:: Other Words :: Archives des RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retrouvailles | Nathaniel Eliseum | Terminé

avatar




Invité
Invité
Lun 29 Juin - 14:58


Retrouvailles


feat. Nathaniel Eliseum


Je jetai un coup d’œil à l’horloge de la cuisine qui affichait 18:34 et émis un soupir. Les dernières heures qui me séparaient du retour de mon amoureux étaient toujours les plus longues. Cela faisait presque deux mois qu’il était parti à l’autre bout du Japon, à Tokyo, pour le tournage d’un film, et comme d’habitude, je ne connaissais pas l’heure exacte de son retour. Il m’avait appelé en début d’après-midi avant d’embarquer dans l’avion mais je ne m’attendais pas à ce qu’il m’appelle en en sortant car bien souvent il préférait me surprendre en arrivant lorsque je ne m’y attendais pas. Je souris à cette pensée tout en me préparant un chocolat chaud. Cela faisait déjà trois ans que nous étions ensemble et nous étions toujours aussi amoureux. Jamais la routine ne s’était installée, et je priais pour que cela n’arrive jamais car je ne supportais pas ça. Peut-être que le fait d’être régulièrement séparés lorsque nous avions des obligations professionnelles respectives y était pour quelque chose... J’essayais de trouver quelque chose de positif à cette situation car même si je savais lorsque je me suis engagé avec lui que concilier nos deux carrières en essor - la sienne d’acteur et la mienne de mannequin - et notre histoire ne serait pas évident, c’était toujours aussi douloureux de le voir partir, et de le savoir loin de moi pendant des semaines. Cela m’arrivait de l’accompagner lorsque je n’avais rien de prévu mais c’était rare. Le pire était qu’entre le décalage horaire et son emploi du temps chargé, il ne pouvait pas m’appeler comme je le voudrais, et je ne voulais pas le harceler de SMS, alors j’avais peu de nouvelles et ma paranoïa reprenait le dessus ; je me faisais des films lorsque je le savais en soirée : si je savais que ce n’était pas un coureur, le savoir en compagnie de poufs et de mecs qui vendraient père et mère pour passer la nuit avec une star comme lui ne me rassurait pas quand je connaissais le milieu plein de vices qu’était le show-business, et le penchant pour l’alcool de Nathaniel qui ne l’aiderait surement pas à se contenir... La sonnerie du micro-ondes me fit sursauter, me sortant brusquement de ces pensées désagréables. Je pris mon chocolat chaud et sortit par la baie vitrée coulissante pour aller me poser sur la terrasse.
Je me laissai tomber sur le canapé et regardai le ciel bleu dépourvu du moindre nuage de ce début d’été. Mais bien vite le Soleil m’éblouit et je dus me redresser. Je fouillai dans ma poche pour en sortir mon iPhone et le déverrouillai pour prendre une nouvelle fois connaissance de l’heure ; 18h43. Le temps passait si lentement lorsque je n’étais pas avec lui... et d’autant plus lorsque je ne travaillais pas. J’allai checker mon application Calendrier et fis des gros yeux en réalisant que j’avais une soirée de prévue à 20h30 qui m’était complètement sortie de la tête. Je bus une première gorgée de mon chocolat chaud qui était bouillant ce qui me brûla un peu la langue et le palais mais j’adorais ça... J’allais avoir tout juste le temps de me préparer. Pour les retrouvailles torrides avec Nathaniel, c’était partie remise. Je soupirai, d’exaspération cette fois. Mon humeur était redescendue en flèche. J’espérais au moins qu’il rentrerait à temps pour pouvoir m’accompagner et qu’il ne serait pas trop fatigué.
Je pris le temps de finir ma boisson tranquillement en contemplant la vue pittoresque sur Hiroshima que nous avions de notre villa, puis mon regard se tourna vers cette dernière elle-même. Je me sentais presque ridicule d’avoir eu des pensées si négatives tout à l’heure. Nous avions tellement de chances Nathaniel et moi d’avoir cette maison, cette vie - même si le fait que notre couple soit médiatisé n’était pas tous les jours facile -, comment pourrait-il gâcher tout ça ? M’enfin, sûrement me le cacherait-il s’il avait une aventure ? Non, il ne fallait pas que je recommence à me prendre la tête ; je le croyais quand il me disait ne jamais m’avoir trompé. Après tout, il s’était préservé jusqu’à notre rencontre, il pouvait bien tenir quelques semaines sans sexe... même si habituellement nous avions des rapports très souvent... Cette rencontre, je m’en rappelais comme si c’était hier. Ca avait été le coup de foudre. Moi qui n’était pas du genre à vite m’attacher, en quelques semaines j’étais devenu accro à lui, et à peine quelques mois plus tard nous achetions cette maison... Lui ouvrir mon cœur n’avait pas été facile mais je n’avais pas regretté car j’avais découvert un homme formidable ; attentionné, affectueux, compréhensif, humble, et j’en passe... Une perle. Dire que j’aurais pu le laisser passer si je n’avais pas écouté mon cœur mais ma tête qui me disait de me méfier encore et toujours... J’en arrivais parfois à me demander ce que j’avais de si exceptionnel pour qu’il m’ait abordé, pour qu’il m’ait choisi, pour qu’il soit si amoureux de moi... Je crois que c’est ce complexe qui était le fond du problème de ma « jalousie » ; ce qui me faisait le plus peur n’était pas qu’il aille coucher avec quelqu’un d’autre mais qu’il en tombe amoureux et que je le perde... car même si la premier cas me ferait atrocement souffrir, je savais au fond de moi que je ne pourrais pas le quitter ; j’étais bien trop amoureux pour vivre sans lui et c’est aussi ce qui me faisait peur...
Je finis mon chocolat et me relevai pour retourner dans la cuisine. Je posai ma tasse dans l’évier et me dirigeait vers les escaliers pour me rendre dans notre chambre à l’étage. A l’entrée de celle-ci à gauche se trouvait notre grand dressing que j’ouvris. Et tout en contemplant mes vêtements, indécis de ce que j’allais mettre, je retirai mon T-shirt, le jetant sur le lit, suivi de mon pantalon. Quand j’entendis des pas derrière moi...




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 141
Sucettes : 418
Date d'inscription : 14/06/2015

Your Identity Card
Âge: 24 ans
Amoureux:
Présent/Absent: Présent
[✘SEME✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Nathaniel Eliseum
[✘SEME✘]
Mer 8 Juil - 11:24
Se


Retrouvailles



Feat Caleb






*Coupé !*

Je poussais un soupir de soulagement, ce tournage était enfin terminé. Je pourrai rentrer chez moi, chez nous. Caleb me manquait énormément et cela faisait deux mois que je ne l'avais plus vu... Certes nous nous appelions ais je ne pouvais pas sentir sa peau si douce contre moi. Et puis... J'avais envie de faire l'amour avec lui...

Toutes ces pensées me firent oublier que la limousine venait d'arriver au Grand Hotel... Un hotel aux salles luxueuse, aux chambre immense ... tout ce la pour me retrouver seul dedans... Je voulais que Caleb soit avec moi... Si seulement il pouvait me suivre dans mes déplacements... Malheureusement cela n'était pas possible et nous le savions tous les deux...

J'ouvris l'immense armoire dont je ne comprenais pas pourquoi elle était si grade lors que lorsque nous étions dans un hotel c'était pour ne pas y rester... Mais bref... J'ouvris ma valise et commençais à ranger mes affaires.  Et en une quinzaine de minutes tout était rangé.

Pourquoi avais-je mis tant de temps ? Tout simplement parce qu j'étais maniaque... Il fallait que les pantalons soient d'un côté particulier de la valise et que les t-shirt soient rangé par couleur... Toc à la con sérieux...

Après cela je pris ma valise et descendis pour sortir. Je souris en voynt le patron et affichais un sourire ainsi qu'un signe de main pour le remercier... Puis voilà ce que je redoutais, les gard du corps qui faisaient barrière pour me laisser aller das la voiture. J'aimais mes fans... J'aimais les rencontrer mais je ne comprenais leur engouement voilà tout...

J'étais enfin arrivé à  l'aéroport où mon jet privé m'attendait. Je grimpais à l'intérieur et m'installais dans un des fauteuils tout en soupirant de bien être, je n'avais à présent plus que quelques heures pour enfin retrouver mon chez et Cal...

Les heures passaient alors que je m'étais assoupi. Je rouvris les yeux à l’atterrissage et me fis craquer les doigt en m'étirant puis je pris mon sac et descendis là où  la voiture m'attendait. Je pénétrais à l'intérieur et nous partions...

Une fois arrivé chez moi je fermais les yeux en soupirant puis les rouvris et vint vers la baie vitrée pour contempler la vue... Toujours aussi belle, et... Toujours aussi calme...Mais maintenant restait à savoir si Caleb était là ou s'il était déjà partis à la soirée de charité où nous devions nous rendre...

Je farfouillais un peu dans toutes les pièces puis me rendis dans la chambre et marchais à tout petit pas pour atterrir dans le dos de Caleb. Mes mains vinrent enserrer sa taille et je lui mordillais l'oreille avant de lui chuchoter  un simple « je t'aime ». Je lui embrassais ensuite le cou. Finalement je n'avais pas vraient envie d'aller à cette soirée mais nous devions y aller...



Codage par Amétrine sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Mer 8 Juil - 14:57


Retrouvailles


feat. Nathaniel Eliseum


J’eus à peine le temps de me tourner la tête que je sentis des mains enserrer ma taille. Cela me fit sursauter mais j’entendis chuchoter un « Je t’aime » à mon oreille et je me détendis instantanément. Cette voix, je la reconnaîtrais entre toutes... et cette odeur... que j'inspirai profondément et mes yeux se fermèrent instinctivement, me faisant prendre conscience que je vivais mes derniers instants sans le voir. Je sentis ensuite ses lèvres embrasser mon cou et je dus me mordre la lèvre inférieure pour me retenir de gémir. J’étais tellement sensible à ce genre de caresses, et il le savait... Je passai une main dans ses cheveux et ne fis pas durer le suspense plus longtemps avant de me retourner pour lui faire face, ouvrant les yeux et passant mes bras autour de son cou. « Mon amour... », dis-je à voix basse. Je dégageai son visage de ses cheveux pour mieux le contempler. Il était tellement beau... J’avais l’impression qu’il l’était encore plus qu’à son départ deux mois plus tôt… Ça avait été le plus longtemps que nous avions été séparés. D’un côté j’avais l’impression que ça faisait beaucoup plus car il m’avait énormément manqué, et de l’autre j’avais l’impression que nous nous étions quittés la veille, car mes sentiments étaient toujours intactes, ou plutôt n’avaient cessé de se renforcer... La citation « Loin des yeux, loin du cœur » ne s’applique vraiment pas pour nous, en tout cas pas pour moi. Chaque moment loin de lui me fait réaliser à quel point je tiens à lui et à quel point ma vie n’a pas de saveur sans lui... même si je n’ai pas besoin de ça pour le savoir et que je m’en passerais bien. « ... Tu m’as tellement manqué... ! » Ma voix s’enrailla, j’avais les larmes aux yeux. J’étais tellement heureux de le retrouver... J’espérais que nous ne serions pas à nouveau séparés de sitôt car ça avait été vraiment trop dur. Je passai l’une de mes mains sur sa joue, la caressant avec mon pouce, puis vins enfin l’embrasser tendrement sur les lèvres... Un baiser de retrouvailles que je laissai durer plusieurs dizaines de secondes, léchant ses lèvres, les suçotant ainsi que sa langue pour ensuite introduire la mienne dans sa bouche pour qu’elles entament toutes deux une valse endiablée... Nous avions du temps à rattraper après tout. Malheureusement, pour l’heure notre temps était compté parce que nous étions invités à un gala de charité et devions nous préparer. D’ailleurs, j’étais encore en boxer puisque Nath était arrivé au moment où j’allais m’habiller, et je ferais mieux d’enfiler quelque chose avant de trop le tenter. Puis je ne voulais pas qu’il remarque que j’avais perdu plusieurs kilos, puisque comme souvent quand il était absent, le point positif est que j’avais pu en profiter pour jeûner et ainsi maigrir... Etant mannequin, je ne pouvais pas me permettre d’avoir des kilos en trop. Déjà que j’avais déjà 23 ans, ce qui n’était pas considéré comme « jeune » dans ce métier... Je mis fin au baiser à contrecœur et me décollai un peu de Nathaniel mais je ne pouvais me résoudre à le lâcher. Je passai mes mains autour de sa taille et en faisant ça je sentis ses abdos, et au point de manque où j’en étais rendu, cela me rendit fou... Je dus me faire violence pour me retenir de passer mes mains sous son T-shirt. J’avais envie de lui... A ce moment précis je me maudissais d’avoir accepté le défilé de ce soir. Mais c’était pour la bonne cause...




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 141
Sucettes : 418
Date d'inscription : 14/06/2015

Your Identity Card
Âge: 24 ans
Amoureux:
Présent/Absent: Présent
[✘SEME✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Nathaniel Eliseum
[✘SEME✘]
Mer 8 Juil - 17:29
Se


Retrouvailles



Feat Caleb







« Mon amour... »


Je souris à ces simple mots, j'adorai tellement lorsqu'il me les disait. La voix d'un ange, de MON ange... Je l'aimais tellement... Je lui caressais le cou puis passais une main dans ses cheveux pour le masser délicatement.




« ... Tu m’as tellement manqué... ! »


Je l'embrassais un long moment avant qu'il ne s'arrête ; Je le regardais alors dans les yeux en souiant.

♠ Moi aussi mon ange....

C'est alors que je sentis ses os lorsqu'il se serra à moi je grimaçais... Il avait encore profiter de mon absence pour ne pas manger... Je soupirai et me détachais de lui en baissant les yeux ue larme coula...

Tu n'as rien mangé depuis combien de temps ?

Je déserrai u peu ma cravate qui me paru soudainement trop serré. Je n'aimais pas lorsqu'il faisait ça. Cela ne m'empêchait pas de l'aimer mais je ne voulais pas qu'il se détruise comme ça... J'avais accepté sa boulimie et son anorexie mais cela me faisait terriblement mal...

Codage par Amétrine sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Mer 8 Juil - 19:16


Retrouvailles


feat. Nathaniel Eliseum


Il me regardait avec le sourire aux lèvres et cela me faisait craquer, mais bien vite son visage s’assombrit lorsque je le pris dans mes bras. Visiblement ça ne lui faisait pas le même effet qu’à moi... Il recula, mettant fin à notre étreinte à ma grande déception. Puis son regard se posa sur mon corps et je compris rapidement que ce n’était pas par désir quand je vis une larme couler sur sa joue. Je baissai les yeux et croisai les bras comme pour cacher aussi peu que ce soit de mon corps. Il n’avait pas mis longtemps à remarquer que j’avais perdu du poids... Pourtant, je n’avais perdu que quatre kilos cette fois. Car j’avais aussi fait pas mal de crises de boulimie, même si la plupart du temps je me faisais vomir après...  En même temps j’étais en boxer. Sûrement que si j’avais été habillé, avec plusieurs leggins sous mon jean comme je le faisais lorsque je savais que je frôlais la maigreur, il n’aurait rien vu... du moins jusqu’à ce qu’il me voit dénudé. Je savais à quel point mes Troubles du Comportement Alimentaire l’affectaient, et je me détestais encore plus de le faire souffrir à cause de ça, mais c’était plus fort que moi... J’avais une relation particulière avec la nourriture. Tantôt je m’en privais comme pour me prouver que je peux lui résister, tester mes limites, et tantôt je faisais des crises où j’en ingérais autant qu’il m’en était physiquement possible, comme pour vouloir m’en dégouter, pour mieux la rendre la plupart du temps... Tout cela avait commencé à mes 16 ans, lorsque j’eus commencé le mannequinat ; jeûner pour perdre des kilos superflus, ou se faire vomir après un gros repas pour garder la ligne. Mais c’était rapidement devenu une addiction, une obsession... Heureusement, ce n’était pas permanent, c’est par périodes... quand j’allais mal, quand j’étais stressé, ou tout simplement quand je savais que j’avais pris du poids, car souffrant d’anorexie mentale, je ne voyais pas mon corps tel qu’il était ; il suffisait que je prenne un ou deux kilo(s) pour avoir l’impression d’en avoir pris vingt, voir de la graisse partout, avoir l’impression de devenir obèse.
Nathaniel me demanda brusquement depuis combien de temps je n’avais pas mangé et sa question me fit un gros pincement au cœur. Je baissai la tête. Il lisait en moi comme dans un livre ouvert... J’avais l’homme le plus attentionné, affectueux et protecteur qui soit et je trouvais le moyen de lui faire du mal à cause de mes conneries... Je culpabilisais énormément, pourtant je n’arrivais pas à contrôler ça... Parfois j’avais l’impression que l’anorexie mentale n’était autre qu’une petite voix à l’intérieur de moi qui me disait quoi faire, et que plus j’essayais de lui résister, plus elle m’obsédait et me renvoyait une mauvaise image de moi-même pour me punir... Mais je ne pouvais pas dire tout cela à Nath, il en souffrait déjà assez comme ça. Je préférais encore qu’il soit fâché contre moi. D’ailleurs quand il desserra sa cravate, je redoutai que ce soit parce qu’il était énervé... Attendait-il une réponse honnête à sa question ? Je ne savais même pas depuis combien de jours je n’avais rien mangé. Je savais juste que je n’avais pas dépassé mon « record » qui était de 23 jours, et que je pourrais encore tenir car je ne faisais que de petits malaises parfois... mais de toute façon, en présence de Nath je n’aurais sûrement pas d’autres choix que de manger, surtout que nous avions un repas ce soir. C’est ça que je redoute dans un jeûne, car on reprend d’autant plus facilement ensuite car le corps est habitué à puiser dans les réserves... Le jeûne en lui-même n’est pas difficile, si ce n’est les premiers jours, puis la sensation de faim disparaît et laisse place à une sensation de bien-être, celle qui me rend si accro...
Alors je n’avais pas d’autres choix que de mentir à l’homme que j’aime, chose que je détestais mais c’était le seul sujet sur lequel je lui mentais, pour le préserver de mon enfer. Je replongeai mon regard embué de larmes vers le sien et lui dit d’une voix faible : « Je ne te plais plus c’est ça ? » Oui, c’était pour contourner sa question, car c’était toujours mieux que de lui mentir, mais pas que ; j’avais réellement peur de ne plus lui plaire, qu’il ne me désire plus ou pire : qu’il trouve quelqu'un d'autre plus attirant que moi... Car si malgré que je n’aime pas mon corps, le regard des spectateurs des défilés auxquels je participais, lecteurs des magazines dont je faisais la couverture etc. ne me gênaient pas plus que ça, celui de Nathaniel en revanche, était plus important que tout.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 141
Sucettes : 418
Date d'inscription : 14/06/2015

Your Identity Card
Âge: 24 ans
Amoureux:
Présent/Absent: Présent
[✘SEME✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Nathaniel Eliseum
[✘SEME✘]
Jeu 9 Juil - 9:25


Retrouvailles



Feat Caleb







« Je ne te plais plus c’est ça ? »


Je le regardais droit dans les yeux... les miens légèrement écarquillés alors que les siens était trempés de larmes... Je m'approchais alors de lui et le serrai fort contre moi pour venir l'embrasser dans le cou.

Bien sûr que si, je t’aimerai quoi qu'il se passe... Ca me fait juste mal de te voir comme ça...

Et il est vrai que, même si moi aussi je me détruisais avec l'alcool je ne voulais pas qu'il se fasse du mal, qu'il se laisse mourir de faim.... Je le lâchais enfin et l'embrassais sur le front avant de me détacher de lui.

Habille toi je t'attends dans le salon....

Suite à ces mots je quittais la chambre et me dirigeais vers le bar du salon pour me servir un verre de whisky... J'en avais abusé lors de mon voyage mais cela me manquait... Je vidais donc mon verre cul sec avant d'en reprendre deux autres à la suite.

Je m'assis ensuite dans le canapé, la tête posée sur l'accoudoir tout en soufflant de bien être, je fermais alors les yeux. S'il y a bien une chose que je n'avais pas envie de faire c'était cette soirée de charité... Malheureusement nous y étions conviés et nous n'avions pu refuser...

Car malgré nos penchant pour l'amour etre deux hommes cela avait très bien été accepté et nous étions même le couple en vogue dans tout ce business... Les photographe et paparazzi se déchiraient pour avoir des photos de nous deux, heureusement que notre habitation était gardé secrete...

Codage par Amétrine sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Jeu 9 Juil - 12:43


Retrouvailles


feat. Nathaniel Eliseum


Il me serra dans ses bras et cela me fit le plus grand bien. J’essuyai mes yeux d’un revers de main et les fermai. Je me sentais si bien dans ses bras, comme protégé... Il m’avait tellement manqué. Sûrement encore plus que je ne l’avais réalisé car maintenant qu’il était revenu, j’y voyais déjà plus clair et avais envie de m’en sortir pour lui, parce qu’il ne méritait pas de subir ça. Il me rassura en me disant qu’il m’aimerait quoiqu’il arrive, ce dont je ne doutais pas car il me faisait me sentir aimé au quotidien, c’est notamment ce que j’aimais tant chez lui... Même mon métier et ma notoriété ne me faisait pas me sentir aussi important que j’avais l’impression de l’être à ses yeux. Mais je ne pouvais m’empêcher d’avoir peur qu’il trouve mieux que moi, et là-dessus il n’arrivait pas à me rassurer. Je n’avais pas confiance en moi et me sentais inférieur à lui qui était le petit ami idéal à mes yeux. J’avais parfois l’impression d’être un boulet dans sa vie et de ne lui apporter que des ennuis...
Il mit fin au câlin bien trop vite à mon goût et après m’avoir embrassé sur le front, me dit de m’habiller et alla m’attendre dans le salon. J’espérais vraiment qu’il n’était pas fâché... J’avais tellement peur de le décevoir. Quand il fût parti, je choisis un costume dans le dressing et l’enfilai mais finalement je trouvai que la veste était de trop donc je la troquai contre un gilet sans manche noir qui contrastait avec ma chemise blanche. Je passai ensuite dans la salle de bain pour me coiffer. Je préférais le faire moi-même que par les coiffeuses tant j’étais perfectionniste. Une fois que mon image me convint, je descendis rejoindre Nathaniel sur le canapé car il nous restait quelques minutes avant de partir. Je me postai devant lui et baissai les yeux vers la table basse sur laquelle était posée une bouteille de whisky à moitié vide. Je soupirai mais je ne pouvais rien dire étant donné ce qu’il venait de me reprocher. Je préférai donc éviter de lui demander s’il avait beaucoup bu lors de son voyage ; de toute façon il m’aurait sûrement menti... J’espérais juste que cela ne lui avait pas fait faire de conneries. Je m’assis à côté de lui sur le canapé et vins me blottir contre lui. Je levai les yeux vers les siens qui étaient fermés. Je me doutais qu’il était fatigué et pas motivé à aller à cette soirée. « Il faut y aller mon amour... » J’allai l’embrasser dans le cou et remontai vers son oreille où j’allai murmurer : « ... En rentrant je te promets une nuit d’amour torride... »




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 141
Sucettes : 418
Date d'inscription : 14/06/2015

Your Identity Card
Âge: 24 ans
Amoureux:
Présent/Absent: Présent
[✘SEME✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Nathaniel Eliseum
[✘SEME✘]
Dim 19 Juil - 12:11


Retrouvailles



Feat Caleb







« Il faut y aller mon amour... »

Je frémis lorsqu'il m'embrassais dans le cou, j'adorai tellement ça... Je rouvris les yeux doucement alors qu'il venait murmurer à mon oreille. Je souriais et me mordis la lèvre. Sa proposition était plus alléchante encore, depuis le temps que j'attendais de parcourir son corps avec mes doigts... De le préparer juste avant de pénétrer en lui...

Je me levais et l'attrapais par la main pour le faire se lever en souriant. Le receptionnannt dans mes mes bras pour l'enlacer.

J'espère bien mon amour....

Je lui fis un clin d'oeil et l'amenais jusqu'à la sortie et fermais l porte derrière nous avant de le plaquer contre la porte. Je me frottais à lui en l'embrassant chaudement.

On est vraiment obligé d faire acte de présence à cette soirée ?

Je savais très bien que la réponse était « oui ». Mais je 'en avais aucune envie... J'avais juste envie d'être avec lui, de plus, mon voyage m'avait fatigué... Qu'est ce que j'aurai aimé éviter ça... Mais... E même temps c'était une soirée de charité...

Je préférai ça que les soirées mondaine.. au moins je me sentais utile... Je défis mon étreinte et commençais à me rendre la voiture jusqu'à pénétrer dedans et de m'installer au volant.

Tu viens mon ange ?


Codage par Amétrine sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Dim 19 Juil - 21:22
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Retrouvailles | Nathaniel Eliseum | Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Coktails et retrouvailles [Livre 1 - Terminé]
» Nathaniel Evington [Terminée]
» Retrouvailles insolites. {Mayumi Maichi} [Terminé]
» Nathaniel (terminée)
» You left, I died ▲ John -retrouvailles- [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Yaoi RPG V3 :: Other Words :: Archives des RPs-
Sauter vers: