:: Other Words :: Archives des RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand rencontre et hasard vont de paire . [ PV: Grey Trevelyan. ] - Terminé

avatar
Messages : 221
Sucettes : 263
Date d'inscription : 13/03/2015
Age : 21
Localisation : Chez Barrett ?

Your Identity Card
Âge: 19
Amoureux: Chirurgien kidnappé
Présent/Absent: Quand j'ai le temps 8D
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Nikola A. Masao
[✘SEKE✘]
Jeu 19 Mar - 10:15

Quand rencontre et hasard vont de paire.


Reveil, matin, 8h. C'est le week-end, je ne connais pas le mot grasse mâtiné. Je soupire en ouvrant les yeux éblouie par se foutu soleil, je n'aime pas le soleil. J'attrape d'un geste la table de chevet, gestes habituels. J'en avais marre de ma routine habituelle. Matin, midi, soir j'faisais la même chose. J'étais seul à me bourrer de médicaments. Me voilà confortablement assis dans mon « chariot » je balade dans mon petit appartement grignotant par si par là.

La journée passa lentement alors que je ne foutais rien comme bien souvent, je finis par me flanquer devant la fenêtre en regardant le temps qui se couvrait peu à peu. « Parfait » pensai-je alors que je faisais déjà demi tour pour enfiler des vêtements corrects, une fois la chose faite j'enfile des chaussures -inutile je sais.-. Mon bonnet sur la tête, mes lunettes sur le nez, je partie. Tous ces accessoires sont totalement inutiles, mais ils me permettent de me sentir.. Mieux. J'entrais dans l' ascenseur puis au bout de quelques secondes sorties, je traversais les couloirs et atterrie dans la rue.

Ca faisait du bien de prendre l'air mine de rien, je glissais mes doigts le long des rampes en fer qui suivait la courbe de mes roues puis avançait doucement regardant bien où j'allais. Le parc... Ce fut la seule idée qui me vint à l'esprit sur le moment, je pris donc cette direction toujours perdu dans mes pensées. Au bout de quelques minutes intenses à pousser me voilà devant les portes du parc. Je m'approchais lentement des grilles, observant les enfants dans l'espace de jeux. Pendant quelques instants une pointe de jalousie me broya les tripes, me faisant regretter mes anciennes conneries.


Je les fixais sans vraiment pouvoir m'en empêcher, laissant ma tête tombait contre les barreaux en métal froid. C'est pour ça que je n'aimais pas sortir. Chaque chose -ou presque- me rappelais que je n'étais pas comme la normale et me faisais regretter ce geste. Ca fait mal de regretter quelques choses que l'on ne pourras jamais plus changer. Ce n'est pas comme prononcer des paroles ou avoir des gestes déplacés. Non la c'est ma vie que je regrettais.

Je n'étais pas faible, je me refusais de l'être. Je posais ma main sur les barreaux pour me redresser. Jetant un dernier regard aux enfants, je souris doucement et me retournais avançant vers l'entrée du parc.


- C'est une blague... ?

L'entrée avec accès pour handicapé avait été remplacé par un espèce de portillon malheureusement très mal placé et il ne s'ouvrait que vers moi ce qui m'empêchait de l'ouvrir à ma guise. Journée de merde. Je soupirais réfléchissant un instant en regardant le portillon. Je me poussais du milieu en attendant que quelqu'un passe et veuille bien ouvrir.

_________________

Mes cadeaux. :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Ven 20 Mar - 14:44

Cela faisait maintenant plus d'un an que Grey était à Hiroshima. Si il avait d'abord eut du mal avec la langue - et surtout l'écriture - il était désormais à l'aise et pouvait converser librement. Sa petite affaire marchait à merveille, si bien qu'il pouvait maintenant s'accorder un peu de bon temps. Enfin, par bon temps, il entendait surtout prendre son cartable en cuir avec tous ses papiers, et aller travailler dans le parc, loin du coin des jeux d'enfants et de la marmaille hurlante. Cet homme ne savait faire que ça, travailler. En dehors de l'esclavagisme naturel dont il faisait preuve aux heures tardives.

La journée avait été longue. Et ce jour là, il n'avait pas de travail particulier à faire hors de son agence. Il y avait eu si peu de monde qu'il avait pu rattraper les retards de comptabilité et de tri immobiliers dont souffrait actuellement son entreprise. Cependant, il se trimbalait toujours en ville avec son cartable si professionnel. Il était moins lourd que d'habitude, car il ne contenait que quelques études de marché dont il avait besoin pour vérifier les nouvelles demandes et les nouveaux besoin des habitants de cette ville. Cet ennui le rendait d'humeur plutôt maussade, et cela aurait pu se lire facilement dans ses yeux s'il ne portait pas, comme à son habitude, sa paire de lunette de soleil.

Un peu d'air frais devrait me changer les idées, c'est toujours mieux que rien. se disait-il en marchait d'un pas assuré, dos droit et tête haute, au beau milieu de Hiroshima. Mais alors qu'il arrivait devant le portail du parc, quelque chose l'interpella. Une personne en fauteuil roulant était là, postée devant l'entrée. Haussant un sourcil, il s'approchait. Grey était de nature curieuse, et il ne pouvait donc s'empêcher de savoir ce qu'il se passait. Ce fut lorsqu'il vit le battant s'ouvrir, puis se refermer derrière une personne qui ignorait totalement le jeune handicapé : ce dernier ne pouvait pas entrer seul. Encore un truc à changer dans cette ville. Le parc n'est pas adapté. Notait-il dans un coin de sa tête, parmi tous ses projets de réaménagement de Hiroshima.

Bonjour. Lui lançait-il d'une voix totalement neutre, presque lasse. Le parc à l'air calme, c'est une bonne chose. Ajouta-t-il simplement en lui tenant le portail comme si de rien n'était.

En effet, c'était peut-être l'heure, ou le temps légèrement couvert. En tout cas, on entendait simplement quelques petits cris d'enfants, et un coupe ou deux se baladait de ci et de là. Le vent se levait petit à petit à mesure que le ciel devenait gris. C'était un air plutôt frais pour la saison, et Grey était bien content d'avoir cette manie de ganter ses mains fragiles et thermo-sensibles. Il était aussi couvert par une veste droite en une matière à la fois chaude, confortable, et très moderne, par dessus son éternel costume trois pièces sur-mesure. Alors qu'il attendait que le jeune homme passe afin de refermer derrière lui, il s'attarda sur son visage. Il semblait jeune, et coquet. Son fauteuil roulant n'enlevait rien à son charme.

Tout au contraire, Grey lui en trouvait beaucoup. Sous ses lunettes aux montures larges, il pouvait deviner de jolis yeux, et il avait toujours aimé ces cheveux épais et noirs des asiatiques, en cet instant cachés sous un bonnet. Et au delà de ça, il ne pouvait s'empêcher de l'imaginer coincé dans ses filets, à ne pas pouvoir courir pour le fuir, condamné à subir ses traitement, le voir se tordre jusqu'à l'apogée du plaisir. Depuis quand n'avait-il pas eu de compagnon, et seulement des aventures ? Trop longtemps. Grey préférait la stabilité, même un peu bancale. Heureusement qu'il n'était pas du genre à dévoiler ses pensées d'un regard en tout cas.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 221
Sucettes : 263
Date d'inscription : 13/03/2015
Age : 21
Localisation : Chez Barrett ?

Your Identity Card
Âge: 19
Amoureux: Chirurgien kidnappé
Présent/Absent: Quand j'ai le temps 8D
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Nikola A. Masao
[✘SEKE✘]
Ven 20 Mar - 21:38

Quand rencontre et hasard vont de paire.


J'étais toujours posté devant l'entrée plongé dans mes pensées. Une jeune femme passa devant moi me faisant sortir instantanément de mes songes, je levais la main pour l'interpeller et lui demander de m'ouvrir. Je ne saurais sûrement jamais si elle ne m'avait pas vu ou si elle m'avait délibérément ignorée, mais ça ne me gêné pas plus que ça. J'avais l'habitude que l'on me dévisage ou que l'on ne me regarde pas. Dire que ça ne me dérangeait pas aurait été un mensonge, ça faisait mal à chaque fois sans exception, mais au bout d'un moment on en prend l'habitude c'est tout. Le portillon claqua dans un grand bruit métallique, se refermant sur le coup.

Bon et bien ça ne serait pas encore pour cette fois. Je me penchais en arrière tout passant une main sur mon bonnet pour le remettre en place. « Fait chier... » lâchais-je en grognant. Mes mains glissèrent sur mon visage alors que je ne cessais de fixer se foutue portillon dans l'attente d'une personne à qui je ferais assez de peine. Joie, humiliation.

Une voix me sorti de mes pensées me faisant lâcher le portillon du regard. Je me tournais vers la fameuse voix, c'était un homme. J'étais sur de ne jamais l'avoir croisé, je n'aurais pas pu oublier un physique comme le siens. Des cheveux d'un blond platine légèrement en batailles, des yeux d'une couleur peu commune au Japon, mais se n'étais pas tout, il dégageait un charisme extraordinaire. Je restais un bon moment à le fixer comme un abrutit. C'était pourtant le genre de personne à ne pas s'arrêter pour quelqu'un comme moi; non je n'aurais décemment pas pu oublier un visage comme le siens.


A mon grand étonnement il ouvrit doucement le tas de ferraille, venu tout droit des enfers, qui me pourrissait l'après-midi. Je le dépassais et m'engouffrais devant lui dans le parc, rapidement mon regard se porta sur un couple. Que ce sois du côté sentimental ou sexuel je n'étais pas des plus doué, la seul personne à avoir partagé mon lit avait été Barrett et jamais au grand jamais nous n'avions eu l'idée de penser aux sentiments, il était mon ami et c'était tout. Une sorte de sexfriend sauf qu'entre nous il y avait une réelle amitié. Je l'avais souvent soupçonné de ne coucher avec moi que parce qu'il se sentait encore coupable de l'accident, mais je n'avais jamais osé aborder le sujet avec lui.

Je secouais la tête. Ce n'était pas le moment de penser à des choses du genre, non j'étais sortis pour me détendre. Lançant un dernier regard vers les deux personnes je me focalisais sur le blond, le détaillant discrètement -du moins je l'espérais.-. Il fallait dire qu'il était perturbant, des mains gantées, une sacoche en cuir noir ainsi qu'un costume. Cet homme devait être quelqu'un d'important ou de très riche.

Je me ressaisis rapidement, dieux que je devais avoir l'air stupide à le fixer de la sorte. J'en avais même oublié de le remercier, peut être que je n'étais pas un enfant de bonne famille mais j'avais un minimum de savoir vivre. Souriant timidement je repoussais mes lunettes sur mon nez.


- Pardon, merci beaucoup pour votre aide. C'est toujours plus calme quand il ne fait pas beau. J'peux vous offrir un café pour vous remercier ?

Il refuserait sûrement, un mec dans son genre ne se fait pas payer des cafés par des p'tits étudiants. Tant mieux dans un sens, timide comme pas deux, ça m'éviterait de me sentir mal à l'aise. Mais je me sentais obligé de lui demander, il m'avait aidé il fallait que je lui rende la pareille. C'était mon côté bonne poire ça. Je glissais mes doigts le long des rampes pour me reculer un peu sans arrêter de lui faire face.

_________________

Mes cadeaux. :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Dim 22 Mar - 10:42
Alors qu'il refermait le portail derrière eux, il sentit le regard fixe du jeune homme dans sa direction. Un petit regard de biais pour confirmer cette impression, et un petit sourire naquit sur son visage fin, étirant le coin de ses lèvres en un rictus légèrement amusé. Il avait l'habitude qu'on le dévisage ainsi depuis tout jeune. Durant son adolescence, ce charisme, certainement dû à la présence qu'il imposait ou à ses épaules larges autant qu'à son regard pénétrant, lui avait causé pas mal de soucis. Aujourd'hui, il était le fondement même de sa personnalité dominatrice. Chacun naissait avec des armes naturelles, le tout et se savoir l'utiliser en sa faveur.

Quelques seconde plus tard, la voix du garçon se fit entendre. Un sourire timide éclairait son visage, et on pourrait presque entendre dans sa voix l'espoir que Grey n'accepte pas sa proposition. Il faisait preuve de beaucoup de politesse, et cela réconfortait presque le blond quant à l'avenir de cette jeunesse dont la plupart ne respectait même plus la notion même de respect. Ses yeux se plissaient légèrement à cause de ses pommettes remontées par un sourire plus franc. Il était venu prendre du bon temps, n'est-ce pas ? Il n'avait pas réellement de travail. Alors qu'est-ce qui pouvait l'empêcher d'accepter cette requête si intéressante ? Rien. Et si cela pouvait me mettre mal à l'aise... C'était plus fort que lui.

Je serai vraiment ravis de vous tenir compagnie. Et au moins, s'il pleut, nous seront à l'abris. Je n'aime pas être mouillé à vrai dire, alors cela m'arrange beaucoup. Lui dit-il d'un air décontracté, la voix pleine d'assurance. Mais si je peux me le permettre, j'aimerais choisir le café, cela vous dérange-t-il ?

Son regard noisette aux reflets dorés semblait jauger le jeune homme, cherches la moindre micro-expression qui trahirait ses pensées. Grey était un homme calme par nature, et très observateur. C'était d'ailleurs aussi ça qui lui avait permit de faire fortune dans l'immobilier : il savait déterminer les demandes et les besoins des gens mieux que les personnes elles-même, et cela simplement dans l'orientation de leurs regards ou les gestes qu'ils pouvaient faire en parlant. Oui, même simplement parler du beau temps permettait à Grey de déchiffrer la personnalité d'une personne, merci la programmation neuro-linguistique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 221
Sucettes : 263
Date d'inscription : 13/03/2015
Age : 21
Localisation : Chez Barrett ?

Your Identity Card
Âge: 19
Amoureux: Chirurgien kidnappé
Présent/Absent: Quand j'ai le temps 8D
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Nikola A. Masao
[✘SEKE✘]
Dim 22 Mar - 13:33

Quand rencontre et hasard vont de paire.


Zut, il avait accepté et apparemment il était content vu le sourire qui étirait ses lèvres. Mon regard se planta sur ses lèvres pendant quelques instants, cet homme était surprenant de bien des façons c'était indéniable. J'essayais de ne pas laisser paraître l'angoisse qui montée, c'était plus fort que moi. Je n'avais pas passé de temps avec quelqu'un d'autre que Barrett depuis longtemps et en plus mon accompagnateur était vraiment impressionnant tant et si bien que je me sentais affreusement ridicule à ses côtés.

- Je comprends bien, ça ne me dérange pas du tout. C'gentil à vous.

C'était la stricte vérité, je n'avais pas vraiment réfléchit au café où je l'aurais emmené donc ça m'arrangé. J'espérais tout même qu'il choisisse un établissement adapté pour moi, ça m'aurait franchement dérangé de devoir faire mon capricieux là-dessus et en plus j'aurais du lui rappeler mon handicap. Pfou, même les choses les plus simples deviennent des questionnements constant. J'étais partagé, j'avais envie de fuir et en même temps je voulais le connaître un peu mieux, le personnage était mystérieux et vraiment attrayant.

Alors que j'attendais que nous y allions, je remarquais son regard passer sur moi. Bon ou mauvais signe ? Aucune idée, je savais seulement que cela me mettait mal à l'aise au point que je détournais rapidement le regard faisant mine de trouver un intérêt quelconque autre part. Je n'étais vraiment pas un courage et je fuillais à la première occasion, c'était désolant. 

Un vent frais et plutôt fort se leva alors, par « sécurité » je retirais mon bonnet d'un geste et le coincé entre mes cuisses. Je passais rapidement une main dans ces derniers, histoire qu'ils ressemblent à quelques choses même si c'était bien trop souvent vain. Je grelottais légèrement puis gigoté un peu sur mon fauteuil, je pris l'initiative d'avancer, doucement.


- Vous v'lez qu'on y aille ?

J'avais un peu hâte de voir le genre d'établissement où nous allions atterrir et en même temps j'avais peur pour mon très cher porte monnaie. Le vent augmenta encore un peu et je souris légèrement au blond.

- J'm'appelle Nikola  au fait.

Je tendis la main vers lui pour qu'il l'a serre, essayant de faire bonne figure. Je n'étais pas vraiment doué pour savoir ce que pensais les gens du coup je ne savais pas comment l'homme en face de moi allait réagir, ni même la façon dont il me voyait.


_________________

Mes cadeaux. :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Dim 22 Mar - 15:45
La personnalité du jeune homme l'intéressait de plus en plus, et au fil des secondes qui passaient, il se félicitait d'avoir accepté son offre. Il semblait à la fois très intelligent, très réfléchit, mais aussi plutôt réservé, presque fragile. Lorsqu'il avança légèrement, il suivit son mouvement faisant un pas à son tour. C'était comme s'il prenait le rythme de l'homme en fauteuil, naturellement, instinctivement, alors qu'il ne le regardait même pas. En fait, son regard se perdait dans le vide autour d'eux. Il réfléchissait, se demandait par où passer pour aller à l'endroit qu'il voulait rejoindre. Mais finalement, ce fut une main tendue et un prénom qui le sortirent de ses pensées.

Grey. Enchanté de faire votre connaissance, Nikola. Lui dit-il avec un énième sourire poli.

D'un geste fluide, et toujours aussi assuré, il prit sa main dans la sienne avant de la lui serrer avec entrain. Le geste n'était pas forcément brutal, même si il l'empoignait avec une fermeté remarquable, mais on sentait vivement que c'était justement un homme de poigne. D'ailleurs, c'était encore quelque chose dont il usait et abusait, surtout lorsqu'il devait rencontrer quelques clients récalcitrants ou embêtant. Déstabiliser le client, comprendre son mode de pensée, adapter ses mots et sa gestuelle, puis finalement le faire acheter un bien à un plus haut prix pour en tirer plus de bénéfices. Un commercial dans l'âme, ce Grey. Mais cette fin d'après-midi là, il n'était pas dans son rôle de vendeur négociateur. Il n'était que Grey, cet homme solitaire et dominateur. Il ne cherchait pas plus que ça à le déstabiliser même si c'était une réaction qu'il appréciait beaucoup.

Le café n'est pas loin, nous y seront en quelques minutes. J'espère qu'à vos yeux, il en vaudra le déplacement. Lui dit-il en lâchant sa main à contre coeur.

Il prit alors direction vers un chemin bétonné du parc, celui qui le traversait de part en part et permettait de sortir de l'autre côté. Il se rendit finalement compte que le parc s'était d'autant plus vidé que le vent se levait de plus en plus. Normal, c'était un temps à tomber malade. De par sa nature costaud, l'étranger ne tombait que rarement malade, alors il s'en moquait pas mal. Le vent faisait tomber les pétales roses pâles des amandiers et celles des quelques fleurs de cerisier qui étaient sortie légèrement à l'avance. L'ambiance en devenait tout de suite plus romantique. Une ballade sous une neige de pétales, le ciel assombrit par les nuages qui plongeait le parc dans une petite pénombre. Il ne manquait que le couché de soleil à ce tableau pour que s'en soit digne des shojos les plus guimauve.

Ce paysage, c'est typique de ce pays. En occident, on en parle beaucoup, des fleurs de cerisier et leurs pétales qui tombent doucement sur le sol. Mais je crois qu'on n'en perçoit vraiment la beauté qu'une fois qu'on le voit vraiment, de nos propres yeux, et non au travers d'un objectif. Enfin, ce doit être devenu banal pour vous qui le voyez tous les ans, je suppose. Dit-il comme pour faire la discussion alors qu'ils avançaient à bon pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 221
Sucettes : 263
Date d'inscription : 13/03/2015
Age : 21
Localisation : Chez Barrett ?

Your Identity Card
Âge: 19
Amoureux: Chirurgien kidnappé
Présent/Absent: Quand j'ai le temps 8D
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Nikola A. Masao
[✘SEKE✘]
Dim 22 Mar - 17:58

Quand rencontre et hasard vont de paire.


- De même.

Dis-je alors que je fixais toujours le visage du prénommé Grey, c'était un prénom qui je trouvais lui allait parfaitement bien à mon sens, je pense qu'un prénom banal aurait presque pu me choquer sur un homme aussi atypique que lui. Bref ce n'était pas le moment de s'attarder sur son prénom et de toutes façons sa poigne de fer me sortis de mes pensées en quelques secondes seulement. J'eus un peu honte de serrer sa main de la sorte, combien même j'aurais voulu serrer fort je n'aurais pas put. J'avais récupéré mes capacités, mais pas totalement et encore, si je ne tremblais pas c'était seulement parce que je prenais mes médicaments régulièrement même si parfois leur effet est inexistant. Quoi que l'on puisse en dire ce Grey était mon total opposé, grand, charismatique et deux jambes. La chose qui me fit ensuite tiquer ce fut ses gants qui recouvraient ses mains, portait-il des gants à cause du froid, par style ou autres choses, par expérience je m 'étais aperçue que beaucoup de gens avaient certains délires incompréhensible et je m'amusais parfois à essayer de les deviner. Pendant quelques secondes j'eus l'impression d'être écrasé par son aura, mais ses paroles me firent reprendre pieds.

- J'suis pas difficile, donc j'en doute pas.

Non je n'étais pas franchement quelqu'un de chiant, je me contentais de peu. Par contre lorsque mes crampes me prenaient ou que j'étais vraiment mal luné je pouvais devenir le pire des emmerdeurs que la terre est portée et ça ce n'est pas moi qui le disais. Grey lâcha ma main et rejoint le chemin bétonné - très bonne initiative.-, le parc était devenu étrangement calme comme si le temps était en suspens malgré le vent fort qui passait sur nous. Je n'étais pas quelqu'un de vraiment robuste, ma condition faisait que j'attrapais facilement toutes les maladies possibles, mais avec le temps j'avais appris à prendre mes précautions pour éviter au mieux ce genre de désagrément. J'appréciais l'ambiance qu'il régnait dans le parc, le calme, la beauté du lieu, j'étais sûrement un peu guimauve, mais lorsque vous manquez de perdre la vie... Et bien je trouve qu'on apprécie plus facilement les choses. C'est alors que la voix grave de Grey retentit au milieu de tout ce silence.

- Effectivement c'est quelques choses d'assez banal ici, mais ça n'enlève rien à la beauté du moment. J'aime les fleurs de cerisiers, même si c'est affreusement... Et bien.. banale

Un sourire me fut arraché alors que je regardais le sol jonché de pétales. Je n'étais pas doué pour entretenir la conversation et je commençais à angoisser un peu plus à chaque fois que nous avancions. Une fois hors du parc je m'arrêtais et tournais la tête vers lui souriant toujours.

- J'vous laisse passer devant, j'connais pas la route.

_________________

Mes cadeaux. :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Dim 22 Mar - 18:41

Grey buvait ses paroles, en écoutant le moindre mot pour tenter d'en trouver le sens. Finalement, à méditer sur ce qui avait été dit, il n'avait même pas remarqué qu'ils quittaient déjà le parc, tombant ainsi sur la grande avenue qui traversait Hiroshima Nord. Le café n'était qu'à deux cents mètres de là où ils étaient, ce qui n'était vraiment pas grand chose finalement. La fin du trajet se déroula dans cette même ambiance, silencieuse, mais pas foncièrement tendue pour autant. Le blond n'était pas un grand bavard, étant plutôt un homme d'action, et il appréciait le silence autant que les longues discussions enflammées. Quelques minutes plus tard, ils se trouvaient devant un café à la devanture moderne et sobre, toute en élégance. En gros, au dessus d'une baie vitrée encastrée dans le sol pour faciliter l'accès aux fauteuils roulants, se trouvait le nom du café. Royal French Coffee.

C'est ici, suis-moi. Lui dit-il avant de lui faire un clin d'oeil amusé.

Grey entrait alors dans le café. A peine eut-il franchit l'entrée que déjà le personnel venait l'accueillir avec de larges sourires - plutôt crispés et forcés pour la plupart ceci dit. Il aurait pu être un client quotidien, un donateur, ou le patron, l'importance qu'on lui donnait en cet instant aurait été le même. Il y avait trois serveurs, tous les trois occidentaux. Seul le barman était asiatique, certainement un métisse franco-japonais. Le blond expliqua à un des serveurs, en français et avec un accent anglais magnifique, qu'il était accompagné d'une personne handicapée, et qu'il souhaitait être placé à l'écart. Rapidement, comme filant à travers les tables, l'autre homme leur indiqua une table pour deux, légèrement à l'écart, et adaptée aux fauteuils roulants. Un espace prévu pour les couples handicapés, visiblement.

Dans le café, tout avait été pensé pour que toute personne, de toute ethnie, ou de tous besoins, puisse se sentir à l'aise. Le mobilier était très chic, l'ambiance était très tamisée ce qui renforçait le côté cocooning. Les couleurs principales étaient le rouge, le pourpre et le noir. Des tableaux épurés, tout aussi modernes que le reste de la pièce étaient disposés de ci et de là dans la pièce. D'un côté, il y avait le bar où quelques personnes buvaient. De l'autre, un immense écran trônait sur une scène un peu élevée, laissant penser à un espace concert, karaoké ou autres soirées. Ce n'était pas entièrement parfait, on pouvait repérer quelques défauts, mais pour une soirée entre amis, familiale ou amoureuse, c'était un endroit vraiment appréciable.

Alors, que penses-tu de cet endroit ? Lui intimait-il en s'installant à la table. Es-tu déçu d'être venu ici ?

Grey, quant à lui, était toujours content de venir ici. Pas seulement parce qu'il avait déniché ce petit trésors, mais surtout parce qu'il s'y sentait bien. Et puis, cette fois-ci, plutôt que d'y venir seul il était en très bonne compagnie. Il avait tant de questions à lui poser, tant à découvrir sur lui. C'était comme s'il était devenu son premier centre d'intérêt. Il retira son manteau et le posa sur la banquette, puis, comme il faisait bon, il retira même sa veste, et défit légèrement sa cravate. Il avait beau être beaucoup moins guindé ainsi, il avait toujours ce charisme impressionnant. Le serveur dû d'ailleurs être lui même perturbé par la présence de cet homme, car il s'y prit à deux fois pour leur donner la carte des menus et boissons.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 221
Sucettes : 263
Date d'inscription : 13/03/2015
Age : 21
Localisation : Chez Barrett ?

Your Identity Card
Âge: 19
Amoureux: Chirurgien kidnappé
Présent/Absent: Quand j'ai le temps 8D
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Nikola A. Masao
[✘SEKE✘]
Lun 23 Mar - 16:13

Quand rencontre et hasard vont de paire.


Nous marchâmes un petit moment dans les rues d'Hiroshima. Le café n'était vraiment pas très loin et en sois ça m'arrangeais, avancer en fauteuil dans la rue n'était pas une partie de plaisir, mais fort heureusement il n'y avait pas grand monde et le peu de personnes que nous croisâmes s'écartèrent du milieu en voyant le blond. C'était vraiment spécial d'avancer à ses côtés. Beaucoup de regards se posaient sur lui et pourtant il n'y faisait pas attention. Beaucoup de femmes, aussi, le regardaient.

Une question naquit dans mon esprit, simple, stupide, mais qui avait tout de même son importance. Est-ce qu'il était juste possible qu'un homme comme lui soit attiré par les gens du même sexe que lui ? Grey, de par sa présence me donnait l'impression de faire partie de ces personnes intouchables, qui font tomber les femmes les plus belles sous leur coupe en seulement quelques mots.

Ma question se perdit alors quand nous arrivâmes face au fameux café. Sobre et élégant, une pancarte trônée « Royal French Coffee ». Apparemment, le blond aimait bien la France... Du moins c'est l'impression qu'il me donnait. Grey m'intima de le suivre avant d'accompagner sa phrase d'un clin d'oeil. Je l'observais un peu surpris et le suivi doucement dans l'établissement. Le personnel se jeta presque sur nous - enfin lui - comme si mon accompagnateur était une personne des plus importantes. Ce qui ne manqua pas d'accentuer mon malaise. Ils se mirent alors à parler une langue qui m'était totalement inconnue, du français sûrement au vu du nom de l'établissement.

Rapidement nous fûmes placé dans une salle avec une ambiance tamisée, le tout parfaitement agencé pour mon handicap. Je me surpris à sourire comme un demeuré vraiment content de découvrir un endroit de la sorte. Les gens ne faisaient pas attention à mon fauteuil et ça me faisait un bien fou. Alors que je prenais place, la voix de Grey me ramena une fois de plus à la réalité. Sans perdre mon sourire stupide, je posais mon bonnet que j'avais jusqu'à maintenant coincé entre mes cuisses sur la table. Je passais alors une main dans mes cheveux rebelles et bouclés.


- C'vraiment super ! J'suis vraiment content d'avoir découvert un café comme ça.

Encore une fois j'étais sincère, regardant un peu partout pour apprécier la beauté de l'endroit. J'imitais rapidement mon accompagnateur en retirant à mon tour ma veste. Je remarquais qu'il défaisait sa cravate, « Il est sexy. ». Mon esprit fit naître cette phrase alors que je tournais déjà la tête en ayant une envie folle de me donner des gifles. « T'es vraiment trop con mon pauvre garçon ! » pensais-je. Prenant mon courage à deux mains et tirant sur le tissus de mon jeans je tentais une approche, sûrement stupide et peut-être vexante, mais je voulais le connaître au moins un peu.

- Et..Donc..Euh..Grey...J'ai r'marqué que vous n'étiez pas japonais. Pourquoi être venu au Japon ? Si..Ce..Ce n'est pas indiscret.

J'étais simplement, ridicule.

_________________

Mes cadeaux. :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Mar 24 Mar - 8:30

La réaction du jeune Nikola faisait plaisir à Grey. A vrai dire, il avait largement travaillé pour que cet endroit soit le plus accueillant possible, pour n'importe quelle personne quelque soit sa motricité et ses besoins. Il y a donc un an, juste après qu'il soit arrivé au Japon, un homme était venu le voir pour vendre le local. Avant, c'était une boulangerie qui avait fait faillite. Et, alors qu'il visitait le lieu pour en donner une estimation, il voyait dans sa tête tout le potentiel qu'il pouvait avoir. Il imaginait déjà le café tel qu'il était à présent. Et le soir même, il l'acheta. M'sieur Trevelyan était quelqu'un de très impulsif, et s'il savait qu'il pouvait faire quelque chose, il fonçait tête baissée, sans réfléchir. Pour le coup, il avait eu raison.

Le café venait d'ouvrir quelques semaines plus tôt. Les travaux furent rapide, et il trouva rapidement quelques français voulant s'installer au Japon. Il mit sa petite affaire en gérance, et voilà. Il aimait beaucoup ramener des gens, même inconnus, dans son café. Non seulement parce que ça lui permettait de tester son personnel, mais parce qu'en plus il pouvait avoir un retour directe. Alors quand on lui disait quelque chose comme ce que Niko venait de lui dire... Il en était deux fois plus fier. Un jour, il en était certain, il réaliserait son rêve, et tout Hiroshima lui appartiendra.

Je suis content si tu l'aimes. J'ai beaucoup travaillé pour le mettre en place. C'était long, et compliqué, mais j'ai réussit. Maintenant il faut que ça dure. Il avait dit ça le plus simplement du monde, sans une once de prétention.

Il était en train de feuilleter la carte - qu'il connaissait pourtant par coeur - lorsque la voix de Niko se fit entendre. Son ton fit sourire Grey. Le jeune homme semblait réservé, timide, et il trouvait ça tellement mignon. Dans son rôle de PDG, il entretenait jusque là essentiellement des relations professionnelles avec d'autres personnes. Mais ses interlocuteurs étaient en majorité des chargés de communication, avec beaucoup de parlotte et d'assurance. Un peu de douceur de lui fit donc aucun mal. Et puis, quand bien même, il avait toujours été attiré par les personnes plus soumises, presque fragiles. Ce genre de personne sur qui il pouvait exercer son autorité et qui resterait sous son joug. Seulement, il le sentait quelque par dans son attitude, il y avait en Nikola quelque chose de bien plus fort qu'il n'y paraissait. Et ça l'intriguait d'autant plus.

Je suis anglais, en effet. Bien vu, Sherlock. Lui répondit-il, amusé et sur un ton taquin. Je suis venu au Japon pour affaire. Tout simplement. Mon père m'a légué la firme familiale. Et nous avons des agences un peu partout dans le monde. Et de toutes nos agences, seule celle d'Hiroshima tournait mal. Je me suis donc directement déplacé afin de traiter moi-même ce cas. Son regard était vague, et laissait sous-entendre que dès qu'il aurait finit son travail ici, il retournerait chez lui. Après tout, pour l'instant, rien ne l'attachait au japon. Et vous, êtes vous natif d'ici ? Ajoutait-il alors que le serveur revenait prendre les commandes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 221
Sucettes : 263
Date d'inscription : 13/03/2015
Age : 21
Localisation : Chez Barrett ?

Your Identity Card
Âge: 19
Amoureux: Chirurgien kidnappé
Présent/Absent: Quand j'ai le temps 8D
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Nikola A. Masao
[✘SEKE✘]
Mar 24 Mar - 17:43

Quand rencontre et hasard vont de paire.


Ces paroles me firent tilter. Ce café était à lui ?! Je comprenais beaucoup mieux pourquoi, il avait tenu à me le montrer. J'eus un petit pincement au coeur, il avait accepté ma proposition seulement dans l'espoir d'avoir mon avis sur son « coin handicapé ». C'est la seule idée qui me venait à l'esprit et je fus vraiment dépité pendant quelques secondes. Comment avais-je pu croire qu'un homme comme lui me traiterait comme son égal ? Je me renfrognais alors légèrement, essayant de ne pas montrer la colère qui gonflait en moi.

J'étais toujours installé à la table, zieutant un peu tout autour de nous pour éviter de le regarder lui. Si Grey était un riche héritier - Du moins si j'avais bien compris- je n'étais, moi qu'un simple étudiant faignant qui évitait de faire le moins d'efforts possibles. Bon.. Je n'étais pas vraiment faignant , mais encore une fois ma vie cee résumé maintenant à mon fauteuil et c'était tout. Travailler derrière un bureau ne m'avais jamais attiré et pourtant c'était les seuls métiers que je pouvais maintenant exercer. Bref, ça n'avait plus aucun intérêt. J'avais simplement perdu goût à la vie.

- Je suis né ici, oui. Mon père est resté dans son pays natal et ma mère à déménagé au Japon juste avant ma naissance. Après je ne suis qu'un simple étudiant.

Maintenant que je regardais Grey, je bouillonnais. Cet homme que j'avais cru différent était au final comme tous les autres que j'avais rencontrés jusqu'à maintenant, se servant simplement de ma différence pour son besoin personnel. Je me refusais de lui envoyer une remarque cinglante en plein visage. Vraiment déçu, je relevais la tête, le regard légèrement plus froid et triste qu'il ne l'était au début.

- Je vois vous êtes sûrement bon dans ce que vous faites vu la popularité de votre établissement.


De plus il sous-entendait qu'il ne resterait pas au Japon.. Je secouais la tête. J'avais presque envie de me dégager et de partir sur le champ, me réfugier dans un coin ou personne ne ferait attention à moi. J'avoue que je suis susceptible à ce niveau , mais se faire utiliser de la sorte pourrais abattre n'importe qui. Malgré ça j'affichais un sourire agréable par politesse et parce que je ne voulais pas mettre Grey dans l'embarras, encore un trop plein de sympathie.

_________________

Mes cadeaux. :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Mer 25 Mar - 8:46
Ce fut peut-être son regard, sa posture, ou encore une micro-expression ayant changé sur son visage. En tout cas, Grey sentait que quelque chose dans l'attitude de Nikola venait de changer, et pas forcément en bien. Et puis sa façon de presque l'accuser de réussir ce qu'il entreprenait, autant qu'il semblait désapprouver la populatité du Royal French Coffee ne collait pas à l'ai rayonnant qu'il avait quelques instants plus tôt, ni à l'enthousiasme qu'il montrait en s'installant. L'homme penchait alors la tête sur le côté, plissant légèrement ses grands yeux. Il essayait de comprendre le sens caché des mots, n'aimant pas rester ainsi sur un changement de point de vue si radical.

La popularité de cet établissement, je ne le dois pas à ma simple personne. Dit-il dans un soupire, décidé à lui parler le plus franchement possible pour essayer de rétablir la bonne ambiance qui était jusque lors entre eux. La raison de sa popularité est simple. Est-ce que vous avez trouvé, quelque part en ville, un endroit où toute personne de toute nationalité et de toute condition physique puisse passer un temps agréable sans mettre qui que ce soit de côté ..? Sans même attendre la réponse, la connaissant déjà car il avait étudié tous les cafés de la ville, il répondit lui-même. Non. La ville n'est adaptée à personne si ce ne sont les personnes socialement normales. Lorsque j'ai vu ce locale, j'ai de suite vu son potentiel, de par sa disposition. Et mon seul but est de pouvoir offrir un peu de détente aux gens mis de côtés, vu que j'en ai les moyens. Je n'attends en retour qu'un sourire.

Son discours était ferme, et sur le même ton qu'utilisait Niko plus tôt. Si son regard de miel ne débordait pas, comme à chaque fois qu'il parlait de son ambition de prendre cette ville à bras le corps, d'une grande sincérité et de beaucoup d'engagement, on aurait certainement pu croire qu'il devenait agressif. Mais c'était là son caractère lunatique et, malgré lui, rempli d'empathie. Mine de rien, il réagissait énormément à ses interlocuteurs, une habitude de vente très certainement. Enfin. Il se tourna finalement vers le serveur qui, ayant entendu ce minuscule débordement, se faisait tout petit à côté d'eux.

D'une voix toujours aussi calme, après un long soupire, il commandait un cappuccino au spéculoos. Puis, son regard se posa à nouveau sur Nikola. Et, suite à un cheminement de pensée, en le voyant sourire alors que son regard était toujours aussi froid, il se fit beaucoup plus doux. Un sourire étirait même légèrement le coin de ses lèvres. En général, personne n'osait montrer un quelconque sentiment négatif envers lui. Tout le monde se soumettait directement et on l'en acclamait presque. Un peu comme ce serveur qui lui, souriait de façon nerveuse.

Vous êtes un jeune homme surprenant. Dit-il, cette fois amusé, changeant d'humeur comme d'une chemise. Que prendez-vous donc ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 221
Sucettes : 263
Date d'inscription : 13/03/2015
Age : 21
Localisation : Chez Barrett ?

Your Identity Card
Âge: 19
Amoureux: Chirurgien kidnappé
Présent/Absent: Quand j'ai le temps 8D
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Nikola A. Masao
[✘SEKE✘]
Mer 25 Mar - 18:41

Quand rencontre et hasard vont de paire.


Je suis stupide, en écoutant Grey je me rendis compte de mon comportement immature. Je l'avais jugé sans vraiment savoir qui il était. Susceptible, oui je l'étais, sûrement beaucoup trop d'ailleurs au sujet de mon handicap. Mais j'avais tellement peur que l'on me prenne pour un boulet, un gentil toutou ou pire... Que l'on me prenne en pitié. J'étais jaloux de cet homme tout au fond de moi, il avait tout ce que je rêverais d'avoir - que beaucoup d'hommes rêverais d'avoir. -. Dans ma tête tout était toujours plus facile pour les gens dit « Normaux » et je les jalousais pour ça. Mes joues rosirent alors que j'écoutais ses paroles fermes et franches. Il avait remarqué ma colère... Pendant quelques minutes je me tûs. L'avais-je mis en colère ? Apparemment.

Je voulus rétorquer, mais Grey commanda et vu sa réaction précédente il valait mieux que je ne l'interrompe pas. Je lâchais un simple soupire me perdant quelques secondes dans mes pensées me demandant si je ne ferais pas mieux de rentrer après qu'il est compris que je l'avais accusé à tord. Relevant la tête vers le serveur je demandais juste un verre d'eau - bien qu'un verre de whisky ne m'aurait pas déplus-. Je repris ensuite la parole, penaud.


- J'voulais pas vous vexer. Mais vous avez sûrement raison, j'sais par expérience qu'il y a peu d'endroits accessible aux gens...Comme moi à Hiroshima.

Je ne pu m'empêcher de baisser la tête me sentant humilié.

- Moi ? Surprenant... ?

S'il y avait bien une personne qui n'était pas surprenante c'était moi, j'étais bien souvent d'un ennuie mortel et je suivais principalement mon instinct ce qui me faisait souvent faire -ou dire- des choses que je ne pensais pas ou ne voulais pas faire.

- Je suis juste... Moi. Rien d'surprenant..  Je marquais un temps d'arrêt. Bref, maintenant qu'on est lancé. Parlez-moi d'vous, plus précisément.

_________________

Mes cadeaux. :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Mer 1 Avr - 14:22
Plus précisément, vous dites ? Dit-il finalement après avoir passé quelques secondes à l'observer. Je suis au Japon depuis un an maintenant. Je suis né en Angleterre il y a 28ans, mais j'ai habité dans de nombreux pays, notamment en France. C'est un très bel endroit que j'affectionne particulièrement. C'est d'ailleurs pour ça que je l'ai choisis comme décors pour ce café.

Il marqua une pause. Le serveur vint timidement leur porter la commande. Il n'adressait même pas un regard à Grey, peut-être assaillit par le stress de servir son patron. Grey l'ignorait tout autant, ses yeux aux reflets de miel étaient rivés vers Nikola, il l'observait toujours avec un soin non caché. L'homme attendait simplement que son employé ne s'en aille pour continuer sa petite tirade. Parler de lui-même l'embêtait quelque peut, ce n'était pas dans son habitude de dévoiler sa personne à quelqu'un. Il était plutôt du genre à ce vendre et à vanter ses mérites auprès de grands actionnaires. Enfin, il essayait toutefois de faire un effort, même s'il changea légèrement le sujet.

Mais si la France est un pays que j'aime énormément... La vie ici me plait bien, en tout cas. Je crois très certainement que si quelque chose ou quelqu'un me retenait ici, je n'insisterais même pas pour partir. Ajoutait-il en fixant ses deux orbes vertes.

C'était un message à peine dissimulé. Au moins, même s'il avait dit plus tôt devoir repartir d'ici quelques mois tout au plus, cet homme qui avait su attirer son attention et attiser sa curiosité savait aussi qu'il avait moyen de rester. C'était aussi une façon de lui dire - entre de toutes petites lignes - que Nikola lui-même pouvait lui demander de rester, et envisage une quelconque relation entre eux. Malgré lui, il n'avait qu'une idée en tête, l'attacher à un lit et lui faire subir les sévices les plus sadiquement bons. Si cet homme qui semblait si pure et sage savait ce qui défilait devant les yeux sincèrement intéressés du blond... Valait mieux ne pas y penser pour l'instant, gardons ça pour un autre moment.

Enfin, assez parlé de moi. Parlez moi de vous maintenant. A part que vous vous appelez Nikola, je ne sais absolument rien de vous. Lui lança-t-il gentiment, un sourire aux lèvres, avant de boire une gorgée de son cappuccino fumant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 221
Sucettes : 263
Date d'inscription : 13/03/2015
Age : 21
Localisation : Chez Barrett ?

Your Identity Card
Âge: 19
Amoureux: Chirurgien kidnappé
Présent/Absent: Quand j'ai le temps 8D
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Nikola A. Masao
[✘SEKE✘]
Mer 1 Avr - 18:15

Quand rencontre et hasard vont de paire.


Alors comme ça c'était un anglais ? Je le fixais légèrement gêné par son regard perçant qui glissait sur moi quelques secondes au par avant. Je comprenais mieux son physique si atypique maintenant – ce qui soit dit en passant expliqué son accent si singulier.-

Je faillis m'étouffer lorsqu'il m'annonça son âge, 28 ans, sérieusement ?! Sois il faisait très jeune sois c'était mon cerveau qui déconnait. 10 ans d'écart avec cet homme que je trouvais... Très agréable à regarder. Franchement comment allait il réagir lorsqu'il comprendrait que n'était agé que de seulement 18 ans ?

Du coup je n'avais pas vraiment écouté la suite de sa phrase, prenant le verre que le serveur venait de discrètement de poser devant moi. Je le portais a mes lèvres en faisant mine de regarder ailleurs, pourtant je sentis son regard sur moi. Je pouvais remarquer qu'il ne s'en cachait vraiment pas, ce qui rendait la chose à la fois gênante mais on ne peut plus «  excitante. »

Mes yeux se tournèrent inconsciemment vers lui lorsqu'il reprit la parole. Sa voix résonnait agréablement dans mes oreilles – trop agréablement.-. Il me fixait, sans que je m'en rende vraiment compte ma mâchoire se serra alors que je reposais le verre sur la table. Dieu que j'étais mal à l'aise. Me remémorant ses mots, je levais mon visage surpris vers lui prenant une teinte écarlate sans que je ne puisse y remédier.


- Je.. Hum.. J'imagine. Etre euh... Seul n'est pas toujours facile.

Bafouillais-je vainement,  mon regard passa du blond a mon verre et inversement. Qu'est ce qu'il sous entendez ? Je du me battre avec mon cerveau pour arrêter de me faire des films, il était tout bonnement impossible qu'un homme comme... Lui s’intéresse a quelqu'un comme.. Moi, même juste pour le sexe. Je marquais un temps d’arrêt en le fixant.  

Le sexe... A part Barrett, personne d'autre n'avait touché à ce niveau là.  J'avais souvent pensé à coucher avec d'autres personnes que lui, mais c'était une véritable angoisse que d'imaginer un seul instant quelqu'un d'autre me découvrir vraiment, avec mon défaut. C'était laid, je le savais et j'en avais honte, même avec mon meilleur ami.

Mes iris vertes le fixèrent, je crus vois un sourire presque pervers s'afficher sur son visage. Secouant la tête, je chassais ces idées de ma tête pour répondre à sa dernière – et dérangeante- phrase.


- Euh.. Je.. Je suis né à Hiroshima, je.. j'ai 18 ans. Raah.. Je ne sais pas quoi vous dire ou vous raconter. J'apprécie Hiroshima même s'il y a peut de d'endroit accessible aux personnes handicapées. Je ris. Je déteste mon appartement aussi, il est adapté au niveau des meubles... Mais la place c'est autre chose ! Impossible de bouger. Un sourire étira mes joues dévoilant mes dents. Pardon j'part sur autre chose. Qu'est ce que vous voulez savoir.. D'autre ?

_________________

Mes cadeaux. :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité
Ven 17 Avr - 5:17
Grey termina son cappuccino en écoutant le jeune Nikola parler. Le plus vieux se retint de hausser les sourcils à l'annonce de son âge. Alors comme ça ils avaient dix années d'écart ? Ce jeune était mineur en fait. Rien que pour ses pensées obscènes, il aurait pu aller en prison. Et si quelqu'un connaissant le plus jeune rapportait à son établissement ou aux autorités que ce dernier sortait avec un homme beaucoup plus âgé que lui, il aurait pu avoir de gros soucis. Un sourire se dessinait sur son visage anguleux, c'était un homme qui aimait aller contre les règles, et qui partait du principe que l'âge n'avait pas de frontières. En réalité, il se basait plutôt sur le physique, dans le sens où si un gamin de quinze ans n'allait pas lui faire envie, un jeune homme dans la fleur de l'âge comme le brun en face de lui par contre...

Vous n'aimez pas votre logement ? Je pourrais alors peut-être vous aider. Soit à le changer, soit ne serait-ce qu'à le réorganiser ou l'adapter mieux que ça, notamment pour vos déplacement. Lui dit-il, s'essuyant la petite moustache de mousse qui lui avait laissé sa boisson chaude. Vous semblez avoir la tête sur les épaules pour quelqu'un de si jeune. Je suppose que la vie n'a pas du être gracieuse envers vous. A vrai dire, je suis curieux de connaître ce qui a fait de vous ce que vous êtes. Ou plutôt, je veux vous connaître entièrement. Termina Grey en l'analysant de son regard ambré.

Voyant la tasse vide du patron, le serveur qui n'était pas bien loin et surveillait leur table d'un oeil presque discret vint la lui retirer avec toujours un sourire forcé. L'homme l'en remercia et en revint rapidement à Nikola. Son visage fin était agréable à regarder, et ses cheveux en bataille lui donnait envie de les attraper. Non, leurs dix ans d'écarts n'avaient vraiment aucune incidence sur ses pensées. Même si du coup, il avait beaucoup plus de mal à se voir l'entraîner si jeune dans son monde brutal. Et s'il n'avait encore jamais couché avec un homme ? Il se doutait bien que non, avec un tel visage. Mais... Mais même sans s'imaginer l'attacher et le faire hurler de plaisir, sa peau appelait la sienne comme un aimant. Non, c'était bien plus profond que ça, mais Grey n'en connaissait aucune nuance pour pouvoir le reconnaître.

En fait, peut-être pourrais-je voir votre appartement afin de vous aider à l'organiser, si vous ne souhaitez pas en changer. Lui dit-il en penchant la tête sur le côté.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 221
Sucettes : 263
Date d'inscription : 13/03/2015
Age : 21
Localisation : Chez Barrett ?

Your Identity Card
Âge: 19
Amoureux: Chirurgien kidnappé
Présent/Absent: Quand j'ai le temps 8D
[✘SEKE✘]
Voir le profil de l'utilisateur



Nikola A. Masao
[✘SEKE✘]
Dim 19 Avr - 12:54

Quand rencontre et hasard vont de paire.


Il n'avait pas réagi en entendant mon âge. Je fus d'ailleurs très surpris, les personnes ne me connaissant pas avaient toutes tendances à s'extasier en se rendant compte que non je n'avais pas 25 ans et que oui j'étais encore un de ces jeunes mineurs effarouchés parcourant les bars à la recherche de celui qui me permettra de passer une soirée emplie d'alcool et autres conneries. Oui j'étais un mauvais travailleur, une personne que l'on pourrait qualifier de « peu fréquentable » mais à vrai dire ça m'était tout bonnement et simplement égal. Sauf avec ce.. Grey. Je me sentais obligé de lui plaire et ça m'agaçais Pourquoi ? Pourquoi fallait-il que cet homme fasse dérailler mon cerveau ?

Ces mots... Ces mots étaient tout bonnement et simplement troublant. Tant et si bien que je restais bouche bée à le fixer comme l'andouille que j'étais. « Vous connaîtres entièrement. » Encore un sous-entendu ? Je secoue discrètement la tête après avoir passé une nouvelle fois la main dans mes cheveux indisciplinés.


- Oh vous savez il n'y a rien de franchement intéressant à raconter à ce sujet.

Je souriais vaguement avant de remarquer sa « moustache » de mousse. Je me retins de rire et désignais sa lèvre.

- Il v'reste de... La mousse.

Je repensais vaguement à ses paroles. Même si je l'avais voulu, raconter mon histoire n'était toujours pas quelques choses de facile à mes yeux. A l'époque je l'avais très mal vécue - comme toute personne normale -. Mais me rappeler que ce jour avait causé ma perte me tordait les tripes de manière abominable. A vrai dire personne à part les personnes tel que Barrett ou ma mère n'étaient au courant de ce qu'il s'était réellement passé et je savais que - même s'il ne l'avouerait pas. - Barrett se portait responsable de ce stupide accident causé par ma faute. Alors en reparler était une chose peu simple.


- Oh ! Euh.. Oui bien sur !

Il m'avait brusquement sorti de mes pensées, je n'avais pas imaginé qu'il aurait voulu voir mon appartement maintenant – surtout après le passage de la tornade Barrett-. Passant une main dans ma nuque je pris soin de regarder ailleurs pour éviter tous malaise.

- Il est un peu... Pas rangé du tout.

Disant ces quelques mots je vérifiais que j'avais bien mes clefs puis me dégageais de ma place en souriant, l'incitant a me suivre.

_________________

Mes cadeaux. :
 
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Quand rencontre et hasard vont de paire . [ PV: Grey Trevelyan. ] - Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand le hasard s'en mêle - Sej
» Fiche technique et news de Quand le hasard s'en mêle
» Il faut feliciter la Minustha aussi quand les choses vont b
» Quand le hasard s'en mêle - Gabriel
» Quand les loups vont libérer Nelson... [Rang D solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Yaoi RPG V3 :: Other Words :: Archives des RPs-
Sauter vers: