:: Other Words :: Archives des RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

» Rencontre... Plus qu'imprévue. [ft. King T. Teppei]

avatar




Invité
Invité
Jeu 7 Mai - 9:20



Rencontre... Plus qu'imprévue.
feat. King T. Teppei


Il se faisait maintenant tard lorsque j’atteignis la ruelle qui mène à mon immeuble. Le soleil offre ses derniers rayons orangés afin de laisser place à l'astre lunaire, signe de repos pour les habitants de la cité. -Pas pour moi- J'avais enfin obtenus un congé. Tel un trophée découlant d'un acte sportif de haut niveau, je comptais bien en profiter en passant ma nuit à geeker. J'ai tout ce qu'il faut sous le bras pour ça ! Aussi ennuyant qu'est le boulot de serveur, il avait parfois ses inconvénients comme ses avantages. Moins d'heures par jour de temps en temps, des clients souriants, les pourboires... Un petit détour à l'épicerie du coin et j'avais à ma disposition autant de desserts sucrés et de boissons gazeuses que j'en ai normalement besoin. La soirée se promet parfaite...
La fatigue, aussi omniprésente soit-elle, ne me dérange pas plus que ça. Et pourtant, le détesté chien du tout autant détesté voisin me fit sursauté lorsque je passe à côté du portail en bois. Une boule de poils noirs, minuscule, aussi féroce qu'un bébé panda me regarde alors comme prêt à me bondir dessus.

- Tss, clébard.

Plissant les yeux, honteux d'avoir eu peur d'une pareille serpillère, je continue mon chemin en sortant déjà les clés de ma poche. Arrivé devant les portes en verre, quelques escaliers après avoir ramassé les quelques généreuses factures si gracieusement offertes par le facteur et je peux enfin tourner la serrure de mon petit paradis personnel. Un petit paradis bien vide de meubles et de tout autres souvenirs futiles à mon présent.
Refermant derrière moi, un brin d'air frais viens caresser ma joue. Les fenêtres, restées ouvertes tout l'après-midi avait laissées le froid pénétrer la pièce. Après les avoir fermées et ranger mes achats, je file dans ma salle de bain. Un bon bain après une dure journée, quoi de mieux pour décompresser.

Après une bonne demi-heure à trainer sous l'eau chaude et à divaguer sur les différents mystères de l'univers, j'en ressortis apaisé, une serviette autour du cou pour empêcher mes cheveux encore mouillés de tremper le sol. Simplement vêtu d'un débardeur et d'un jogging, je pose mes lunettes sur la petite table de chevet à côté du lit. Un rapide détour vers le réfrigérateur pour y voler une crème au café et je peux enfin aller allumer la console. Cette petite boite est bien la seule chose qui partage réellement ma vie... Je ne vais pas non plus dire qu'elle me comprend parfaitement, ni qu'elle répond a chacun de mes désirs ; mais je la considère bientôt presque comme ma femme. Stupide, non ?
J’eus le temps de finir mon dessert, assis au sol devant ma table basse, avant de lancer le jeu. J'ai enfin tout le temps qu'il me faut pour mettre la patté a ce fichue boss qui me prends la tête depuis quelques jours. Un vieux bourrin, un peu comme mon patron.

Jouant avec la cuillère dans ma bouche, la suçotant en essayant de grappiller le moindre reste de saveur collé dessus, la partie se lança sur un écran coloré qui éclaira toute la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 187
Sucettes : 125
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 34 ans.
Amoureux:
Présent/Absent: Présent.
✘I'm a monster✘
Voir le profil de l'utilisateur



King T. Teppei
✘I'm a monster✘
Dim 10 Mai - 15:22

ft. King

ft. Gareki

「Meeting with your opposite」

«Comment-se-foutre-les-pieds-dans-la-merde-101.»

La façon la plus simple au monde était de se prénommer King. Et d'être, accessoirement, le mafieu le plus reconnu qui soit. Ce qui équivau au fait que tout le monde veut votre tête. Même les histoires bidons du genre, ''j'embarque dans ma bagnole, je tourne le contacte et la voiture explose'', sont réels, dans son monde. Heureusement pour lui, il était assez dur d'la feuille. C'était pas la première auto qu'il soupçonnait et demandait à un sous-fifre d'aller allumer pour qu'elle lui pète à la gueule. Comme une boîte de confettis que t'ouvre en direction d'ta tronche. Nuance près étant que cette boîte à confettis-là, elle faisait vraiment mal. Parfois mortel. C'était pas rare aussi, le fait d'se prendre une balle ou deux dans le corps. On aurait presque pu le prendre pour un acteur de film américain, pour la simple et bonne raison qu'il s'en sert toujours. Les êtres humains sont-ils débiles au point de ne plus savoir visés correctement ? Probablement.

Alors ne cherchez pas à comprendre pourquoi est-ce qu'il logeait sur le toit d'un édifice résidentiel dans le centre-ville. Il appellerait ça simplement «a spurt of the moment». En fait, du haut de cet édifice, il pouvait admirer le ciel sans avoir la moindre crainte qu'un espèce de fou dévergondé décide de le prendre pour cible, comme d'habitude. C'était les fesses posées, tranquille, sur le bord de l'immeuble qu'il regardait en l'air. Qu'un simple civil le vois de la sorte irait sûrement penser qu'il était perdu dans ses rêves et autres, à fixer l'étendue rosée qui s'étendait à perte de vue. Au contraire, il pensait plutôt à ce qu'un yakuza de base penserait. Comment faire payer tel ou telle personne. Comment récupérer ci ou ça. Comment ne pas se faire casser la gueule pour rentrer chez lui. Aaah la vie est belle, nan ? C'était sur ses pensées tous plus banals les unes que les autres que King fermait tranquillement les yeux, l'échine courbé sous la brise fraîche. Pour une rare fois, il n'était même pas d'humeur à prendre les crocs pour quoi que ce sois. Même pour quelqu'un de sa trempe, se la jouer relaxe de temps en temps était agréable. Non non, hein, pas fleur bleu. Relaaaaxe. Faut pas abuser non plus.

C'était les yeux clos qu'il l'avait eu. Vous savez, ce sentiment de tomber dans le vide quand tu t'endors presque, qui te fait royalement chier et sursauter ? Limite si tu tombe pas en bas de ton pieu comme une pauvre merde ? Si si, même lui il avait ça. Nuance près étant... Qu'il n'avait probablement pas halluciné. En effet, il n'y avait que lui pour s'endormir à un tel endroit, le cul presque dans le vide. Ce qui avait résulté en un magnifique balancement de son corps vers l'avant, directement entre les deux bâtiments. Mais étrangement, outre se réveiller, il observa simplement le sol. Pas que mourir le dérangeait, mais c'est pas comme s'il allait hurler et piquer une crise parsqu'il allait s'écraser par terre... Si ? Nan.

Même malgré son cerveau semi-fatigué, son corps, lui, avait entré dans un état d'alerte assez poussez, tendant tous ses muscles. C'est d'un coup de pied contre le mur qu'il s'était tout simplement balancé dans le vide entre les deux bâtiments, tendant les deux bras dans un vain espoir d'agripper un rebord de fenêtre. Le seul résultat fut probablement de s'arracher la peau des doigts comme le plus grand imbécile au monde. Malgré tout, c'est arrivé au deuxième étage que ses doigts avaient finalement agrippé le mince rebord de pierre. Et bien sûr, la gravité, cette garce, avait manquer lui disloqué une épaule au passage alors que son corps recevait le choc. Sous l'impact, arrêter net dans son élan vers le sol, il bascula, ses bottes s'écrasant lourdement contre la fenêtre qui céda en une fraction de seconde sous le poids du colosse. Ses pieds furent les premiers à heurtés le parquet, rapidement suivis des genoux et du reste de son corps. Par réflexe, il se replia pour offrir son épaule à la morsure du bois qui claquait contre son membre, roulant à l'autre bout de la pièce pour finir cul haut et tête basse. C'était allongé a sol, les fesses appuyées au mur et les jambes ramenées au-dessus de sa tête que le yakuza poussa un grognement.

Encore une fois, il avait échappé à sa mort, même si ça faisait un mal de chien. En fait, il hésitait surtout entre le «c'est agréable d'être couché» ou «bordel de couille j'ai mal, je saigne, j'vais criser.» C'était sans compter qu'il avait joyeusement roulé comme un con dans les morceaux de vitre fracassée. Le regard rivé sur le plafond entre ses genoux, il poussa un soupire, comme agacé.

« I wish I could quit and go live in the countryside. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
» Rencontre... Plus qu'imprévue. [ft. King T. Teppei]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [TERMINE] Tout est une question d'imprévu... [PV]
» Voyage imprévu.....
» Voyage imprévu
» [RP] Visite imprévue
» lion king spirit of war

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Yaoi RPG V3 :: Other Words :: Archives des RPs-
Sauter vers: