullement, le regardant avec insistance.

"Tes cheveux sont magnifique"

Il se recoiffa encore de sorte à cacher son oeil.

"Tu fais un truc en particulier pour en prendre soin ?"


Hayate s'assit enfin correctement dans sa chaise. Et fit de sorte que son regard soir moins envahissant.

"Au fait, c'est très bon ce que tu as cuisiné. Tu es vraiment doué. Moi, je suis incapable de faire un truc comestible avec de la nourriture."


Il lui tendit son bol en souriant gentiment.

"Si tu veux finir, je n'ai plus faim. Mais toi, tu as l'air d'avoir de l'appétit. Donc ne te gêne pas."


Hayate rit un peu.

"Et ce n'est pas une technique de drague ... ne t'inquiète pas !"
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
C'est toujours mieux à deux [PV Hayate Egawa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» jouer à deux, c'est toujours mieux.
» Jouer du piano c'est toujours mieux que de faire la causette à un lycan du moins c'est ce que je croyais...[pv Ava]
» Un repas congeler, parfois ça se réchauffe mieux à deux ! ( pv le baboin ou le boomrang ! )
» kristina ft louanne ∞ les bêtises, c'est mieux à deux (a).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Yaoi RPG V3 :: Other Words :: Archives des RPs-
Sauter vers: