:: Other Words :: Archives des RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Besoin d'un volontaire

avatar




Invité
Invité
Ven 10 Avr - 3:31
Tu laissais le temps passé Hikaru, tu laissais les cartes glisser vers le joueurs, mais tu t'ennuyais profondément. Tu ne savais que faire par la suite. Tu savais que tu aurais droit à une pose, le moment idéal pour exercer tes talent d’illusionniste. T'y croyais à ton rêve de devenir magicien et te tenir là où certaines stars avait fait leur numéro. Tu avais choisis d'être croupier, non seulement à cause de ta passion sans borne pour les cartes, mais aussi pour voir cet endroit que tu voulais foulé de ton pied en tant qu'artiste reconnu. Mais le patron n'aimais pas la magie. Surtout celle que tu faisais, tu en étais un peu peiné, ais tu ne laisserai pas avoir par toute la négativité de ce qui t'attendais. Tu sortais du bâtiment et tu faisais quelques tours pour impressionner les passant sans rien demander en retour, juste voir les sourire et les entendre t'applaudir te faisait plaisir, tu es un homme simple. Pourtant la fule te faisait te sentir particulièrement bien. Toi, qui voulais être un prestidigitateur connu, aux yeux des plus jeunes, tu étais extraordinaire. Puis venait le tour où tu devais prendre un volontaire. Tu t'approchais de cet homme à la chevelure bleuté que tu avais aperçu de loin. Tu te disais qu'en plus d'être mignon, il était tout aussi particulier que tu l'étais avec ta chevelure rouge comme un couché de soleil. Tu lui souriais tendrement.

« Monsieur puis-je vous demander de choisir une carte ? Je vous prendrais que quelques secondes. Vous pouvez bien entendu refuser. Mais je pense que vous serez impressionné, d'ailleurs... »

Tu approchais ta main de son oreille et avec un mouvement tu sortais une pièce de cent cent yen comme si elle était caché derrière cette dernière. Comme tu était magicien, tu connaissais le truc. Tu lui tendais avec ton grand sourire, un tour classique qui fonctionnait parfois. Tu préférais quand tu utilisais les cartes, mais en tant que magicien, tu te devais d'être polyvalent. Les limites que tu te mets seront ta perte, tu le sais que trop bien. N'abandonne pas espoir. Ton but est loin, Hikaru, tu y arrivera si t'y mets tout ce que tu as. Ton sourire est toujours là, tu attends juste son oui ou son non. Ton métier t'as appris la patience, heureusement pour toi, certains joueurs de black jack ou de poker étais long. Tu avais eu affaire à des joueurs chevronné qui tentaient de savoir ce que tu cachais pour te faire dire des choses qu'ils ne devrait pas savoir. Comme ton argent te servait pour t'acheter du matériel, tu faisais attention à rester le plus neutre possible, tu es humain et des fautes, tu en avais fait sans le vouloir. Tu lui donnait simplement la pièce, tu avais pas besoin ce tour te faisais toujours perdre un peu d'argent, mais c'était un des premiers tours que avais appris dans un livre de magie. Maintenant, tu n'avais pas besoin de cet ouvrage, mais tu le gardais, c'était un cadeau de tes parents.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Ven 10 Avr - 7:49
Tu avais passé ton après-midi au parc, profitant du soleil et de la nature. Ta lecture et ta musique étaient si intéressante qu'elle s'était emparée de ton âme. Tu étais tellement absorbé par ton nouveau livre que tu venais d'acheter le matin même, que tu en avais complètement oublié la notion de temps. C'est seulement quand tu as commencé à ressentir le froid à travers ton corps que ton esprit s'ouvrait à nouveau au monde. Quelle était ta surprise quand tu avais enfin remarqué que le soleil était déjà presque totalement coucher. L'obscurité de la nuit commençait à apparaître, tu avais peur de cette noirceur qui laissait paraître les ombres. Tout ton corps tressaillait face à cette frayeur que tu ressentais. Tu te décidais à bougé et dans un pas de course tu te dirigeais vers la sortie du parc qui allait te mener tout droit en ville. Tu entendais à nouveau le bruit de la foule, la lumière des lampadaires éclairait les ombres et te rassurais. Tu venais de te rendre compte que tu étais sortie par une autre entrée du parc.

Tu avais beau regardé autour de toi, mais rien ne te semblait familier. Toutefois, il était hors de question de retourner dans le parc pour rejoindre la bonne entrée par laquelle tu avais franchi l'entrée quelques heures auparavant. Tu n'avais donc plus le choix, tu devais regagner ton appartement par un autre chemin. Tu savais déjà que cela ne serait pas facile, tu regrettais amèrement de ne pas avoir pris ta carte avec toi. Après tout cela ne faisait qu'une semaine que tu venais d'arriver dans la ville et c'était également la première fois que tu avais été plus loin que ta rue principale. Tu avais de la chance d'être dans une ville et non pas à la campagne, même si tu n'aimais pas la foule et faisait tout ton possible pour l'éviter, en ce moment même tu étais rassuré de voir du monde autour de toi.

Tu commençais à marcher, bien décidé de retrouver ton chemin. Néanmoins, tu pouvais simplement demander aux passants, mais tu n'aimais pas ça, tu avais déjà décidé que cela serait ton dernier recours. Tu ne savais pas dans quelle direction aller, tu suivais naturellement le mouvement. Intérieurement tu n'arrêtais pas de pester contre toi-même, les bruits, les odeurs, les bousculades étaient la raison pour laquelle tu fuyais toujours la foule. Mais en ce moment même tu ne pouvais l'éviter. Le trottoirs d'en face était moins mouvementé que celui-ci, tu traversais et te retrouvais pas loin d'un casino. Ton corps s'arrêtait, tu essayais tant bien que mal de voir s'il n'y avait pas une carte de la ville.

Ta concentration était au maximum que tu n'apercevais pas cet homme à la chevelure rouge s'avancer vers toi. Il venait de briser ta concentration, tes pensées se tournai vers cet homme. Sur le coup tu te demandais ce qu'il te voulait, tu étais prêt à l'ignorer quand tu aperçus son sourire. Cela te rassurait, tu n'avais pas le temps de faire quoique ce soit qu'il venait de te proposer de choisir une carte. Puis sa main venait près de ton oreille et une pièce de cent yen sortait de celle-ci. Tu regardais la pièce et souriais, qu'elle était ta surprise quand celui-ci te tendait la pièce. Tu acceptais même si ce n'était qu'une pièce de cent yen, tes parents t'avaient toujours appris d'accepter quelle que soit la chose, mais tu devais en retour faire de même. C'est alors que tu approchais ta main de son oreille et d'un mouvement tu sortais un bonbon que tu allais mettre délicatement dans sa main.

« Pourquoi pas cela pourrait être intéressant. Je dois choisir une carte c'est bien cela ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Ven 10 Avr - 8:41
Ton expression était heureuse, il en serait difficile de ne pas l'âtre. Tu étais si fier de ton tour pourtant si simple. Il donnait le sourire aux enfant qui prenaient la pièce que tu leur donnait pour avoir un bonbon dans l'épicerie du coin. En parlant de ces sucreries pour jeune garçon, il t'en donnait une. Tu étais un peu surpris, tu ne demandais qu'un sourire en échange. Comme tu aimais les choses sucrés, tu l'acceptais, car au fond, tu es un homme bien, Hikaru. Tu entendais ces mots, il te touchais en plein cœur. Tu appréciais qu'il te donne de son temps pour exercer tes talents. Tu sortais tes cartes personnelles pour les mélanger à une vitesse presque hallucinante. L'habitude avec ton travail en tant que croupier. Tu mélangeais si si vite que tu perdais presque ton compte. Tu es malin Hikaru, tu savais qu'il y avait cinquante deux cartes, que si tu vais bien mélangé, tu avais une chance sur deux de retrouver rapidement la carte qui t'intéressais. Celle qu'il allait choisir par le plus grand des hasard. Le dos de tes cartes était rouge, presque autant que tes cheveux ou tes yeux. Teon regard qui renvoyait que ta passion et patience du prochain geste qui arrivait dans les secondes qui suivaient. Tu mettais en éventail les cartes et lui tendais.

« Vous pouvez en choisir une carte, jeune homme. »

Pour toi, il avait tout l'air d'un jeune homme. Tu ne draguait pas avec la magie. Tu ne voulais pas mêler ta passion à tes histoires de cœur. Trop de magiciens étaient mort des mains de leurs assistants voulant s'accaparer de la gloire du prestidigitateur dont il avait une centaine de fois les tours de ces derniers. C'était une des raisons qui te poussais à tester de nouvelles choses t'aidant de tes capacités. Surtout de ton intelligence, bien plus que ton imagination que tu savais parfois limité. Tu n'avais pas peur d'en manqué. Tu le regardais de tes yeux grenat. Tu voulais bien faire. Dès qu'il choisissait, tu recommençait à mélanger en t'amusant. Tu mettais en route tous tes capacités de croupier, en plus de tes envies de faire certaines choses avec les cartes. Tu jonglais avec habileté. On aurais presque dit un vrai magicien professionnel, tu n'étais qu'un amateur d'illusion visuelle. Tu gardais un grand sourire pour cet inconnu.

« Avez-vous pris le temps de retenir votre carte ? Si c'est le cas, je prierai de ma la rendre. La suite promets d'être géniale. »

Tu remontais tes manches pour montrer que tu n'avais rien, tu avais rien, aucun trucage, ni triche, truc il y avait, mais tu ne mettais presque rien dans tes manches. Tu n'étais plus un gamin en manque de sensation et d'expérience. Tu avais des années de pratique sous tes doigts qu'on qualifiait parfois de fin. Tu ne faisais pas attention à ce genre de remarque, tant que ta main était assez grande pour tenir correctement un paquet de carte, tu étais heureux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Ven 10 Avr - 11:06
Au fond de toi tu étais content qu'il ait accepté ta sucrerie, d'ailleurs tu ne tardais pas d'en prendre une autre dans ta poche. Mais cette fois-ci au lieu de la donner tu t'es fait une joie de la savourer. Toi qui aimais tant les sucreries, tu sais pertinemment que ce n'est pas bon pour la santé. Cela a toujours été ton péché mignon et ça le resterait sûrement toute ta vie. Tu le regardais faire, tu étais impressionné par la vitesse impressionnante qu'il avait pour mélanger ses cartes. Il mélangeait si vite ses cartes que tes yeux avaient du mal à suivre ses mouvements. Le dos de ses cartes étaient rouge comme ses cheveux, tu étais content, toi qui aime tant la couleur tu étais si bien servi. Il trouvait d'ailleurs ça mignon d'avoir les cartes de la mêmes couleurs que les cheveux. Tu te doutais bien que c'était important pour lui. Tu en étais maintenant certain ce n'était pas un novice, mais bel et bien quelqu'un qui s'y connaissait. Cela allait devenir intéressant et tu avais hâte de connaître la suite.  

Après avoir fini de mélanger ses cartes, il te tendait le paquet, il ne te restait plus qu'à choisir une carte. Tu hésitais, son regard si particulier et perçant qui te regardait te mettais mal à l'aise. En fin de compte tu ne savais pas quelle carte choisir et cela te rappelait ton adolescence. Les autres enfants qui commençaient à apprendre des tours et c'était alors toi qui devenait leur public. Toi aussi tu aurais pu apprendre l'art des cartes, car cela ne demandait pas une très grande condition physique pour réussir. Pourtant, tu avais essayé , mais à chaque fois les cartes tombaient au sol et la longue tu en avais marre et puis les autres faisaient beaucoup trop de bruit pour poursuivre des efforts. Tu reportais ton intention sur le jeu, tes yeux fixaient le paquet, tu faisais attention à regarder toutes les cartes pour voir s'il y en a pas une qui te faisait de l’œil. Puis ta main se dirigeait vers le côté droit du jeu et tu prenais une carte. Enfin tu t'étais décidé de prendre une carte. Tu mettais ta deuxième mains derrière la carte, pour qu'elle ne puisse pas être vu. Tes yeux rencontraient ceux de ton interlocuteur, son sourire était toujours là et tu en étais rassuré. En effet tu avais mis du temps à choisir ta carte, du coup tu avais eu peur de l'avoir fait trop attendre. Après t'être assuré qu'il allait bien tu te décidais enfin a regardé la carte. Un large sourire se formait sur tes lèvres, tu venais de piocher le sept de carreaux, décidément c'était la soirée du rouge.

« Oui j'ai bien mémorisé la carte. J'ai hâte de voir la suite. »

Comme il avait demandé tu lui redonnais la carte sans avoir jeté un dernier coup d’œil dessus. Tu devenais impatient, le meilleur moment allait venir. Cela te rappelait tellement le cirque dans lequel tu avais vécu 10 ans. Tu le regardais remonté ses manches, tu te doutais bien que cela était pour te prouver qu'il n'y avait pas de trucage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Ven 10 Avr - 16:57
Tu était tellement bien dans ce que tu faisais que tu oubliais que ton boulot attendait. Mais tu voulais faire ce tour. Pour quoi ? Parce que tu en avais envie. C'était aussi simple que ça. Tu gardais ton sourire, celui que t'avais quand tu faisais ce qui te plaisait, la magie en faisait partie. Tu ne draguerai pas. Car c'était un philosophie de pas laisser la magie gâcher une relation qui naîtrait. Tu prenais la carte du jeune homme avec bon humeur. Tu lui montrait avant de la frotter entre tes mains. Tu soufflais entre mes mains et montrait la carte qui était devenue blanche sur la surface où il avait le numéro. Tu continuais avant de montrer rapidement que toute mes cartes était pareilles. Tu étais fier de ton coup, c'était devenu un tour pour compliqué, qui te demandait mémoire et astuces. Tu les connaissais bien ces dernières. Tu gardais en mémoire de refaire ce tour et de l'améliorer, tu visais toujours plus haut, Hikaru. Un jour, tu t'arrêtera. Ce jour, tu serai sûrement trop vieux pour tenir tes cartes, tu avais encore le temps pour y penser. Tu mélangeais les cartes avec entrain avant de présenter une carte.

« Soufflez, vous verrez bien qu'il s'agit de votre carte. Je ne mens pas. »

Tu étais sûr à cent pour cent que c'était la bonne, tu avais fait comme tu vais prévu ? Tu avais juste ajouté une illusion de plus à ton tour. C'était pour pimenter les choses. Tu souriais et tu attendais qu'il agisse. Tu étais quelqu'un de satisfait quand tes tours arrivait à impressionner ton public. Qu'importe son âge ou sa profession. Même si il était dur pour toi de surprendre un vrai magicien, tu n'étais pas un vrai, juste quelqu'un aimait profondément ce monde et s’exerçait quand le temps le voulait. Tu n'avais pas peur que le jeune homme en face de toi en soit un, tout le monde pouvait le tour qu'il t'avais fait avec le bonbon, en connaissant le truc. Tu étais fier. Tu laissais la pression monter avant de montrer que ton tour fonctionnait en soufflant sur le paquet et montrant bien les cartes différentes en valeur. Pas de triche. Juste de l'illusion. Un tour de passe passe que tu affectionnais car il y avait des tes chères cartes. Tu faisais même de la magie avec les cartes pokémons ou autre choses, toutes les cartes avait un peu de magie en elle. Tu pensais dans un coin de ta tête que Harry Potter était réel. Mais tu n'étais qu'un moldu. Une personne ordinaire parmi tant d'autres. Tu passais ton doigt sur les tanches des cartes. Tu attendais qu'il constate de lui-même le changement. Tu gardais espoir pour la suite. Mais un cri t'appelais, tu savais que la pause était finie, plus de magie. Tu voulais en faire plus à ce jeune homme. Tu récupérais ta carte et tu lui donnait une autre à la place.

« On se revoit bientôt, promis. Merci pour ton bonbon et ton sourire. Tu es magicien toi aussi. »

Tu savais pas si tu le reverrai, tu aimerai beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Ven 10 Avr - 19:59
Tu étais totalement obnubilé par le tour que tu en avais oublié l'environnement dans lequel tu étais. Tu savais qu'il fallait que tu rentres le plutôt possible. Mais tu avais envie de rester et tu étais impatient de voir la suite du tour. Tu le regardais prendre la carte que tu venais de piocher quelques minutes auparavant. Quelle fut ta surprise quand celui soufflait sur la carte et l'instant d'après tout avait disparu. Cela était de même pour tout le paquet carte. Tu étais surpris, mais c'était bien la première fois que tu assistais à ce tour de magie. Il mélangeait à nouveau les cartes avec cette même vitesse qui te faisait halluciné. Tu savais déjà que tu allais tout raconter à tes parents dans la lettre que tu comptais leur envoyer. Tu regardais la carte qu'il te présentait. Tu devais souffler et tu trouvais ça vraiment cool, tu commençais à souffler sur la carte quand sur celle-ci les sept apparaissaient et les carreaux également. Il n'y avait pas de doute c'était bien la carte qu'il avait tirée un sept de carreau rouge.

« Félicitation, c'est vraiment un super tour. »

Tu souriais, tu étais tellement content que ce tour venait de marché. Si cela n'aurait pas été le cas tu aurais été déçu pour le garçon. Tu pouvais le sentir qu'il aimait la magie. Toi-même tu croyais et aimais tellement la magie. Elle t'avait toujours fait rêver et ce soir encore tu avais laissé ton âme vagabonder sur le chemin de la rêverie. Tu constatais le changement des cartes quand il venait de poser son doigt dessus .Tu te préparais déjà à ce qu'il te fasse un deuxième tour. Cependant, un cri l'appelait et dès lors tu savais que tu n'allais pas rêver une deuxième fois. Cela te décevait, mais tu espérais tellement qu'il puisse un jour te montrer d'autre tour. Avant de partir il reprenait la carte qui était toujours dans tes mains et quelle fut ta surprise quand celui-ci te tendais une autre carte. Sur le coup tu étais tellement surpris, mais c'était tellement gentil de sa part, tu prenais la carte avec des deux mains. Tu savais que tu allais garder cette carte précieusement. Il t'annonçait qu'il voulait te revoir, tu étais content et tu espérais le revoir très vite. Tu n'étais pas magicien et tu le savais, les magiciens faisaient rêver, toi tu en étais incapable.

« Merci à toi de m'avoir fait rêver et j'attends un deuxième tour. »

En fin de compte tu savais que tu allais le revoir, un garçon avec des cheveux rouges ce n'est pas vraiment fréquent. Tu pourrais le reconnaître de loin et facilement. Mais il était temps de rentrer, enfin il fallait d'abord que tu trouve le chemin qui mène à ton appartement.
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Besoin d'un volontaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Besoin en nourriture d'une monture.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Yaoi RPG V3 :: Other Words :: Archives des RPs-
Sauter vers: