:: Other Words :: Archives des RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouvelle déconvenue [PV : Satoshi N.]

avatar




Invité
Invité
Lun 30 Mar - 13:09




Always Summer by Adrian Johnston on Grooveshark

Nouvelle déconvenue.Parfois , il faut savoir réagir aux imprévus.



Tu regardais une nouvelle fois cette lettre, celle-là même que ton facteur avait déposé dans ta boite. Elle t'était adressée, il n'y avait donc aucun doute possible : croulant sous les dettes, ta mère ne t'avait rien laissé, pas même cette maison qui devrait retourner à l'état. Tu avais quelques mois pour trouver de quoi t'établir et puis tu serais mis dehors.

Cela faisait maintenant une demi-heure que tu étais assis à même le sol, reposant contre le mur de la cuisine. Ce lieu était chargé de souvenir. C'est ici que tu faisais tes devoirs avec ta mère, puis que tu commenças à préparer tes petits déjeuners. C'est là encore que tu appris à faire du café. Cette position, tu l'avais déjà prise : lorsque tu avais appris la mort de ta mère. Doucement, l'arrière de ta tête tapa le mur puis tes mains vinrent enfermer tes cheveux sur ton crâne, les aplatissant par la même occasion.

Doucement, tes jambes se tendent, tu te relèves et tu t'en vas prendre une douche. C'est sous l'eau froide, cette fois, que tu restes de longues minutes, perdu dans tes pensées. Tu sortis en grelottant, d'angoisse et de froid. Heureusement, c'était lundi et tu n'ouvrais pas ton café ce jour là. Tu aurais le temps de rechercher, dès aujourd'hui, quelque chose. Tu avais du mal à joindre les deux bouts et pourtant ton dossier était resté en suspens pendant longtemps, te préservant d'un loyer. Tu aurais donc droit à quelque chose de bien pauvre. Sûrement devrais-tu opter pour la collocation ... Cela te peinait, mais ce lieu si chère appartenait déjà au passé.

De façon sûr, tu savais que le quartier sud d'Hiroshima n'était pas celui qui se remettait si bien de son histoire, c'est donc là que tu trouverais ce dont personne ne voulait et ce qui serait donc potentiellement dans tes moyens, c'est en soupirant que tu allas voir un panneau immobilier, proposant divers taudis, les plus excitant les uns que les autres. Tu soupiras donc en t'éloignant des annonces. Non loin, se trouvait un café, ce n'était bien sûr pas le tien, mais tu aimais t'asseoir et réfléchir autours d'un café brûlant légèrement tes lèvres.


» Bonjour !

Dis-tu en entrant, il y avait déjà plusieurs clients, tu souris en te souhaitant le même succès. Il y avait de tout ici, mais sûrement pas des riches, non, c'était très familial, les gens riaient, cela faisait du bien de voir un peu de joie. Tu t'assis à une table au bord du magasin, collé à une vitre assez froide. Tu attendais patiemment que la serveuse, fort jolie d'ailleurs, vienne prendre ta commande.


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Mar 31 Mar - 11:40

Journée de merde. Oui, aujourd'hui tu étais en rogne. Tu t'etais levé assez tôt pour dire de pouvoir gagner assez d'argent pour faire la grasse matiné demain et apres demain, mais il n'en était rien: aucun client, même pas de ceux voulant des "extras" avec un androgyne comme toi. Et les touristes, n'en parlons même pas, ils préférent acheter des stupides cartes postales que des dessins fait avec minuties par un habitant. Pfff. Les artistes n'avaient pas leurs places ici. Et tant bien même que tu cherches un emploi dans ce milieu, ton adresse faisait hésiter les employeurs: Hiroshima Sud, quartier pauvre, ce serait mauvais pour la boite. Oui c'est sur. Qu'est ce qu'on s'en fiche qu'un employé avec une beau crayonné habite là bas?

Tu allumas une cigarette. Aujourd'hui les gens n'était pas de sortie pour pouvoir vendre. Ni tes dessins, ni ton corps... Sauf peut etre pres de chez toi, et encore... Non, tu ne sortirais plus pour le moment. Rester malgré le temps dehors systematiquement, c'était horrible. Tu soufflas. Un bon café ne te ferait pas de mal. Et... Bien entendu, celui que tu voulais essayer aujourd'hui était fermé. Comme par hasard. Ce n'était pas si grave, il y en avait un assez sympathique près de chez toi, peut etre cela te ferai du bien.

Arrivé là bas, tu ouvris la porte vitrée, un brouhaha digne des fêtes de familles apparut, te faisant grimacer un court instant avec de sourire.

"Salut la compagnie!"

La patronne te connaissait bien, à force de chercher tes chats le soir. Oui, même si c'était des chats ayant vécus avec toi dans la rue, tu t'en faisait quand un ou deux ne rentraient pas la nuit. Tu les retrouver surtout ici, à boire un bol de lait. Tu finis alors par t'habituer à venir ici. Ta place habituelle avait été prise par un inconnu. Bien que tu commencais à connaitre les visages des habitués, celui ci ne te disait rien. Tu vins t'asseoir pres de lui, sans gêne, c'était remplie, mais il était seul à cette place.

"Je me permets de te tenir compagnie."

Tu commandas un Cappucino avec beaucoup de sucre. Tu etais encore un gosse, et toutes ces sucreries que tu n'avais pû gouté lors de ton enfance, tu te vengé a présent en te foutant de l'impact sur ton corps. Mais ca ne se voyait pas. Tu faisais du sport les rares fois ou tu prenais tes journées.

"T'es nouveau dans le coin non? Ta tête ne me revient pas."

Tu attendis ta commande, qui arriva en même temps que celle du jeune homme. Tu le devisageais, surement cela le generait-il mais tu te fichait un peu de son jugement. Il était mignon. C'était tout ce que tu pouvais dire. A vrai dire les blond ne te faisait pas tant que ca rever, mais celui ci avait une bouille de gosse adorable. Tu lui souris alors.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Dim 5 Avr - 5:56





Nouvelle déconvenue.Parfois , il faut savoir réagir aux imprévus.



Il faisait froid dehors et cette vitre qui tenait lieu de support ne faisait que te l'avouer de sa caresse gelée. Attendant ta commande, tu te perdis progressivement dans ta rêverie jusqu'à ce le siège s'enfonce davantage. Tu secouas la tête et te tournas vers la personne qui s'asseyait à tes côtés. Celle-ci était bien culotée, mais tu te calmas comme un jeune chaton lorsque le bel individu, car l'inconnu s'avérait être un homme, t'accosta directement. Tu n'avais pas le temps de contester sa présence que déjà, il te bombardait de paroles. Tu n'eus qu'une réaction :

» Heu... Salut ?

Il te regarda longuement, non ce n'était pas exactement ça, il te scrutait et à force de le faire, cela n'entraîna qu'une seule logique conséquence : tu te mis à rougir. Sentant les picotements de gêne sur tes joues, tu décidas de répondre à ses questions. Lorsqu'il énonça que ta tête ne lui revenait pas, tu avais peur que cela signifie qu'il venait te chercher des noises. Mais son regard soutenu finit par avoir raison de cette théorie.

» Non ce n'est pas dérangeant.

Il avait raison : c'était la première fois que tu venais dans ce quartier et donc dans ce café. Dommage qu'il connaisse les têtes d'ici, t'annonçant par la même l'habitude qu'il avait d'être ici, cela signifiait qu'il n'y avait pas de raisons qu'il change ses habitudes pour venir prendre un verre chez toi.


» Vous avez raison ! Je ne suis pas du coin et c'est ma première fois ici. Ma préférence est ailleurs. Mais le lundi, c'est repooos !

Dis-tu, enjoué. Au final, c'était plutôt agréable de pouvoir discuter avec cet inconnu, cela te changeait les idées. Sûrement n'était-ce que pur coïncidence, mais tu étais heureux qu'il se soit arrêté à tes côtés.



© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Nouvelle déconvenue [PV : Satoshi N.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Yaoi RPG V3 :: Other Words :: Archives des RPs-
Sauter vers: