:: Other Words :: Archives des RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un militaire sur la table. [Pv : Alexander Beilschmidt][Abandonné]

avatar




Invité
Invité
Sam 16 Mai - 21:12

Le soleil était à son zénith lorsque je sortais du centre médical pour manger mon bentô préparé au petit matin. La lourde chaleur de l'été un peu trop en avance brulait mes avant-bras là l'air libre alors que la lumière m'éblouissait malgré mes mèches de cheveux en mode pare-brise. Je passais par une petite place sur laquelle je m'installa, sur un banc en béton très peu confortable, les jambes bien serrées.

Évidemment, je pris mon temps pour manger mon omelette et mon riz avec ma petite fourchette ; mes compétences à tenir les baguettes étaient clairement limitées de ce côté, c'en était très drôle pour mes collègues d'ailleurs. En y repensant, on disait toujours que j'avais "des doigts de fée"... Je n'avais aucune idée de ce que cette expression voulait dire.

Je rebroussais chemin pour prendre mon premier rendez-vous une heure et demi après le début de ma pause. C'était une jeune collégienne un peu collante qui s'était cassée la jambe ; apparemment, elle s'était fait cela en courra à son club d'athlétisme... Lorsque j'avais pris soins d'elle, elle avait pensé que je lui faisais du gringue ou je ne sais quoi, et depuis, elle vient m'apporter à manger. Sauf aujourd'hui, elle était occupée, heureusement.

Suite à cela, je la laissais repartir alors qu'elle voulait rester pour me parler, mon prochain rendez-vous n'étant pas arriver. Je jetais un œil au gros agenda au secrétariat, à l'étage inférieur. C'était un étranger, Alex Beilschmidt de son nom. Je ne l'avais jamais vu, ni jamais eu, mais une nouvelle personne à soulager m'allait très bien. En attendant, je préparais la salle pour qu'il arrive.

En voyant qu'il tardait, je décidais donc de me mettre dans la salle d'attente - vide - avec un bouquin dans les mains ; un vieux livre nommé "Une odeur de gingembre" que j'aimais beaucoup lire. C'était ma mère qui m'avait donné quelque livre que je lisais en boucle... Il était temps que j'aille m'en acheter d'autres, finalement.

Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Dim 17 Mai - 17:10
Alexander était dans le parc, assis près de la rivière après ce long entrainement qu'il avait eu très tôt ce matin, aux aurores pour être plus plus précis. Afin de garder la forme il venait tout les jours faire le parcours d'obstacle de ce parc où il parfois il croisait des jeunes sportifs ou des mères qui venaient prendre soin de leur lignes, mais ce dernier genre de personne prenait souvent le parcours sportif le moins éreintant car ils n'étaient pas de grand sportifs.

Pendant qu'il regardait l'horizon en reprenant son souffle il pensait à ce qu'il devait faire cet après-midi, son rend vous avec son masseur kinésithérapeute, ça faisait déjà plusieurs séances qu'il prenait avec lui. Sans se tromper ça faisait 3 semaines sans compter la séance d'aujourd'hui. Comme il s'était fait mal pendant l'entrainement de ce matin la séance lui fera surement beaucoup de bien. Des gouttes de sueurs coulait sur ses tempes alors il les essuyaient avec le dos de sa main avant de poser sa main sur l'un de ses chiens qui haletait un air chaud venant de ses entrailles brûlantes à cause de l'effort.

- Delta, Ishtar. On rentre à la maison. J'ai besoin d'une douche... *soupire t-il.*

Il se relevait, ses chiens le suivait à la trace jusqu'à chez lui où il prit une bonne douche bien rafraîchissante afin de se débarrasser de toute cette sueur et de cette odeur qui est gênante pour la plupart des gens qui n'aime pas l'odeur forte de la transpiration. Il flânait dans son appart en attendant l'heure de son rendez-vous, mangeant un plat qu'il avait essayé de "réussir" mais au vu de la cuisson -extrême- il préférait prendre uns salade et un plat tout prêt après nourrit ces deux ventres sur pattes qu'il adore.

Une vingtaine de minutes avant l'heure du rendez-vous il quittait son appartement pour rouler en direction du centre ville mais en moto cette fois pour aller vite et ne pas avoir de problème pour se garer, il avait remarqué qu'il avait énormément de voiture en ville. Devant le centre médical de l'Ouest il entrait dans la partie adéquate avec son casque de moto à la main, regarde la salle d'attente sans faire un bruit et reconnait son masseur assit à la place des patients.

- Eh bien docteur vous avez besoin d'un massage vous aussi? *Il sourit.*
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Lun 18 Mai - 18:15

Je feuilletais doucement le livre, absorbé par les lignes créatives de l'auteur qui me transportaient dans son monde, quand une voix me fit sortir de cet univers comme si on avait bourriné ma porte d'entrée. Dans un élan assez surpris, je me relevais d'un bond, me tournant en tremblotant légèrement, le cœur battant un peu trop fort.

- Q-Quoui?! hurlais-je dans mon sursaut.

Mon mélange de "oui" et de "quoi" me donnait probablement l'air idiot, comme à chacune de mes réactions exagérées envers un petit truc qui me prenait soudainement. Mon livre, tombé au sol dans mon admirable geste, gisait sur le carrelage à la - surement - mauvaise page ; j'allais chercher le bon chapitre, ce soir. Je me grattais là tête, me tenant la poitrine de l'autre main en soufflant langoureusement et avec ardeur à la fois pour calmer les pulsations dans ma cage thoracique.

Je relevais les yeux, mon agresseur était tout simplement mon patient quotidien que j'attendais... Il avait du me prendre pour un fou. Je ne savais pas si, à ses yeux, j'étais un mec ravagé du bulbe ou juste une idiot, mais dans les deux cas, c'était assez gênant. Je me baissais pour ramasser le bouquin en le refermant sans plier les pages du milieu et lui lançait un regard désolé.

- Pardon, je ne vous avais pas entendu, Beilschmidt-san... dis-je en me courbant dans une révérence japonaise polie. Veuillez me suivre, s'il vous plaît.

Quand bien même je connaissais les diverses personnes qui s'étendaient sur ma table à massage, je préfèrais rester toujours respectueux en les vouvoyant, en prenant en compte leur pudicité propre et leur intimité. Ainsi, je proposa à l'homme de passer avant moi dans les escaliers d'un signe de mains et je lui emboitait le pas avant d'entrer dans l'une des salles.

Sans un mot, je rabaissais la table en souriant, heureux du fait que j'allais enfin masser quelqu'un ; j'avais fait beaucoup de rééducation aujourd'hui, et pas vraiment de massages, ce qui me décevait même si j'y était préparé depuis ce matin. Je plaquais le rouleau de papier sur le tissu cuirassé noir et le coupa, y fit un trou pour la tête et reposa le tout en me retournant vers l'étranger.

- Je vous laisse vous mettre à l'aise, comme d'habitude.

Je sortis de la salle pour aller me laver les mains dans le lavabo de l'autre salle et attrapa l'huile dans l'une des étagères au dessus du micro-ondes, ce dernier servant à réchauffer les bouillottes que l'on plaçait sur le dos douloureux de certains gens. Puis, sans un bruit, et en donnant un peu de temps à mon patient, je toquais légèrement à la porte, attendant une réponse de sa part pour qu'il me laisse rentrer.


Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Un militaire sur la table. [Pv : Alexander Beilschmidt][Abandonné]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» les debut de ma table de jeu .
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Projet table de jeu
» Les bonnes manières de table
» [Gondor - Sources] La Vie Militaire Gondorienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Yaoi RPG V3 :: Other Words :: Archives des RPs-
Sauter vers: