:: Amphithéatre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bored? [PV: Alexander Hamilton][+18]

avatar
Messages : 1523
Sucettes : 2056
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 22

Your Identity Card
Âge: 19 ans.
Amoureux: Conrad..?
Présent/Absent: Présent.
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Voir le profil de l'utilisateur



Kappei Hazama
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Sam 6 Aoû - 19:14

Il fallait l'avouer, j'adorais sortir. Plutôt en compagnie bien virile, mais parfois, la féminité ne me dérangeait pas. Et ma camarade était relativement charmante, avec de grands yeux pétillants tout noirs, des cheveux bouclés courts et blonds qui lui arrivaient sur le visage malgré le nœud papillon tentant de les dompter, de jolies petites courbes toutes en finesse, bref, un mignon petit brin de fille. Et même si elle était un chouïa exubérante, elle n'en était pas moins sympathique.

Bon, après, si elle m'avait proposé cette sortie, c'était juste pour voir son petit copain jouer sur la scène de ce théâtre. Je saluais la performance, mais je n'étais pas fan de ce type de spectacle. Et si j'avais accepté son invitation, c'était parce qu'elle m'avait supplié après s'être fait lâcher par ses amies. Coup double, elle évitait les prises de tête et autre crises de jalousie de la part de son cher et tendre car le garçon qui l'accompagnait, moi, était gay. Haha.

Un soupir m'échappa, elle était trop absorbé par la prestation des acteurs pour faire attention à moi ; nous n'avions même pas de place assise! Comment pouvait-elle supporter une heure de plus perchée sur ses talons aiguilles? Ou plutôt, comment pouvait-elle apprécier cette mise en scène? Je ne savais même pas synopsis... En fait, si, mais à peine car je n'avais pas suivi. Une histoire dramatique d'une vieille femme qui raconte sa jeunesse lors de la guerre. Passionnant.

Dans un ultime ennui, je tapota l'épaule de ma collègue pour l'informer que j'allais me soulager, qu'elle n'avait pas à m'attendre ; un "oui, oui!" distrait me parvint et je décidais de quitter le balcon en me faufilant entre les gens, dépassant le rideau bleuâtre qui séparait les places du couloir. Je m'étirais, étouffant au milieu de cette foule, à l'intérieur ; le bâtiment était relativement ancien donc les climatiseurs étaient en voient d'extinction. Cela dit, j'avais bien prévu mon coup, je m'étais mis en T-shirt et short afin de ne pas trop souffrir de la chaleur caniculaire de ce mois d'Août.

Ayant envie d'un peu de fraîcheur, je me dirigeais avec le bout de l'allée vide où se situait un espace fumeur près des arches en pierre. Une bourrasque dégagea mes cheveux d'un coup, je décidais de les attacher en queue de cheval haute pour libérer mes yeux. Maintenant accoudé sur la rambarde, j'avais une vu imprenable sur le quartier ; son centre sportif et surtout, son superbe palais qui accueillait une tonne d'artistes à chaque saison.

En tout cas, les lumières des casinos semblaient vivre la nuit, accouplées des fards des voitures qui ne cessaient de partir dans tous les sens. J'aimais vraiment la nuit, et j'aurais préféré rester dehors à boire un pot avec quelqu'un plutôt que d'être enfermer en salle, surtout un soir d'été comme celui-ci. Et même si le soleil venait à peine de disparaître à l'horizon, l'humidité nocturne me titilla agréablement les narines.

Au loin, je pouvais reconnaître des groupes de jeunes (plus âgés que moi, sans doute), qui se baladaient portable droit devant eux ; ce phénomène de mode, Pokémon Go je crois? était vraiment incroyable. J'aimais bien l'idée que les gens se rencontrent comme ça, je m'étais fait draguer par certains d'entre eux qui avait trouver cette nouvelle excuse pour venir m'aborder.

- Salut ma belle, on prend l'air? susurra une voix dans mon oreille alors qu'une paume se posa sur mon postérieur.

Cette technique là, par contre, était vraiment relou. Je soupirais et retournais la tête en ricanant.

- Tu m'as lair bien charmant toi, répliquais-je, tranchant. J'adore lorsqu'on me touche le cul en me prenant pour une meuf.

Le type sursauta avant de se rendre compte de sa bêtise, la colère et la gêne dessina les traits de son visage bouffi avant qu'il ne parte en tapant du pied. Quel abruti.

_________________



Invité


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10
Sucettes : 51
Date d'inscription : 24/01/2016
Age : 19

Your Identity Card
Âge: 27
Amoureux:
Présent/Absent: présent
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Alexander Hamilton
[✘SEKE✘]
Sam 6 Aoû - 20:53
  C'était l'un des rares jours de congé que je m'autorisais et naturellement, il fallait que je trouve quelque chose à faire. Pour la journée, je portais mon Kilt, une chemise à lacets blanche et un léger blouson en cuir à cause de la chaleur.Et donc après une après midi moto autour de la ville, je m'étais garé face à l'amphithéâtre, j'avais pris un snack et je m'étais laissé convaincre d'aller voire la représentation de ce soir. Soi disant qu'il y aurait du monde, que ce serait des jeunes du coin qui joueraient et que ce serait une bonne occasion pour voire du monde. Je ne pouvais m'empêcher de lever les yeux au ciel , comme si je n'en voyais déjà pas assez des gens au pub...

  Enfin toujours est il qu'après deux choses sont arrivées : la première, tout le monde me regardais bizarrement comme les gens n'ont jamais vu d'hommes en kilt de leurs vie , ce qui est peut être le cas au japon... et deuxièmement oui, il y avait du monde, trop de monde et la chaleur plus le manque total d'accroche de la pièce devenaient insupportables. Pour y échapper, je me dirigeais donc aussi discrètement que ma stature et mes vêtements me le permettaient vers le coin fumeur pour prendre l'air et me changer les idées de cette passoire servant de scénario à la pièce de ce soir.

  En ouvrant la porte mon visage fut assailli par la fraîcheur extérieure et mon regard se posa sur la vue de la skyline d'Hiroshima se détachant sur le fond de la nuit. Mais apparemment, je n'étais pas seul.

"- Salut ma belle, on prend l'air?" encore un mec un peu enrobé, en manque de sport et visiblement trop riche pour côtoyer mon voisinage qui venait d'essayer de draguer quelqu'un et si j'en croyais le ricanement lui répondant avait échouer et/ou s'était carrément tromper de cible.

"- Tu m'as l'air bien charmant toi. J'adore lorsque me touche le cul en me prenant pour une meuf." Ces mots venaient juste de briser la contenance de ce pauvre homme qui apparemment était myope. Mais il faut dire que cet ange même si il ne figurait pas dans les critères de l'autre empaffé qui venait de partir était vraiment un buffet pour mes yeux fatigués de la médiocrité de ce monde. Ce corps en lui même était un appel au désir et comme nous étions seuls maintenant, je décidais de tenter. Je me rapprochais donc et m'adossais à la rambarde aux côtés de ce bel oiseau moqueur. Avant de l'engager avec mon léger accent écossais:

"-Et si on te touche le cul tout en sachant que tu es un mec, tu préfères?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1523
Sucettes : 2056
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 22

Your Identity Card
Âge: 19 ans.
Amoureux: Conrad..?
Présent/Absent: Présent.
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Voir le profil de l'utilisateur



Kappei Hazama
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Dim 7 Aoû - 19:11

Je levais les yeux au ciel, excédé par tant de bêtise. Les gens d'aujourd'hui se pensent tout permis sous prétexte qu'ils ont de l'argent, mais en vérité, si ce type n'avait pas abandonné sitôt mon genre défini, j'aurais accepté de baiser avec lui sur le champs ; beau ou pas, tant qu'il se débrouillait bien au pieu. Dans tout les cas, ce gars là était purement hétéro vu la tronche qu'il s'était payé en repartant ; l'idée de draguer un mec ne lui aurait habituellement pas effleuré l'esprit. En un sens, c'était une petite victoire pour moi.

Du coup, je me remis à ma contemplation avant d'être à nouveau interrompu ; par un meilleur spécimen cette fois. Celui-ci s'était posé juste à côté de moi, bien moins lourd que l'approche de l'autre, ne serais-ce que dans les gestes tout du moins. En détaillant son visage, je pouvais aisément comprendre que c'était un étranger mais qu'il était aussi particulièrement beau, même pour les canons de beauté de son pays. Cependant, il avait un goût vestimentaire douteux. A la fois, je me demandais s'il n'avait pas chaud, d'un autre côté, s'il n'avait pas froid aux boules, avec sa jupe.

- Et si on te touche le cul tout en sachant que tu es un mec, tu préfères? dit-il d'une voix grave.

Un sourire m'échappa.

- Evidemment, répliquais-je en ronronnant.

Il était bien plus grand que moi, aussi, je pivota mon corps dans sa direction en le fixant de la manière la plus langoureuse possible. Mes dents vinrent ronger ma lèvre inférieure ; oh oui, j'en avais envie. Et avec lui, d'ailleurs. Peut être pas ici, beaucoup trop exposé comme lieu, même si l'idée qu'il me baise avec mon corps au dessus du vide m'émoustillait au plus haut point. Non, il fallait un endroit plus calme... Du genre de l'espèce de cagibi de rangement à côté de toilette. Rien de glamour, mais incroyablement calme pour nous.

D'un pas félin, je me rapprocha de lui, longeant la barrière avec mes doigts pour coller mon torse au sien ; enfin, au sien, à son ventre plutôt, vu la bonne trentaine de centimètres qu'il avait de plus que moi. Je le regardais là, d'en bas, et ramena ma main libre sur sa barbiche qui me semblait bien excitante. Mes ongles descendaient jusqu'à sa mâchoire, son cou, pour finir sur sa chemise dont je retirais avec une lenteur exagérée les lacets.

- Sers-toi... lui susurrais-je.



_________________



Invité


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10
Sucettes : 51
Date d'inscription : 24/01/2016
Age : 19

Your Identity Card
Âge: 27
Amoureux:
Présent/Absent: présent
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Alexander Hamilton
[✘SEKE✘]
Mar 9 Aoû - 19:29
"-Evidemment." ronronnât il en réponse avant de se mordiller la lèvre inférieure tandis qu'un feu s'allumait dans son regard. Ce n'était plus un oiseau moqueur à qui j'avais affaire mais bien à un prédateur dont je suis devenu la cible. Après je n'allais pas m'en plaindre, au que non, ce soir n'allait pas après tout se finir en coma suite à une pièce de théâtre ratée. Je ne pouvais m'empêcher de détailler ce fin spécimen de la gent masculine d'un regard appréciateur: une chevelure ramenée en queue de cheval accentuant un peu son côté effémine tout en mettant en valeur ses traits fins et ses yeux... On dit souvent des yeux qu'ils sont la fenêtre sur l'âme et dans ce cas, ses yeux regorgeaient d'un désir et d'une certaine faim que cela en était presque palpable. Puis un torse fin suivit d'un derrière aguicheur et d'une paire de jambe profilées. En un mot: splendide.

Enfin il se décida à bouger venant se coller contre moi d'une démarche féline et incroyablement sexy m'obligeant à me penche légèrement pour conserver le contact visuel alors qu'il venait me caresser le bouc avant de descendre le long de ma gorge finissant par délacer le col de ma chemise dévoilant ainsi une partie de mon propre torse. Ce genre de choses devraient être illégales tellement elles peuvent affecter le contrôle de certaines personnes... Mais il n'en avait pas fini:

"- Sers-toi..." me susurrât il attisant un peu plus mon propre désir. Oh il voulait jouer? Deux peuvent jouer à ce petit jeux... Je venais donc caresser lentement sa cuisse du dos de ma main droite avant de la placer dans le bas de son dos le rapprochant ainsi un peu plus de moi sans trop insister tout en venant faire des petits cercles avec mon pouce tandis que de mon autre main je remontais lentement le long de son côté en passant très légèrement sur son torse en caressant légèrement son téton pour venir saisir sensuellement son menton entre mon pouce et mon index tout en esquissant un sourire taquin. Je lui répondais ensuite d'un ton chaud et sensuel:

"-Oh vraiment? Tu ne vois donc pas d'objections à ce que je goûte alors?" J'utilisais ma prise sur son menton pour légèrement décaler sa tête tout en me penchant pour venir lécher délicatement le lobe de son oreille droite avant de lui murmurer:

"-Avec une créature aussi délicieuse, c'est que je pourrais en croquer un morceau..." Je venais ensuite mordiller de façon joueuse son oreille pour illustrer mon propos. Puis ne voyant pas de résistance, je déplaçais ma main qui était dans le bas de son dos pour venir masser sa fesse gauche de manière experte à travers le fin short qu'il portait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1523
Sucettes : 2056
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 22

Your Identity Card
Âge: 19 ans.
Amoureux: Conrad..?
Présent/Absent: Présent.
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Voir le profil de l'utilisateur



Kappei Hazama
L'admin qui clear plus vite que son ombre.
Lun 5 Sep - 10:32

Ses mains rugueuses se perdirent sur ma cuisse et le bas de mon dos, il s'amusait à écrire de ses ongles ma peau à travers les habits d'été que je portais. Un gloussement m'échappa, ses doigts remontèrent sur mon flan, passant légèrement sur mon téton qui durcissait à vue d’œil sous mon T-shirt, mais il ne s'arrêta pas. Il préférait venir taquiner mon cou, ma mâchoire, mon menton, me perçant de ses yeux si déroutant. Les hommes mûrs, y'avait pas mieux question cul ; en plus d'être expérimenté, il savait comment combler leur partenaire.

Sa voix chaude accompagné par un sourire des plus charmants vint me susurrer à l'oreille des mots qui me firent tressaillir ; avec cet accent, il ne pouvait que m'allumer. Une langue experte vint alors titiller le creux de mon oreille, provoquant mon plus grand plaisir, aussi, je passais délicatement mes bras autour de son cou quand bien même il était très grand.

- Avec une créature aussi délicieuse, c'est que je pourrais en croquer un morceau...

"Une créature délicieuse"? C'est qu'il savait draguer lui. Un frisson me parcouru l'échine à cette phrase, ce compliment plus qu'exquis. Drôle de type, mais pas le temps de tergiverser trop longtemps. Il fallait bien le faire bander, hélas, pas ici. Même si j'adorais faire ça en public, car plus excitant, je n'avais pas spécialement envie de me retrouver au poste de police pour exhibitionnisme.

Je lui souris, son oreille près de ma bouche.

- Je connais un endroit où on sera au calme...

Sur ses paroles, je me détachais de lui en le tirant par les deux mains, rigolant du futur échange qui se profilait entre nous. Je n'avais malheureusement pas de capotes, mais disons-le, c'était mon soucis dernier à ce moment-là. Cependant, avant d'être trop chaud pour parler, il fallait que je lui demande, tout en sautillant dans le couloir vide.

- Je suis clean, j'espère que toi aussi, souriais-je en arrivant enfin à destination.

Je me stoppais devant cette porte "magique" qu'était le placard à foutoir, celui où tout le matériel était exposé, et ce, dans un noir quasi-complet si ce n'était les quelques boutons lumineux allumés par-ci par-là. En m'y engouffrant, je tirais l'homme à ma suite et fermait derrière moi en verrouillant le loquet de l'intérieur ; personne ne devrait faire irruption de tout façon, et à part en se cachant derrière les étagères remplies de bordel, je ne voyais pas comment échapper à un travailleur venant ici.

Mais cette endroit était parfait : des tables, des étagères, des plaques de son, des enceintes, des cordes, tout y était pour me faire poutrer dans toutes les positions imaginables. Ma faim refit surface, aussi, je retirais mon haut avant d'avancer vers lui et d'embrasser, lécher, mordre son cou sur viril tout en caressant sa taille. D'une main, je soulevais son espèce de chemise, me baissa pour baiser doucement son ventre si parfait en m'attelant à soulever sa jupe. Sucer un homme en jupe, c'était la meilleure! Mais il y avait une première fois à tout.

_________________



Invité


Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Bored? [PV: Alexander Hamilton][+18]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Alexander Hamilton
» Pourquoi Lewis Hamilton est il aussi detesté?
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Bulldogs Hamilton
» Signature de contrat - Alexander Frolov

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Yaoi RPG V3 :: Amphithéatre-
Sauter vers: