:: Other Words :: Archives des RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sans flammes, plus rien ne va [PV Soan Bell]

avatar




Invité
Invité
Mer 24 Juin - 19:06
La journée avait été dure. Loin d'être ennuyante, mais longue. Pourtant elle avait mal commencé. En sortant de chez lui, Kagi s'était fait épinglé par sa propriétaire, le loyer n'était pas encore payé. Le petit blond avait eu toute les peines du monde à faire comprendre que son salaire ne lui avait pas encore été versé. Après avoir du promettre de la payer dès qu'il aurait son salaire, Kagi avait, enfin, pu se diriger vers son arrêt de bus.

Sa mâtiné de cours c'était révélée plaisante, les matières qu'il avait prise le passionnant particulièrement. Bien évidemment, soucis financiers toujours, le blond n'avait pas pu se payer à manger pour le repas de midi. Le ventre creux, il était repartit en cours, toujours aussi content d'apprendre des choses aussi passionnantes. Vers 17 heures il était partit de l'université pour se rendre au travail. Il espérait sincèrement avoir son salaire le soir même, sa propriétaire ne la lâcherait pas tant qu'il ne l'aurais pas payé.

Kagi travaillait presque tout les soirs dans ce magasin, le travail était loin d'être passionnant mais il avait le mérite de payer le loyer de son appartement et les croquettes de son chat. Le blond serrait donc les dents et se donnait tout le mal du monde pour bien faire son boulot. Même lors de ses phases de mauvaises humeur, il restait souriant et avenant avec tout les clients qui passaient à sa caisse. Kagi avait toujours été un garçon appliqué en toute circonstance, d’abord à cause de la pression familiale sur ses épaules, puis par habitude ensuite.

Lorsque l'heure de fermer la magasin arriva, le blond fut chargé de faire l'inventaire et de faire les comptes, le patron préférant surfer sur son ordinateur. Kagi avait une fois de plus serré les dents et accepté les missions avec le sourire. Ça allait le faire rentrer tard chez lui ces histoires, il aurait à peine le temps d'avaler un bol de nouilles et devrait se coucher pour ne pas ressembler à un zombi le lendemain matin.

Deux heures. Ça lui avait prit deux heures. Kagi crevait de faim et se sentait légèrement faible, il n'était même pas sûr d'avoir la force de se faire des pâtes en rentrant. Et son employeur ne lui avait toujours pas donné son chèque. Il allait encore se coltiner la vieille le lendemain. Il ne montrait cependant rien de son agacement et salua le propriétaire avec le sourire avant de sortir de la boutique. Une fois dehors, il se cala contre un mur et se sortit une cigarette. Il passa un moment à chercher son feu sur lui, mais bien sûr, il n'en avait pas amené. Il soupira une nouvelle fois fortement puis son regard se posa sur un mec qui marchait dans la rue. Il ressemblait un peu à un clodo, mais tant pis, Kagi ne risquait pas grand-chose en demandant du feu.

«  Excuse moi, t'aurais pas du feu par hasard? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Ven 26 Juin - 6:09
Putain de *** de **** ça faisait deux jours que j'avais commencé ce boulot que j'allais déjà le perdre. C'était une malédiction. Malédictionné ! Sans déc j'avais vraiment pris le truc au sérieux. Promener des toutous c'était à la portée du premier imbécile venu non ? N'importe qui pouvait tenir une laisse, faire un tour au square et revenir pour rendre les chiens au propriétaire. J'sais pas ce qui cloche chez moi, j'ai une tare, un défaut de fabrication, un... non. Non c'est la faute de ces stupides chiens mal élevés. Déjà le dog en question pesait plus de 80 kilos, il était méga grand et d'une puissance de sumo. Alors forcément quand ce co*** de chien est parti vitesse dix milles je me suis fait trainer comme une lopette. Et vous comprendrez que si le surf c'est cool quand son corps sert de planche de surf c'est moins cool. Alors..forcément...j'ai lâché....la laisse. J'ai possiblement laissé mon job partir loin. Adieu.

Est ce que j'avais l'obligation d'aller dire au mec que j'avais perdu son stupide clébard  Moralement paraît que ça se fait. Mais pet que le machin l'est pas trop con et l'est rentré chez son maitre. Les chiens et moi...sincèrement je préfère les chats, moins de risque de me faire mordre le mollet quoi. J'avais rarement une conscience mais là faut bien dire que ça me travaillait. Retrouver le cleb...était aussi une solution envisageable sauf que j'avais aucune idée de comment, ou chercher ? Pet si j'achète une boite de paté et que je l'agite dans les rues ça va l'attirer...ainsi que tous les autres truc à pattes qui crèvent la dalle. En plus j'allais pas dépenser pour acheter un truc pour un chien, faut pas déconner. Non seule solution...rentrer, retrouver ma précieuse et chercher un autre boulot demain. Ma précieuse saura me réconforter.

J'en étais là dans mes pensées quand j'entendis une voix, une voix humaine, mâle...Mon dieu c'était le proprio du chien qui m'avait retrouvé c'est ça ? Qui c'est qui me causait ? Identification de l'individu s'il vous plait. Ah non... c'était... un inconnu, un ptit jeunot. Je le fixais, mes yeux cernés par un crayon noir, je trouvais que ça me faisait un regard plus ténébreux. Du feu ? Il me demandait du feu ce c**. J'avais une tête à rendre service ou bien ?


« C'est 700 yens mec. »

De quoi me racheter un briquet. Bah ouais dans la vie rien n'est jamais gratuit. Ça faisait peut être un peu cher mais bon j'avais désespérement besoin d'argent sinon j'allais devoir traverser l'Atlantique, ou la Manche à la nage. Moi et la géo... fin la mer, l'océan quoi, l’étendu d'eau entre le Japon et l'Amérique. Bref...il me fallait des sous pour économiser le voyage, juste le prix du billet d'avion. Je demandais pas grand chose, une fois sur place je saurais me démerder, l'auto stop les squatt....ça doit bien se faire dans tous les pays du monde. La bas je trouverais mon totem et je saurais enfin la route à suivre, je trouverais la paix et...bref ouais... bon donc...700 yens pour lui allumer sa clope ça me paraissait un bon deal. Allez pour la peine je lui fis même mon plus beau sourire pour faire passer la pilule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Ven 26 Juin - 8:29
Sa clope toujours éteinte dans la bouche, Kagi attendait patiemment la réponse de son interlocuteur. Il n'avait pas franchement que ça à faire, il devait rentrer, tenter de manger des nouilles pas bonnes, nourrir son chat et peut-être qu'après il pourrait se coucher. Mais visiblement, l’inconnu préférait prendre son temps pour répondre. Le blondinet allait passer son chemin quand la réponse tomba.

« C'est 700 yens mec. »

Le blondinet n'était pas sûr d'avoir comprit et fronçait les sourcils un peu perplexe. Il lui demandait sérieusement de l'argent pour lui prêter un briquet un quart de seconde. C'était quoi ce délire au juste, depuis quand il fallait payer pour s'allumer une clope. Déjà qu'il avait à peine de quoi se payer un paquet de temps en temps, si en plus maintenant il devait compter dans son budget de quoi s'allumer les clopes ? Sans lui, il préférait aller galérer avec deux caillou pour faire une étincelle.

Kagi roula des yeux en soupirant. Il avait l'air de rouler sur l'or ou quoi ? Il se faisait presque exploiter par l'autre otaku de cinquante balais et harceler pas la vieille proprio, mais à part ça il pouvait claquer 700 yens pour une flammèche. Et c'était pas le sourire à tomber qui allait changer quoi que ce soit. Un peu à bout de nerf par sa journée, le blond ne se priva pas pour renvoyer un sourire éclatant totalement faux à son interlocuteur.

" Je les ai pas. "


Le blondinet rangea sa clope dans son paquet, frustré au possible. Il fallait qu'il rentre chez lui, mais il était vraiment épuisé aujourd'hui, poussant un nouveau soupir, il restait contre le mur dégueu de la boutique. Le chemin pour rentrer chez lui lui semblait trop long pour le moment, il n'avait franchement la volonté morale de se bouger. Il jeta un œil à son vieux portable tout déglingué pour regarder l'heure. Encore mieux, il allait devoir se taper le chemin à pied. La journée ne s'arrangeait pas franchement, il ne restait plus qu'à Kagi d'espérer qu'il n'était pas tombé sur un pickpocket, ça finirait sa soirée en beauté ça tient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Dim 28 Juin - 5:30
J'étais presque certain que le pov' type allait pas me filer 700 yens mais dès fois on sait jamais, suffit de tomber sur un débile, une bonne poire ou un désespéré...bref...dès fois on arrivait à arnaquer facilement comme ça un pov' gars. Personnellement j'appelais pas ça de l'arnaque mais juste un échange de bon procédés. J'étais pas un voyou ni un voleur moi. J'essayais juste de survivre et je me débrouillais comme je pouvais. Et si ce gars croyait que dans la vie y avait des trucs gratos ben il s'était lourdement trompé. Manque de pot j'étais pas tombé sur un idiot, cela dit au lieu de me dire d'aller me faire foutre il me sorti tout simplement qu'il les avait pas...euh c'était pour négocier le prix ? J'étais très bon commercial j'allais pas baisser...du moins pas trop.

« En général quand on a de quoi se payer des clopes on a de quoi se payer un briquet. Sauf si tu les as volé évidemment dans ce cas ça aurait été intelligent de voler le briquet tu vois ? J'sais bien que tous les voleurs sont pas très futés tu me diras..... enfin bon, on peut toujours s'arranger. »

Allons allons pas la peine de faire la tête du gars trop triste de pas pouvoir fumer sa clope. C'est vrai avoir un paquet sans feu c'était quand même un peu la loose. J'disais pas ça pour me moquer, j'suis commercial c'tout. S'il pense m'arnaquer en me sortant qu'il avait zéro tune alors qu'il en avait pour s'acheter des clopinettes... mon cul ouais. Faut pas me prendre pour un con, ah ça  non ! J'm'adossais contre le mur en le fixant et je me sorti une clope pour l'allumer bien lentement histoire de le narguer. Ouais... je peux être très chiant quand je m'y mets. Jusqu'à lui souffler la fumée dans la gueule. Allons....il sent cette bonne odeur ? Il sent ce qu'il manque à pas me filer de la tune pour allumer une pauvre cigarette ?

« 600 et je te l'allume. »

Généreux, je me trouvais généreux, baisser un peu le prix. Toujours moyen de s'arranger. Peut être que le gars avait oublié son portefeuille et son briquet chez lui....vraiment pas de chance dans ce cas faudrait trouver un autre moyen de s'arranger. Mais bon....sérieusement, qui se promenait sans argent de nos jours ? C'était pas très sérieux tout ça et fallait pas trop se foutre de ma gueule. Mais cela dit s'il me proposait un deal correct....ça le ferait. Je suis pour les échanges de services de tout genre même si c'est pas de la tune. J'ai quand même un faible pour la tune...ou ma précieuse mais l'avait pas la gueule de quelqu'un qui en aurait donc bon... A voir s'il allait accepter, me proposer un truc ou juste se casser. C'était son choix, après tout c'est lui qui avait envie d'un truc et pas l'inverse.

Certes je perdais un peu mon temps mais...... oh mais en voilà une idée, si jamais il me payait pas je lui proposerais de me retrouver le clébard que j'ai perdu, ou alors d'en racheter un de la même race, même taille, même couleur, comme ça moi je perdrais pas mon job. Ça serait une bonne affaire ça. Pour ça fallait qu'il accepte de marchander, parce qu'il avait quand même déjà ranger son paquer, genre près à renoncer à la moindre difficulté.  Je vous jure les générations futures elles sont trop gatées, franchement on les fout en pleine jungle sur qu'elles crèvent en moins de deux minutes. Z'ont pas le sens de la débrouille moi j'vous le dis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Dim 28 Juin - 9:11
Kagi ne se sentait pas ultra bien forcément à ne rien avoir bouffé de la journée. C'était pour ça qu'il ne s'était pas simplement tiré, il avait la tête qui tournait un peu, mais rien de grave selon lui, une clope et il rentrait chez lui. Sauf que non bien sûr, le premier clampin passé à qui il avait demandé du feu voulait lui piquer de la thune qu'il n'avait pas. Ah et maintenant il le traitait de voleur. Le sang de Kagi n'avait fait qu'un tour et il jetait un sale regard à l'autre qui était trop égoïste pour prêter son feu.

« Les voler ? J'me casse le cul à me faire exploiter par un connard qui me file même pas paye à temps et tu crois que je me rabaisserais à voler ? Mon feu j'lai oublié chez moi c'est tout ! Tu veux pas une pipe tant que t'y es avec tes conneries ?! »


Aujourd'hui c'était pas son jour. Mais genre vraiment pas visiblement. La bouffée de fumé dans le visage, Kagi n'avait pas aimé non plus, il était visiblement tombé sur le roi des cons là. Il l'avait pas son blé, pourquoi il restait celui là, il pouvait pas aller arnaquer quelqu'un d'autre ? Non bien sûr c'était sur lui que c'était tombé ce soir. Le blond soupira une nouvelle fois en se laissant glisser par terre. Il serait bien partit laissant l'autre con tout seul avec sa clope et sa fierté à la con, seulement il préférait se reposer un peu pour éviter de faire un malaise comme une loque en pleine rue.

Un nouveau soupir excédé passa la barrière des lèvre de Kagi, mais il allait le lâcher à la fin ? Il ne lui filerait pas son blé tant pis pour la clope il en fumerait une plus tard chez lui. Que l'autre lui passe du feu ou pas il s'en moquais royalement maintenant, il voulait juste être au calme deux minutes avant de rentrer chez lui. 600 yens, et puis quoi encore. Le blond se passa une main dans les cheveux d'un air épuisé et énervé à la fois.

« Mais lâche l'affaire merde, le peu d'argent que j'ai sur moi c'est pour mon chat ses croquettes c'est plus important que ton putain de feu. Et d'ailleurs tu peux te le foutre là où je pense. »

Non mais c'était quoi ce type à la fin, il ne savait pas ce que non voulait dire ? Kagi avait suffisamment de problèmes pour ne pas se prendre la tête avec lui pour un pauvre feu, dès qu'il se sentirait mieux il se tirerait d'ici et rentrerait chez lui manger, fumer et peut-être dormir s'il avait du bol.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Mar 30 Juin - 4:44
Olé c'est qu'il s'excitait le petit. Calmos, peace and love. Y a pas de quoi faire un drame juste pour une ou deux insinuations. D'ailleurs j'avais jamais insinué qu'il avait volé ses clopes mais j'avais juste émis une hypothèse c'tout. Fallait pas le prendre comme ça. Bon certes, pas une seconde j'me suis dit qu'il avait pu juste oublier son briquet. D'ailleurs c'était débile, il avait qu'à rentrer et fumer sa clope une fois chez lui quoi. Pourquoi est ce qu'il faisait chier comme ça ? C'était dingue ces gens sans aucun savoir vivre franchement. J'haussais un sourcil en le fixant l'air de dire ''mais qu'est ce que tu me causes là ?''. Franchement comme si j'en avais quelque chose à faire de ses explications à deux sous. Gnagnagnagna.... c'bon il avait fini le petiot ? J'pouvais en placer une ? J'allais pas m'énerver pour si peu, je restais calme à fumer sa clope écoutant que très vaguement ce qu'il pouvait me raconter.

« C'pas la peine de me raconter ta life je m'en bas les steacks. Et j'pas besoin de pipe non j'mes clopes. Y a que les vieux pour fumer ce genre de truc en plus. »

Non sérieusement pourquoi il me proposait une pipe ? J'avais une tête à accepter ce genre de truc ? Surtout venant d'un mec quoi. Ouais j'avais bien compris ce qu'il disait mais j'aimais jouer sur les mots, me foutre de l'autre ou passer pour plus bête que je ne suis. Je le regardais de haut en bas...mouais...pas fulgurant, fallait qu'il se remplume un peu le petit gars là. Un bon macdo ça lui ferait pas de mal. Si ça se trouve il bouffait les croquettes de son chat, ça devait être un peu glauque chez lui. Pourquoi pas après tout...dans mon squatt y avait un type il bouffait de la paté pour chien, il disait que une boite ça te calait pour la journée, y avait de la viande sans avoir besoin de faire cuire et sans besoin de cuisiner. Il était un peu chelou le gars mais pas bien méchant. J'sais pas cuisiner, d'ailleurs j'ai pas de cuisinière mais quand même j'apprécie la bonne bouffe.

« Reste poli mon gars je t'ai pas agressé. C'pas comme ça que tu trouveras à te faire dépanner. Je t'ai dis on peut s'arranger, tu me rends service et je te file du feu, ça te va ? »

Pas d'argent promis, j'avais compris il le gardait pour acheter des croquettes....j'espère que c'était pas pour bouffer le chat à la fin, j'aimais beaucoup ses bestioles là. De manière générale j'aimais bien les animaux plus que les humains, eux au moins il me faisait pas chier et il me tenait compagnie. Comme j'aimais pas être seul j'étais très content que mon chat était dans le coin, un bon matou des gouttières très indépendant. Je l'avais trouvé dans une poubelle à miauler tout petit. Peut être que je bougerais pas le petit doigt pour mon prochaine, genre ça aurait été un bébé j'aurais continuer mon chemin, mais cette pauvre boule de poile mouillée grelottante.... boah... j'avais craqué je l'avais recueilli. Il était hyper moche en plus....mais bon ça je m'en foutais, je lui avait filé un peu de ma bouffé, quelques caresses et le truc poilu était resté avec moi. Plutôt sympa la bête, je sais pas ce qu'il allait devenir le jour ou je partirais en Amérique.... bon d'un côté maintenant il était grand il se démerdait très bien tout seul, dès fois il disparaissait des semaines, mais il finissait toujours par revenir. Peut être qu'il courait la femelle en chaleur ou un truc dans le genre.

« C'rien de batard pas d'embrouilles ou quoi que ce soit promis. »

Puis il foutait quoi là par terre contre le mur, il simulait le malaise ? La dépression ? Je l'ai dis pour mon prochain je lève pas le petit doigt, il peut s'évanouir que je m'en tape. C'est comme son problème de paye, c'est le sien pas le mien. J'aurais bien quelques idées personnellement mais....je l'aiderais pas non. Les services sont jamais gratuits. Put*** jamais je ferais un job pour pas avoir de salaire, c'pas à moi que ça arriverait ce genre de chose quand même. Fallait vraiment être c** pour se faire exploiter comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Ven 3 Juil - 21:28
Kagi avait maintenant une tête franchement blasé. Sur quel genre de taré il était tombé cette fois ? Non seulement il le pensait sérieux pour la pipe mais en plus il comprenait de travers. Il était un peu con ce type quand même. Enfin quelque part il devait être suffisamment malin pour embrouiller le blondinet à l'air atterré. Restant les fesses par terre, il continuait de regarder cet hurluberlu déblatérer des choses sans queues ni tête. Pourquoi il ne se cassait pas ? Il n'avait pas comprit que le blondinet s'en moquais de son fichu briquet maintenant ? Et maintenant il lui faisait la morale sur sa politesse. Kagi roula des yeux, s'il fallait qu'il soit poli il pouvait sans mal reprendre son attitude de jeune premier, pas de problèmes la politesse il maîtrisait. Bon ça ne lui servait plus à rien qu'il n'était plus héritier de quoi que ce soit, tant mieux d'ailleurs plus autant de pression et au moins il faisait ce qu'il voulait. Certes il galérait comme un chien, et encore heureusement que ses grands parents lui payaient son école sinon il aurait du faire le tapin, et il en chiait réellement pour payer son loyer tout les mois, mais il faisait ce qu'il aimait et voulait. Ça semblait peut-être minimes mais pour lui c'était déjà le bonheur.

Kagi soupira fortement en entendant que son interlocuteur insistait encore pour qu'il lui rende un service. Comme s'il n'avait que ça à faire tient, il ne se faisait pas assez exploiter comme ça en bossant pour l'autre naze. Il commençait sérieusement à envisager l'idée de simplement se tirer, mais quelque part, il ne sentait tellement pas ce type qu'il avait l'impression qu'il allait lui faire la peau s'il se tirait comme ça. Kagi se rendait doucement à l'évidence, il n'allait pas pouvoir dormir cette nuit, il sentait le sale coup venir et de loin. Il allait faire ce que ce mec voulait et comme ça il finirait par avoir la paix. On ne le reprendrait plus à demander du feu à qui que ce soit maintenant.

« Vas-y crache le morceau, je vais te le rendre ton foutu service. »

Même si maintenant il n'en avait plus rien à foutre du feu de l'autre, il se sentait obligé de le faire, rien que par instinct de survie. Le blond espérait juste que ce n'était pas quelque chose de trop pénible ou pire loger ce mec chez lui, ça le rendrait probablement dingue.

Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Sam 4 Juil - 6:00
Aaaah yes yes yes....voilà quand il voulait le petit il devenait mignon. Je l'avais dis qu'on pouvait s'arranger, je lui rendais service, il me rendait service et le monde était beau rose avec des cacas papillons dans le ciel. Euh... ouais...enfin sauf la dernière partie. Je crois que c'est ma précieuse dès fois elle me fait délirer un peu mais c'est toujours en bien... bon dès fois aussi c'est pas rose c'est noir mais ça...ça c'est autre chose, j'aime pas quand ça arrive, ça me donne envie de me jeter d'un pont et franchement pourquoi avoir des pensées aussi négative einh ? Non moi j'aime la vie, j'aime être positif et je suis pas un mauvais bougre. Bref euh... c'était quoi déjà le sujet ? Ah oui...cette histoire de service, j'étais content qu'il accepte, ça m'enlevait une bonne épine du pied je crois même que ça valait plus que du feu s'il y arrivait.

« J'ai tout de suite vu que t'étais un mec sympa dans le fond.... tu vois j'ai le feeling pour ce genre de chose, un amoureux des animaux comme moi. Il se trouve que j'ai perdu mon chien, je suis un peu au bout de ma vie. »

Oui bon...évidemment j'allais pas lui dire que j'avais perdu le chien d'un autre et que c'était juste mon job. Faut appuyer sur la corde sensible vous voyez ? Sensibiliser l'autre à mon histoire. Je sais faire ça...je sais très bien faire. C'est comme l'histoire de ma vie que je raconte, le fait que j'ai été abusé et tout...je sais même plus c'est quoi ma vie, c'est quoi qu'est vrai c'est quoi qu'est faux. Je raconte ça depuis des années, émouvoir l'assistance, faire pitié en quelques sortes. Mais c'est ça s'attirer la sympathie je crois. Je sais plus... enfin bon je tentais de reproduire la même chose avec cette histoire de chien alors qu'en fait j'en avais rien à foutre. Un peu de crédibilité, on arrête de sourire, on regarde le sol avec un air tout triste de chien battu. Ouais ouais je suis le type au bout de sa vie prêt à chialer pour son toutou.

« Il s'appelle Yuki. Il est vraiment adorable mais c'est un gars vigoureux, une grosse peluche. Il a du voir un rat et il a filé comme un fou. Si je rentre sans lui....je vais me sentir bien seul. J'ai l'habitude de dormir avec lui, une grosse peluche je te dis.

Ça fait un peu vieux garçon j'sais mais j'ai pas de femmes...j'ai juste mon chien et vla que je l'ai perdu.... et si jamais il lui arrivait un accident t'imagine ? Ou qu'il se perd ? Il doit se sentir bien seul lui aussi... »

Mais qu'est ce que je racontais pu**** j'imaginais mon chat en disant ça. Mon chat shooté par une voiture et....brrr quelle horreur. Y aurait des morceaux partout il serait méconnaissable et moi en maitre indigne je saurais même pas qu'un malheur lui serait arrivé. Un maître indigne.... c't'ait pas faux. Je m'inquiète jamais de pas le voir. Une fois il a disparu pendant un mois entier. J'ai fini par me dire à la fin que ça faisait longtemps que j'l'avais pas vu. Un constat comme ça...et là je me suis inquiété mais l'est revenu. Je l'aime ma bête, c'pas que je suis un mauvais maitre j'lui laisse son indépendance c'tout.

« Je suis un maitre indigne einh ? Perdre son chien comme ça.... »

Allez les trémollo dans la voix.... merci mon dieu j'aurais du faire acteur, je vais changer de boulot et passer des castings demain, une star née, une futur étoile....note que ça me déplairait pas mais comme je sais pas trop lire.... le truc c'est que pour apprendre le texte et lire la pièce..... on risque d'avoir un gros problème. Ou alors j'embaucherais quelqu'un pour mes lire les papiers et j'apprendrais ensuite mon rôle, ça pourrait le faire ça.... Soan en tête d'affiche. Wouh....quel rêve, ça fait tourner la tête d'imaginer ça nan ? Fin bon.... c'pas prêt d'arriver, en attendant je jouais ma vie quoi. Ma vie est une pièce montée. Rien n'est réel, sauf ma précieuse chéri mais c'bien tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Sam 4 Juil - 11:16
Toujours assis par terre, dans l'attente de sa future mission qui lui briserait bien les noix au passage, il le sentait, c'était encore un sale coup ça. Mais pour le moment, le blondinet reste par terre en attendant. Quand la sentence tomba, Kagi avait eu du mal à ne pas s'exploser la tête contre le mur, il allait sérieusement devoir récupérer un chien pour qu'on lui foute la paix. Ah ben tient, c'était un gros en plus, il pouvait pas avoir un chiwawa celui là, il le transporterait dans un sac et basta, pas de chien perdu. Maiiis non il fallait avoir l'air viril avec un molosse. Génial, juste génial. Malgré tout, petit sensible et gentil garçon dans le fond, Kagi avait un peu mal au cœur en entendant le discours. Perdre son chien quand on as que lui, effectivement ça devait être un coup dur.

Le blondinet roulait un peu des yeux en écoutant les différentes tirades, ça l'émouvait bien spur, mais il était trop sur les nerfs pour se montrer réellement compatissant, fallait revenir quand il avait dormit et qu'il avait le ventre plein. Là c'était loin d'être le cas. Mais dans le fond il était trop gentil et trop coulant, il allait lui retrouver son clébart, ça lui ferait mal au cœur de pas réussir.

« T'as pas une photo de ton chien, que je sache à quoi il ressemble et que je me retrouve pas avec tout les chiens errants du quartier... »

Dans sa tête il réfléchissait déjà à comment récupérer la bestiole, il lui faudrait plus d'info que juste «  grosse peluche », la race peut-être et un minimum d'info sur son comportement et son caractère, sinon il allait franchement avoir du mal à le choper le cleps. Un jouet préféré aussi ça pouvait aider, ou encore un petite boite de pâté, même si avec le pâté il allait surtout se retrouver avec plein de clébart en trop.

« Et des infos en plus, parce que grosse peluche, c'est maigre pour retrouver un chien. Genre il me faudrait son jouet préféré ou un pot de pâté qu'il aime bien, pour qu'il ai envie de venir, tu vois le genre ? »


Ça lui foutait sa soirée en l'air et il était certain que pour dormir ou bouffer, c'était mort, mais bon. Il allait pas laisser le chien tout seul en pleine nuit dans la ville, c'était un coup à ce qu'il se fasse renverser le pauvre. Kagi s'inquiétait bien plus pour le chien que pour le proprio du chien, ce mec ne lui plaisait pas et en plus il lui foutait un peu la trouille mine de rien.



Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Lun 13 Juil - 10:22
Weeesh..ça fonctionnait, ça fonctionnait, ça fonctionnaaaaait, yes yes YEEEEEEES ! Comment peut on être aussi débile pour croire un tissu de mensonges pareil einh ? parce que j'étais doué....juste trop doué. J'aimais bien me sentir....comment dire....intelligent. Ah ouais put*** ma mère avait peut être pas fait une lumière mais elle avait réussi un truc, elle avait réussi à faire un sacré bon menteur. De quoi être fière non ? Boah de toute façon elle savait même pas si j'étais vivant ou mort, peut être même qu'elle s'en foutait complètement et qu'elle m'avait oublié. Pis c'tant mieux parce que moi aussi j'en avais rien à foutre d'elle.

Une photo....une...pho...too....oh le putain de piège. Une photo, évidemment que j'en avais une. Mais oui bien sur ! Quel maître indigne je ferais si j'avais pas pris mille fois mon chien en photo. Mon dieu.....le truc qui tue. Une photo....il me demandait une photo l'autre ; genre ma description lui suffisait pas ? C'était pas assez détaillée ? Merde merde merde, shit....shit.... shit. Je le fixais, non pas paniqué. Faut jamais montré qu'on vient de prendre un coup dans la tronche, que notre mensonge est prêt à se renverser. Non il faut rebondir, le regarder calmement et surtout le fixer dans les yeux.

« Sure, mais j'ai oublié mon portefeuille, c'est pourquoi j'ai pas de tunes.... »

Sinon j'aurais été acheter de la croquette, un pouet pouet et une baballe bien sur. Non sans rire.....il était entrain de me faire un véritable interrogatoire pour un clébard dont j'en avais rien à foutre. Il me donnait des sueurs froides l'autre là, c'était dingue, pire qu'un flic. Il était peut être....un poulet novice, j'lui voyais bien l'uniforme tiens. Non mais sérieux on va se calmer quoi. J'me suis fait souvent interrogé par les flics, un peu trop même. Des vrai enculés, en plus ils prétendent mieux connaître la vérité que toi genre. Tu as fait ça, tu as fait ci et nous prends par pour des cons. Ouais...mais non....moi je sais que.... je suis pas si mauvais et j'ai jamais tué personne. Chacun sa vision des choses. Mais c'était un brin énervant les gens qui posaient beaucoup de questions.

« J'achète la paté royal canin, le meilleur pour les chiens. Tu sais comme la pub là...ah oui non tu as un chat c'est vrai. Ecoute mec...vraiment si tu le retrouves...tu sais quoi ? Je t'offre un paquet de croquettes pour ton chat. »

Heureusement que je regardais les pubs. J'avais aucune idée des patés que pouvaient bouffer les chiens sauf celle là, sans aucun doute la plus connu. Et puis franchement est ce que je lui demandais moi si son chat s’appelait Félix einh ? Bon ok la situation était....ce qu'elle était, il était prêt à m'aider je devais faire un effort pour répondre à ses questions sans m'énerver sans....oui....on inspire, on fait style on essuie un peu son œil.

« Il est jeune il joue avec tout...il a une petite baballe qui couine qu'il adore mordiller. »

Eeet ...non je passerais pas chez moi la chercher parce que j'en avais pas, pis chez moi c'loin puis zut. C'était parti pour aller le chercher le clebs oui ou merde ? Non parce qu'une fois que la nuit serait tombé ça serait trop tard, tic tac tic tac...ah ouais y avait un temps limite pour le retrouver, très exactement....une demi heure. Tout ce temps de passé. Une demi heure pour que je rentre le truc poilu au proprio....les gars ça allait être chaud
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Lun 13 Juil - 12:20
Kagi observait toujours son interlocuteur, essayant de choper les infos utiles dans son baratin. La moitié de ce qu'il lui sortait n'avait aucun sens et le blondinet était persuadé que ce type était bourré, ou défoncé, au choix. Pauvre chien paumé dans la nature et lui qui faisait la causette à un mec qui voulait juste du feu à la base. Pas de portefeuille, pas de jouet fétiche du toutou, encore heureux qu'il sorte pas son chien nu, parce que vu comment il y allait à l'arrache ça ne devait pas lui poser de problèmes à celui là. Kagi soupira doucement en sortant son portefeuille de son sac pour compter sa fortune. Ouep, trois pièces qui se battaient en duel et un pauvre billet, il n'allait pas aller loin là. Il aurait assez pour prendre une boite de pâté et une baballe, mais il allait devoir nourrir Polux avec sa nourriture à lui jusqu'à ce qu'il ai sa paie, heureusement qu'il lui restait un peu de thon en boite pour le minou.

« Ouais, je résume, une grosse peluche de je ne sais quelle couleur ou quelle race, qui s'appelle Yuki, qui bouffe du royal canin et qui kiffe les baballes qui font pouic… Tu l'as perdu ver où ton chien ? »

Ben il n'était pas aidé lui. Soupirant fortement en rangeant son portefeuille dans son sac, Kagi se releva, prenant un petit moment pour s'épousseter, parce que la saleté c'était dégueulasse, hein. Le blondinet se mit en route ensuite, ne faisant pas franchement attention au mec pour voir s'il le suivait ou non, dans tout les cas, adieu sa nuit de sommeil, il allait s'éclater à chercher un fichu chien à la noix pour un mec totalement bourré qui se foutait de lui en prime. Le blondinet n'était même pas sûr que ça soit réellement le chien du mec, mais il n'allait pas laisser la pauvre bête dehors toute la nuit. Il avait le cœur trop tendre pour les bestioles, ça le ramollissait énormément.

Kagi entra dans la première supérette du coin, laissant tout ce qu'il pouvait avoir comme argent au vendeur pour une boite de pâté et une baballe. Le blondinet se rendit ensuite à l'endroit où le chien avait était vu pour la dernière fois et ouvrit la boite de pâté pour faire voguer l'odeur dans les environs, pouicant la baballe et appelant « Yuki ». Finalement, il devait avoir du bol par moment, puisqu'une énorme boule de poil avait finit par se ramener au bout d'à peine dix minutes. Avant de laisser la bestiole taper dans la boite de pâté, qui valait une véritable fortune d'ailleurs, Kagi prit le collier en main pour lire le nom dessus, bingo, le clébard s'appelait Yuki. Le blondinet aurait pu chialer de joie. Il laissa la bestiole bouffer la pâté avant de le prendre par le collier pour le ramener à l'autre taré dans la ruelle.

« Hé, c'est celui là ton chien ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Sam 1 Aoû - 14:06
Je savais bien que le mec me racontait des craques, l'avait de quoi payer une boite de paté pour un chien qui était même pa sle mien. M'enfin ça j'évitais de le dire...en fait...pour une fois j'évitais toute remarque. Ouais ça m'arrivait, c'genre un éclair d'intelligence vous voyez ? Parfois ça m'arrive. Là ce gars il me sauvait la mise, il était entrain de m'aider alors fallait que je sois cool non ? Bien que je n'avais pas vraiment été méchant jusque là, c'était seulement des boutades, de la taquinerie quoi. J'ai essayé de le taxer ok...mais chacun son job comme on dit einh. Moi j'ai pas honte de mendier, faut ce qui faut pour vivre. Je roule ma bosse comme ça et ça fonctionne. Je suivis donc le type....intelligent...ce mec était intelligent, parce que son plan...il avait l'air de fonctionner à fond. Je vis arriver le gros toutou là...fin je crois que c'était lui. Il lui ressemblait. Je zieutais un coup d'oeil sur la médaille....ah ouais Yuki, ça devait être ça.

« Toutouuuu...bah alors mon gros tu m'avais manqué, t'as fait peur à papa einh. Une grosse belle peur. »

Patpat la tête du chien, allez un beau calin et un sourire pour la photooo..cheeeese. Yop là. Rattacher la laisse quand même histoire de pas le perdre une deuxième fois et...putaaain de bor*** de me***. J'étais grave ne retard pour aller lui rendre son chien au petit vieux. Objectif numéro deux, remercier le type, me débarasser du type, choper son adresse car j'avais une dette envers lui. J'aime pas avoir des dettes envers les gens, ça me fait chier. Je veux pas être redevable de quelqu'un, jamais. Y a rien de pire. C'est comme avoir une chaine autour du coup quoi, comme ce clébard en fait. Enfin...pas tout à fait la même chose mais bon.

« T'es un malin toi einh ? Je dois filer mon vieux mais dis moi ou je peux te choper. Je suis un mec d'honneur. »

Ouais...ma parole elle avait de la valeur. Peut être je paraissais fou, drogué, défoncé, soulard...peu importe... j'avais qu'une parole et y avait que ça de vrai. Dès fois je mentais, comme là pour l'histoire du chien...mais ça...c'était pour la bonne cause. Non....quand je promettais un truc...oà...c'était vrai, la vérité, ma parole quoi. Mon honneur c'était important et j'y tenais. J'avais pas grande réputation mais je tenais à ça. J'espérais que ce type me laisserait le retrouver pour payer ma dette parce que sinon j'allais devoir écumer la ville quoi....et franchement ça casserait grave les couilles.
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sans flammes, plus rien ne va [PV Soan Bell]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Y'a pas de fumée sans flammes ! [CLOS]
» Oscar - On peut être artiste sans être rien de particulier
» Du barbecue sans flammes aux langues exotiques [pv Myrcella]
» L'anniversaire de mon choupinet chou sans qui je ne seris rien ♥.♥ ! ♥
» Il est bien connu que sans oxygène, le feu ne peut bruler~ PV¦KASS"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Yaoi RPG V3 :: Other Words :: Archives des RPs-
Sauter vers: