:: Bar Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Passons au plan B! [PV: Conrad Von Edenstein]

avatar
Messages : 1523
Sucettes : 2056
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 22

Your Identity Card
Âge: 19 ans.
Amoureux: Conrad..?
Présent/Absent: Présent.
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Voir le profil de l'utilisateur



Kappei Hazama
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Ven 13 Mar - 15:09

Et voilà, la nouvelle année avait débutée. Les cours avaient reprit et les petits tracas quotidiens, jusque là cachés par les fêtes, refaisaient surface avec violence. La facture d'eau était abusé ; je n'avais pas l'impression d'avoir fait couler plus d'eau qu'à l'accoutumée, mais les chiffres prouvaient que j'en avais dépensé trois fois plus. Sans parler des coûts pour les fêtes, entre les bouteilles d'alcools, les transports jusqu'aux soirées, la réparation de la vitre du salon... Je déprimais sérieusement de devoir ressortir l'argent hérité de ma mère pour payer mon loyer. J'avais fait le con à me laisser aller, et voilà le résultat.

Je soupirais, les mains coincées dans les poches de ma parka verte, tassa mon nez dans l'écharpe lainée autour de mon cou.Il devait bientôt être vingt heures car il faisait déjà nuit, les lampadaires seuls éclairés les rues. Je soufflais la fumée froide et opaque de part le froid qui me sondait. J'avais envie de me réchauffer et d'oublier mes soucis. Cependant, j'étais mineur, et les bars qui ne demandaient pas de carte d'identité aux petits jeunes comme moi étaient rares. J'avais beau paraître mature, mon corps freluquet était toujours celui d'un adolescent ; même mon comportement était celui d'un enfant, ou d'un chat, comme aimaient me le rappeler mes connaissances.

Ce fût donc après une looooongue minute de réflexion sans gestes au milieu de l'allée que je décidais de me rendre à pied à l'un des seuls bars que je connaissais où il laissait boire les jeunes à partir de seize ans. J'y été allé deux à trois fois, assez longtemps auparavant, car maintenant, je préférais boire avec des amis que seul ; le décès de ma mère m'avait valu une déprime solitaire. Je mis pourtant presque une demi-heure à m'y rendre mais ça valait le coup, il était toujours là, ouvert, caché entre deux ruelles malfamé.

En entrant, je respirais une bouffée de fumée de cigare, il devait y avoir trois pêquenaux dans un coin riant comme des pochtrons, un autre vomissant sur une table et un dernier qui tanguait dangereusement sur son tabouret, au bout du bar. Je m'approchais du comptoir en soupirant, posant vaguement mes affaires au sol, accoudé au bar pour attendre que le "chargé de boissons" vienne me proposer ses services. Et quelle surprise.

Il était tout à fait mon genre. L'air hargneux, sûr de lui, et prétentieux, peut être. Je ne savais si j'étais d'attaque à me faire celui-ci, mais toujours était-il que je voulais tenter. Je lui fis mon plus beau sourire, jouant du regard comme je savais si bien le faire pour lui faire comprendre qu'il ne me laissait pas indifférent, le tout en traçant des lignes aléatoires sur le comptoir lustré et vernis foncé.

- Une vodka orange...

Je lui susurais presque, alors que je sentais bien que mes cernes, peut être aussi grandes mais bien plus laides que les siennes, mon teint blafard dût au froid et mon nez rouge ne devait pas être sexy du tout. Mais je devais tenter, de toute façon, pas comme si quelqu'un m'avait déjà dit non...



_________________



Invité


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 19
Sucettes : 57
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 20 ans
Amoureux: Kappei ~
Présent/Absent: Présent
[✘SEKE✘]
Ven 13 Mar - 15:11



Journée comme les autres. Une journée consacrée au travail. Comme à son habitude, à la fin de ses cours, Conrad se rendait vers son lieu de travail. Il faut bien l'avouer, ce n'était pas ce qui le passionnait le plus. Lui qui n'aimait pas vraiment le contacte, il s'était retrouvé serveur dans un bar. Et comme si ça ne suffisait pas, son patron était très strict sur les horaire. Mais voilà, Conrad n'avait pas le choix, c'était ça ou rien. Il fallait bien qu'il gagne un peu sa vie non ? C'est donc ainsi, que le brun marchait en traînant un peu des pieds dans une longue rue pleine de commerce. Arrivé sur son lieu de travail, il emprunta la porte de service et se prépara.

Et encore, le pire n'était pas encore mentionné. Effectivement, ce bar dans lequel travaillait Conrad était autorisé aux gens à partir de 16 ans. 16 ans, oui oui, rien que cela, et beaucoup de ces jeunes qui fréquentaient ce bar avait pris leurs aises et leurs habitudes. Conrad ne recevait presque plus de ''merci''. A croire que la politesse avait complètement disparue...Mais bon, le brun prenait son mal en patience et se contentait de faire son travail en restant bouche bée.

Au moment où il entra dans le bar, il put tout d'abord constater qu'un groupe de jeunes était déjà en train de squatter une partie du bar. Rien d'étonnant. Conrad se contenta de soupirer et d'attendre patiemment qu'un client arrive. Parfois, il pouvait attendre comme ça de longue heure, à essuyer des vers ou le comptoir. Qu'est-ce que ce travail pouvait se montrer barbant... Finalement, au bout de quelques minutes, quelqu'un fit son entrée dans les lieux.

Conrad le scruta un moment. Le gars qui venait de faire son apparition avait l'air d'avoir a peut près le même âge que lui. De plus, il n'arborait pas cet air de racaille des autres jeunes qui était assis dans leurs coins. Voici les premières constatation de Conrad. Le brun soupira légèrement en s'approchant de lui et tout en gardant son air impassible demanda au nouveau venus ce qu'il désirait. Celui-ci tenta de lui offrir un énorme sourire en commandant sa boisson. Conrad avait remarqué qu'il n'était pas bien en forme, mais il ne s'y fia pas, ce n'était pas ses affaires après tout. Il se retourna pour préparer la boisson commander avant de la poser sur le comptoir, affirmant toujours avec sérieux :

« Voilà pour vous. »

Le patron avait souvent reprocher à Conrad d'être trop froid avec les clients, mais le brun n'y pouvait rien, c'était comme ça. Il n'aimait pas rendre, ni servir des sourires niait qui n'avait aucune sincérité. Il restait fidèle a lu-même, son regard dur et sérieux sur le visage. Il continuait de nettoyer son verre a présente fixant l'horizon. Il n'y a pas à dire, il avait l'air de bien s'emmerder dans ce boulot.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1523
Sucettes : 2056
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 22

Your Identity Card
Âge: 19 ans.
Amoureux: Conrad..?
Présent/Absent: Présent.
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Voir le profil de l'utilisateur



Kappei Hazama
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Ven 13 Mar - 15:13

Il avait complétement ignoré mes charmes. J'étais surprit, tellement que mes yeux devaient être ouverts comme des soucoupes, je m'étais figé, le doigt pointant un endroit inexistant sur bar. Je ne m'étais pas attendu à ça, mais rien n'était perdu. Après tout, ça n'était pas la première fois que mes subtiles avances passent inaperçus ; chez les hétéros, c'était souvent le cas. Je repris donc mes esprits en fermant les paupières et retrouver mon petit sourire, quand bien même la bonne humeur n'était pas au beau fixe.

Mais ce type me plaisait vraiment. Il préparait ma boisson, dos à moi. Bizarrement, son allure était étrangement en accord avec l'ambiance très jazzy du bar, c'était incroyablement rafraîchissant. Puis, il pivota pour me poser un long verre lustré et brillant sur le comptoir, la mine impassible. Il n'était certainement pas japonais, mais waw quoi. Plus je le regardais, plus il me plaisait.

- Voilà pour vous, me dit-il neutralement.

- Merci.

J'attrapais mon verre en le tournant un peu sur lui-même, le fixant. Et ces problèmes de loyer, d'argent, encore et encore... Je soupirais, contrarié en buvant deux gorgées. J'allais devoir me serrer la ceinture si je ne voulais pas taper dans l'héritage. Par cotre, j'avais la chance d'avoir la bourse étudiante, elle me permettait de vivre vraisemblablement bien par rapport à d'autres étudiants que j'ai pu voir. J'avais un appartement, de bonnes notes et probablement un place pistonnée dans l'armée pour finir. Bref, j'étais plutôt heureux. Mais ce genre de tracas, je les détestais...

Et ce barman n'était pas franchement causant, pour la profession. Il n'alimentait pas le cliché du barman qui parlait aux clients, mais j'avais besoin d'un peu de réconfort, et ce visage impassible, ces mains frottant ardemment les verres ne me remontaient pas le moral. Je levais les yeux après avoir bu la moitié de mon verre pour reluquer le beau brun. Un rire se voulant charmeur, mais sortant nerveux, s'enfuit de mes lèvres.

- Vous n'êtes pas très bavard pour un barman, rétorquais-je en souriant doucement les yeux fermés.

Bon, c'était assez... concept, comme début de conversation, presque engagé. Mais je voulais lui parler, peut être me ferait-il oublier tous mes soucis? J'aurais voulu que ce soit le cas, et aussi étrange que cela puisse paraître, peut être plus si affinités. Je me surpris à penser ça, après tout, je n'ai jamais été en couple et l'envie de l'être ne me titillais pas forcément. Peut être avait-il des phéromones plus puissants que les miens, le bougre...




_________________



Invité


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 19
Sucettes : 57
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 20 ans
Amoureux: Kappei ~
Présent/Absent: Présent
[✘SEKE✘]
Ven 13 Mar - 15:15



Conrad avait servi le jeune homme. Quelque chose l'avait néanmoins fait tilté, le jeune avait semblé surpris pour une quelconque raison. Le brun en remarquant cela s'était contenté de hausser un sourcil avant de reprendre son occupation après tout, ce n'était pas ses affaires. Frottant son verre, Conrad s'emmerdait. Oui, avec son visage tout le temps impassible, ce n'était pas facile à voir, mais là, il était clair que resté dans ce bar à nettoyer encore et encore des verres l'emmerdait beaucoup. Soupirant légèrement, il entendit la voix du jeune homme. Pas très causant hein. Cette remarque ne surpris pas du tout le brun qui se contenta de hausser les épaules sur le coup.

« Je sais. Je ne suis pas la meilleure des compagnies je m'en excuse. »

Des mots agréables surprenant n'est-ce pas ? Du moins, venant de Conrad. Le brun avait depuis bien longtemps appris à rester polis et à éviter les remarques désobligeantes sur son lieu de travail. A vrai dire, il savait pertinemment que s'il ne faisait pas un effort, il perdrait son boulot. Ce qui serait franchement moche pour Conrad. Soupirant encore une fois légèrement en rangeant pour la énième fois le verre qu'il était en train de nettoyer. Il se mit à nettoyer le comptoir juste devant lui, jetant rapidement un regard vers le jeune homme.

« Si vous désirez de la compagnie, je vous conseille de vous diriger vers les petits groupes d'étudiants là-bas. »

Il montra d'un mouvement de tête un groupe d'étudiants en train de picoler. Pour le coup, Conrad avait donné ce conseil parce que la tête à moitié déprimée du jeune homme le gênait. Le brun ne faisait en général pas beaucoup attention à ce genre de cas, il préférait même les ignorer, mais là, il se sentait un peu obligé de lui donner ce genre de conseil, ce qui était assez bizarre venant de sa part. Il faut dire que Conrad n'était pas particulièrement agréable, mais quand il voulait, il pouvait donner de très bon conseil. Bien entendue, vue le ton presque sec et son expression neutre, on avait du mal à croire qu'il s'agissait de conseil amical.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1523
Sucettes : 2056
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 22

Your Identity Card
Âge: 19 ans.
Amoureux: Conrad..?
Présent/Absent: Présent.
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Voir le profil de l'utilisateur



Kappei Hazama
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Ven 13 Mar - 15:22

- Je sais. Je ne suis pas la meilleure des compagnies je m'en excuse, me répondis le beau brun.

Bon, ça n’était pas non plus la meilleure réponse attendue, mais elle me plaisait assez. Je lui octroyais un petit sourire en penchant la tête, lui faisant comprendre qu’il n’avait pas à s’excuser. Tout de même, il avait l’air de s’embêter actuellement, et moi, j’avais besoin d’une quelconque compagnie, mais surtout d’une oreille. Je n’allais évidemment pas tout déballer d’un coup d’un seul, mais plus le temps passait, plus, de fil en aiguille, les souvenirs avec ma mère refaisait surface.

Je me souvenais de cette fois là, quand j’étais entré au collège pour la première fois, où elle avait fait des efforts surhumains pour paraître une bonne mère après du professeur principal, un vieil homme rabougris et bedonnant. Elle s’était cassé la figure dans le couloir, devant tout le monde, et je lui en avais voulu plusieurs jours en la boudant car j’avais eu honte d’elle. Les enfants étaient vraiment salauds, en y repensant. Et elle me manquait.

- Si vous désirez de la compagnie, je vous conseille de vous diriger vers les petits groupes d'étudiants là-bas.

Sa douce voix feutrée me sorti de ma torpeur. Il donna un coup de tête en direction du fon du bar, que je suivis du regard. Quatre jeunes complètements soulés rigolaient comme des élans en rute. Autrement dit, les sons stridents sortant de leur bouche me fichaient un mal de crâne comme j’en avais rarement eu. Je sentais la vodka faire son effet.  Je me reportais sur mon verre pour le vider, soupirant un coup, puis me mis soudainement à rigoler doucement.

- On dirait de macaques…, rétorquais-je en me calmant. Je relevais le nez pour lui sourire tranquillement. Je préfère votre compagnie.

Ok, je lui faisais du charme, s’il le comprenait, tant mieux pour moi. La joue dans ma paume, je le regardais droit dans les yeux : en effet, il avait l’air bien plus intéressant que les garçons plus loin et surtout, bien plus séduisant qu’eux. En soupirant, je poussais mon verre d’un revers de main lent, comme je m’ennuyais.

- Une autre s’il vous plaît.


_________________



Invité


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 19
Sucettes : 57
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 20 ans
Amoureux: Kappei ~
Présent/Absent: Présent
[✘SEKE✘]
Sam 14 Mar - 19:39



Conrad continuait de nettoyer le comptoir juste après avoir prononcé sa phrase au jeune homme. Celui-ci, l'avait pas attendue pour lui répondre, lui faisant clairement savoir que ça ne le branchait pas trop d'aller à la rencontre de l'autre groupe de jeunes qui traînait un peu plus loin dans le bar. Conrad haussa un sourcil en l'entendant prononcé ses paroles. Des macaques hein ? Ouais. Pas faux. Suivi à cette remarque du jeune homme, il ajouta qu'il préférait la compagnie de notre cher Conrad. A cela, le brun haussa les épaules. Bon bah, avec ça au moins, il n'aura pas intérêt à se plaindre de s'emmerder en sa présence. Conrad n'avait jamais été très bavard il faut dire...

« Mh. Si vous le dites. »
se contenta t-il de répondre pour le coup.

Finissant de nettoyer le dernier coin du comptoir, Conrad se tourna à nouveau vers le jeune homme qui lui demandait un autre verre. En soupirant légèrement, Conrad pensa immédiatement que celui-ci allait finir saoul avant la fin de la soirée. Conrad aurait pu s'en inquiéter, mais au final, il se disait que ce n'était pas ses affaires. Son boulot consistait uniquement à servir le client et non à lui faire des leçons de morale. Il se plaça juste devant le jeune homme et saisissait son verre qu'il remplissait à nouveau.

« Voilà. »

Lui tendant à nouveau, il le fixait longuement. En fait, il était même possible que ce jeune homme soit déjà à moitié bourré. Soupirant à nouveau, Conrad rétorqua au jeune homme de sa voix calme :

« J'sais que je ne suis pas censé vous faire ce genre de leçon, mais je préfère vous prévenir que si vous finissez bourré, comptez pas sur moi pour vous ramasser. Vous devrez vous démerder. »

Wow. Voilà qui était direct, mais rien d'étonnant quand on admettait que ça venait de Conrad. Après, il fallait aussi savoir que dans cette phrase qui paraissait rude, Conrad avait indirectement donné au jeune homme un conseil, ce qui est rare venant de sa part. A voir si le jeune homme avait compris cela après...



_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1523
Sucettes : 2056
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 22

Your Identity Card
Âge: 19 ans.
Amoureux: Conrad..?
Présent/Absent: Présent.
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Voir le profil de l'utilisateur



Kappei Hazama
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Dim 15 Mar - 16:17

Mon hôte ne semblait pas franchement emballé par mon enthousiasme et mon envie de rester avec lui plutôt qu'avec un autre. Plus qu'un potentiel hétéro, j'avais des chances d'être tombé sur un gars qui n'avait tout simplement pas d'expériences. Je me l'imaginais assez mal, mais il semblait être complétement étanche à mes paroles. Sa stature dissimulait bien son manque de connaissances en la matière - si c'était le cas. Ou alors, il ne comprenait tout simplement pas.

Il continuait son petit manège, nettoyant la vaisselle comme dans de ses vieux films américains des années 80. D'ailleurs, l'ambiance chaleureuse du lieu s'y prêtait bien, si l'ont omettait les abrutis de singes hurleurs en arrière fond. Le bruit du verre plein tinta sur le bois massif du bar et glissa jusqu'à moi du bout de ses doigts. Je le remerciais en souriant.

Je pris une seconde gorgée avant de reposer le récipient pour contempler le liquide jaune-orangé de la boisson. Je tournais mon verre, inlassablement, quand la voix du barman m'interpella. Et c'était direct. Agréable, mais direct. Agréable dans le sens où soit il était du genre bosseur et ne voulait pas salir l'endroit de son travail, soit il s’inquiétait pour moi. Ou alors, il ne tenait juste pas à récurer le sol de mes fluides corporels. Un rire m'échappait.

- Je ne compte pas finir bourré, je vous rassure.

Je lui souriais avec douceur pour le calmer, avant de reboire un coup. Quand j'étais déprimé, l'alcool avait, malheureusement, tendance à mieux s'infiltrer dans mon sang, mais surtout, à s'y infiltrer plus vite. L'idée de lui parler, et l'envie de me montrer sous un meilleur jour me traversait sans cesse l'esprit maintenant, me maintenant à un cap assez bon pour te pas finir totalement déchiré face au parquet.

- C'est quoi votre nom? tentais-je.

Un vaine approche, mais je ne savais pas trop quoi demander d'autre. J'allais essayer d'échanger des banalités avec lui avant de glisser sur une conversation un tant soit peu plus intime que les précédentes.



_________________



Invité


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 19
Sucettes : 57
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 20 ans
Amoureux: Kappei ~
Présent/Absent: Présent
[✘SEKE✘]
Sam 21 Mar - 15:04



Conrad fixait le jeune homme qui juste après avoir reçu sa boisson, commençait à la boire. Il l'avait prévenue, maintenant, à lui de prendre les bonnes décisions. Le jeune homme affirma qu'il ne terminerait pas bourré. Ça c'est ce qu'il disait, Conrad lui, n'en était pas sûr. Le jeune homme avait l'air plus déprimé qu'autre chose, Conrad en avait vu passer des comme ça qui une fois déprimait, buvait buvait, jusqu'à être saoul. Façon pour eux d'oublier les problèmes quotidiens. Conrad verrait bien si celui-ci rentrait dans cette catégorie là.

Finalement, après un petit moment de silence, le jeune homme tenta de demander à Conrad qu'est-ce que c'était son nom. A cette entente, le brun qui était jusque là, occupé à ranger quelques verres, retourna son regard vers le jeune homme. Normalement, il n'était pas du genre à donner son nom à n'importe qui, mais pour cette fois, il faisait une exception surtout, qu'il était censé être agréable avec le client. Pour l'exception ? Allez savoir pourquoi. Se tournant vers le jeune homme, il prononça de sa voix neutre :

« Conrad Von Edenstein. »

Simple et efficace, il n'avait même pas cherché à faire une phrase pour cela. Soupirant légèrement, il observa la bande de jeune qui traînait plus loin, ils semblaient avoir fini. Après avoir payé, ils étaient rapidement partie. Conrad les avait observé tout au long de la scène, toujours avec son air neutre et supérieur. Il devait bien l'admettre, être barman était un boulot bien ennuyant. Il ne faisait pas grand-chose à part répéter les mêmes gestes encore et encore...

« Mh...Et toi ? »
demandait-il d'un coup.

Oui, c'était un boulot ennuyeux et par conséquent, c'était bien ce genre de personne qui commençait à lui faire la conversation qui le rendait moins ennuyeux. Conrad l'admettait. Voilà pourquoi depuis le début de leurs rencontre, le brun n'avait cessé de se montrer de plus en plus ouvert. Il avait même fini par lui poser lui-même une question, chose qu'il ne ferait pas d'habitude, ne trouvant pas l'intérêt de s'intéresser aux autres.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1523
Sucettes : 2056
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 22

Your Identity Card
Âge: 19 ans.
Amoureux: Conrad..?
Présent/Absent: Présent.
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Voir le profil de l'utilisateur



Kappei Hazama
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Mer 25 Mar - 13:04

Le brun semblait indifférent à ma question, et resta silencieux. Je ne savais pas s'il m'ignorait, s'il réfléchissait à quoi répondre ; en même temps, je ne demandais que son nom. Peut être aussi qui pesait le pour et le contre pour me donner ce que je lui avais demandé. En un sens, sa réaction m'arracha un doux sourire que je dissimulais vaguement sous mes doigts.

Conrad Von Edenstein... Il était bien étranger alors. C'en était en plus intéressant. Je lui souris franchement pour lui montrer que j'étais assez heureux d'avoir enfin comment il s’appelait. Il devait avoir mon âge, ou un peu plus âgé, le "-san" serait donc de mise. Je ne voulais clairement pas me montrer abusif ou malpoli. Je bu une autre gorgée.

De ma poche de jean, je sortis une barre chocolatée, celle-ci permettrait surement à l'alcool de s'y imbiber une fois dans mon estomac, en espérant qu'il ne soit pas trop tard, évidemment. J'entendais la bande de jeunes singes hurleurs se rapprocher de moi dans mon dos, posant l'argent sur le comptoir en partant, riant comme des abrutis. Je soupirais.

- Mm... et toi? me demandait-il.

Il m'avait parlé, plus, il m'avait posé lui-même une question. Je devais avoué que ça se présentait plutôt bien pour l'instant. J'émis un petit rire en m'étouffant, crachant quelques morceaux de riz soufflé de la barre. Avalant le tout en buvant encore un coup pour tout faire passer, je fis un petit tas de miettes que je venais de laisser tomber, juste à côté du verre.

- Kappei Hazama, répondis-je. Mais tu peux m’appeler Kappei. Enchanté, Edenstein-san.

Instinctivement, je lui tendais la paume pour qu'il la serre, ans franchement réfléchir avant au vent que je pouvais, et que j'allais probablement me prendre de sa part.



_________________



Invité


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 19
Sucettes : 57
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 20 ans
Amoureux: Kappei ~
Présent/Absent: Présent
[✘SEKE✘]
Sam 2 Mai - 17:53



Les présentations étaient faites. C'était rare que Conrad converse autant avec quelqu'un, surtout quand il travaillait. Eh oui, Conrad n'était pas un barman très bavard. D'ailleurs, plusieurs fois, il avait reçu des réprimandes de son patron, pour son indifférence et son sérieux qu'il affichait constamment. Des réprimandes, probablement à cause de clients auquels, il aurait foutu quelques vents sans vraiment s'en rendre compte ou tout simplement par ennui.

Enfin bref, le jeune homme s'appelait donc Kappei Hazama. Dans son discours, il avait d'abord légèrement pouffé à la question du brun. A cela, Conrad avait haussait un sourcil en se demandant s'il avait dit une connerie ou si c'était tout simplement l'alcool qui lui faisait cet effet. Fort heureusement, le jeune homme s'était directement présenté ensuite en restant polis, et en lui tendant la main.

Conrad l'avait tout simplement saisi en hochant légèrement la tête tout en le fixant aussi droit dans les yeux :

« Enchanté aussi. »

Fidèle a lui-même, il avait gardé son regard froid et sérieux en prononçant cette phrase. Peu après, Conrad essuyait les quelques déchets sur le comptoir et encaissa l'argent que la bande de jeunes avait laissé. Fixant la pendule, il se rendit compte qu'il était déjà bien tard. Retournant son regard vers le jeune homme, de plus en plus intrigué, il soupira légèrement :

« Vous me semblez bien lassé en tout cas. »

En fait, c'était l'impression que lui faisait Kappei depuis le début. Après tout, on ne s'enfile pas, je ne sais combien de verre d'alcool comme ça quand on est seul, d'après le brun, il devait sûrement être déprimé pour x raison. Dans tous les cas, ce n'était pas dans ses habitudes de s'intéresser autant à quelqu'un, peut être qu'aujourd'hui, Conrad était d'humeur bavarde ?

HRP:
 



_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1523
Sucettes : 2056
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 22

Your Identity Card
Âge: 19 ans.
Amoureux: Conrad..?
Présent/Absent: Présent.
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Voir le profil de l'utilisateur



Kappei Hazama
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Ven 8 Mai - 18:23

Au moins, il ne m'avait pas fichu un vent, ce qu'il étai en mesure de faire au vue de son caractère à l'air froid. Non, il s'était contenter de me serrer la main tranquillement, me rendant ma politesse avant de se reconcentrer sur ses verres, moi sur le mien, à moitié vide. Je le tournais sans grande conviction, un peu fatigué de réfléchir et de l'alcool tapant dans le crâne.

Soupirant, je croisais les bras sur le comptoir pour y fourrer la tête en tentant de me calmer un peu. Il fallait que je remette de l'ordre dans ma tête ; c'était le bazar le plus total. Je n'aimais pas être dans cet état et pourtant, mes problèmes actuels me faisaient tourner en bourrique. Une sensation des plus atroces.

Je ne savais plus depuis combien de temps j'étais dans cette position mais il semblait que cela faisait un moment. Lorsque le beau et taciturne barman m'interpella, j'avais jeté un coup d’œil furtif à mon portable : il était déjà tard, bien tard. Quelle chance que je n'aie pas de cours le lendemain, sincèrement. Je relevais vaguement le nez pour le regarder, intrigué par son soudain et agréable, de mon côté, intérêt pour ma personne.

- Vous me semblez bien lassé en tout cas, dit-il simplement, l'air désintéressé.

Bravo, Sherlock. Un gloussement du genre moqueur m'échappa. En même temps, j'étais seul à me laver la tronche dans un bar, il ne fallait pas être un flèche pour le deviner. Je soupirais un bon coup. Je lui avais reproché de ne pas être bavard, alors je n'allais pas faire un caca nerveux parce qu'il essayait de faire la conversation avec moi. C'était aussi, peut être, une occasion pour moi de le draguer? Mais d'abord, commençons pas une conversation banale.

- Plus que lassé, je dirais stressé, riais-je nerveusement. Disons que... Que j'ai quelques soucis d'argent. Pas à proprement parlé, j'ai des réserves, mais j'aurais voulu ne pas les toucher avant de faire réellement ma vie avec quelqu'un. Je soupirais un coup. J'ai fait le fou à ne rien surveiller de ce côté là, et je vais devoir prendre l'argent de ma mère pour payer mon loyer puisque mon père veut plus me voir.

Je bu une nouvelle gorgée de la liqueur pour finir totalement le verre en le regardant. En y repensant, il y avait longtemps que je n'avais plus pensé à mon père. Je ne faisais plus parti de sa vie depuis plusieurs années déjà ; grâce à lui, j'avais été autonome bien vite. Ma mère, elle, devait se retourner dans sa tombe à voir cette relation inexistante entre son fils et son mari... "Quel dommage...", dirait-elle.

- Je n'ai que trop de connaissances pour qu'ils m'aident, mais je ne fais confiance à aucun d'entre eux... Ce sont des gars sympas prêts à m'aider seulement si je leur rend des faveurs sexuelles, pour la plupart. C'est assez lassant, ce type de relation.

L'alcool me faisait parler comme d'habitude, un peu trop. Je relevais le nez vers mon interlocuteur en riant, tentant de rendre l'atmosphère moins lourde, plus légère, le tout en me grattant la nuque.

- Enfin! Vous vous en fichez, de ça.



_________________



Invité


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 19
Sucettes : 57
Date d'inscription : 13/03/2015

Your Identity Card
Âge: 20 ans
Amoureux: Kappei ~
Présent/Absent: Présent
[✘SEKE✘]
Lun 10 Aoû - 10:14



Sans s'en rendre compte, Conrad fut obligé de constater qu'il était devenu une sorte de confident pour le jeune homme. Ouais, celui-ci lui avait pratiquement tout balancé, tous ses tourments, sa vie...Bref. Peut-être était ce à cause de l'alcool...Dans tous les cas, déjà bien lassés de sa journée, Conrad ne se sentait pas de le repousser, et puis, au moins grâce a ça, il s'ennuyait beaucoup moins. Toujours derrière son comptoir, le brun se disait qu'au vu de l'heure, il n'y aurait de toute façon plus personne qui viendrait ce soir. En gros, Conrad avait tout son temps.

Il écoutait le dénommer Kappei se confier, lui affirmant qu'il avait des problèmes familiaux, d'argent et que visiblement, il ne savait plus vraiment où il en était. Conrad soupirait légèrement à sa dernière phrase. N'en avoir rien à foutre hein ? Ouais c'était bien le genre du brun ça, mais là franchement, il ne pouvait pas ignorer cela. Il avait commencé à s'intéresser à ce jeune garçon et voilà qu'en une soirée, il était devenu son confident.

« Si je m'en fichais, je ne vous aurais tout simplement pas parlé. »

C'était direct, mais bon, ça avait le mérite d'être clair, c'est vrai que si le brun n'en avait vraiment rien à foutre de ses paroles, il l'aurait tout simplement arrêté dans sa lancée en lui lançant en guise de parole que non, il ne voulait pas être le confident de qui que ce soit. Hors là, il n'avait rien dit, il avait laissé Kappei continuer en l'écoutant. Soupirant encore légèrement, toujours avec cette même expression neutre, le brun finissait par continuer sur sa lancée :

« Vous savez...Ce n'est pas en vous noyant dans l'alcool que tout sera réglé. Vous touchez à vos réserves d'argent, ok, et alors ? Vous n'avez pas le choix. Ce n'est pas ce genre de petit détail qui détruira votre vie non plus, vous trouverez un moyen de regagner cette argent perdue si vous le désirez vraiment. »

Wow. Ce n'était pas dans les habitudes de Conrad de prononcer ce genre de discours, en générale, c'était plutôt du genre : J'en ais rien à foutre et puis voilà. Non là, il avait carrément tenté de consoler Kappei, c'était vraiment surprenant. A croire que même Conrad pouvait être touché par certain discours. Il avait peut-être était un peu dur dans ses mots, mais c'était déjà mieux que d'habitude hein.

Toujours en regardant la pendule, Conrad constatait qu'il serait bientôt l'heure pour lui de terminer son boulot pour aujourd'hui. Alors, toujours tournée vers le jeune homme, il le fixait droit dans les yeux :

« Libre a vous de suivre mes conseils ou non, pour le moment, ce n'est pas que j'ai envie de vous fausser compagnie, mais j'ai terminé mon service pour aujourd'hui. »

Conrad n'avait jamais été doué pour les ''au revoir'' si le jeune Kappei avait quelque chose à ajouter, il pouvait toujours le faire, de toute façon comme dit, Conrad avait tout son temps. Il allait d'ailleurs pas rentrer tout de suite, peut-être allait-il se balader un peu avant de se rendre chez lui ? Ouais, à voir, il ne savait pas encore.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1523
Sucettes : 2056
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 22

Your Identity Card
Âge: 19 ans.
Amoureux: Conrad..?
Présent/Absent: Présent.
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Voir le profil de l'utilisateur



Kappei Hazama
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Mar 1 Mar - 18:28


- Si je m'en fichais, je ne vous aurais tout simplement pas parlé.

Il n'avait même pas daigné lever les yeux du verre qu'il nettoyait. Je trouvais ça à la fois malpoli, et à la fois charmant... Son regard si sérieux qui ne me fixait pas fit naître en moi une pointe de jalousie déplacée. Oui, il était tout à fait à mon goût - et surement que son travail devait être en rapport avec sa tolérance vis-à-vis de mon déballage de vie. Bah, c'était tout de même réconfortant de se savoir écouter, ne serais-ce que pour quelques minutes, aussi, je tournais ma boisson entre mes doigts d'un air songeur.

Alors que j'étais persuadé de simplement faire chier mon bel interlocuteur, il soupira d'un air las avant de reprendre la parole dans un flot de phrases démago. Par contre, je pu me rendre compte que malgré le fait que nous avions commencé par nous tutoyer, nous étions passé au vouvoiement juste après ; et ça n'était pas parce qu'il me plaisait que j'allais le coller dans la rue jusqu'à ce que l'on soit plus intime.

Par contre, son discours ne me fit pas l'effet escompté. Il avait, certes, raison, je ne pouvais le nier. Mais l'argent de ma mère, il était sacré. Je ne voulais pas salir sa mémoire en l'utilisant de cette façon. Peut être qu'il fallait songer à rentabiliser mes parties de jambes en l'air comme me le suggérait beaucoup de gens... Les partenaires ne manquaient jamais, refuser de les faire payer était simplement dût à une envie irrépressible de baiser et d'une fierté qui, malgré les commérages, était bien présente.

- Mm.

Oui, ce fut les seules paroles intelligentes qui me vinrent. Pas très développées, juste assez pour lui faire comprendre que j'entendais bien ses dires mais pas forcément que ça me remontait le moral. Je finissais mon verre que je trouvais au fil des secondes, de plus en plus vide, par la force du Saint-Esprit avant de me ressaisir - sa douce voix me sorti de ma torpeur.

Bah, il me jetais dehors quoi. Dans le froid polaire. Après tout, je squattais le bar et il n'y avait plus que moi. Je soupirais de tristesse doublé de rire jaune. Je pouvais comprendre ça. Mais je n'avais pas envie de me retrouver seul, soûl, à probablement dormir sur un pauvre banc jusqu'à me faire virer de celui-ci par une bande de petits cons en manque de punching-ball.

Je me levais, fatigué, titubant, les poches creusés sous les yeux en fouillant à l'arrière de ma poche.

- Je comprend, vous en faites pas, dis-je sortant mon portefeuille et en posant la note sur le comptoir. Désolé pour vous avoir importuné, et merci pour votre écoute et vos conseils, Edenstein-san.

Je lui octroya un sourire qui se voulait rassurant, probablement déformé par la fatigue, avant de jeter mon sac sur mon dos vouté par l'épuisement et de traîner les pieds jusqu'à la sortie de ce bar à l'ambiance si particulière. Je soupirais lorsqu'une vague de froid me fouetta le visage : je me pelais, mais j'avais pas le choix...




_________________



Invité


Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Passons au plan B! [PV: Conrad Von Edenstein]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Go Habs Go - Simple Plan
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Quel plan de développement pour le secteur énergétique ?
» Vers l’adoption d’un plan unique de planification familiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Yaoi RPG V3 :: Bar-
Sauter vers: